TEST. Pavilion – Un puzzle game à la quatrième personne !

6.5
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Intriguant et étrange, perturbant et onirique, Pavilion se situe dans une sorte d’entre-deux un peu particulier qui lui sied à merveille. Avec l’appellation « quatrième personne » collé sur le front, Pavilion dévoile une expérience atypique, du moins le temps de ce premier chapitre !

Quand on doute, il faut toujours entendre un autre son de cloche !

test-pavilion-puzzle-game-a-quatrieme-personne (3)

Le titre nous plonge dans la peau d’un héros inconnu évoluant dans un monde tout aussi inconnu. L’architecture y est originale, volante et somptueuse à la fois, et nous n’avons aucune idée de l’objectif à accomplir ou de la quête à effectuer. Tant mieux : ce n’est clairement pas le propos du jeu, qui tente plus à nous faire vivre une expérience un peu à part, en nous laissant le libre choix d’interpréter les différentes scènes dans lesquelles nous progressons.

Ni tutoriel, ni indice, juste de l’observation et de la jugeote : là est tout le sel du jeu qui ne prend pas le joueur par la main. Très vite, nous observons plusieurs cloches disséminées çà et là des différents tableaux, et lorsque l’on en fait sonner une (avec la souris) notre héros se dirige en direction de celle-ci selon un chemin défini. Ce chemin, par la suite, peut être modifié en cours de route en plaçant par exemple un obstacle sur la voie, obligeant l’avatar à dévier pour arriver près de ladite cloche.

Le titre envoûte par son ambiance atypique et son côté minimaliste !

C’est donc ainsi que se découpent les différentes énigmes, qui sont pour beaucoup axées sur la vitesse d’exécution du joueur. Le but étant souvent de dégager la voie ou d’ouvrir une porte, il faudra très souvent jouer la montre et prendre le bon chemin à la seconde près afin de terminer les différents tableaux.

Bien entendu, la difficulté monte crescendo et vous demandera d’affiner vos sens au fur et à mesure de votre progression. Globalement, cela reste plutôt simple et il est rare de rester bloquer pendant un long moment sur un puzzle.

Très beau, mais trop court !

test-pavilion-puzzle-game-a-quatrieme-personne (5)

La direction artistique de Pavilion subjugue et interroge. Les différents environnements sont magnifiquement dépeints et présentent un univers qui semble riche, avec un lourd passif, mais dont les indices sont très maigres pour reconstituer efficacement une quelconque chronologie.

Ainsi, on zigzague dans des sortes d’îles, parfois volantes, parfois non, qui semble ni modernes, ni anciennes. En réalité, il est difficile de placer une époque précise sur ce genre d’ambiance, et c’est probablement ce qui rajoute du charme au jeu. Mi-technologique, mi-organique, Pavilion étonne et intrigue. La bande-son, très calme et posée, renforce encore cet effet de « lieu endormi hors du temps ».

Si les puzzles sont bien pensés, ils manquent d’un brin de diversité !

Si les énigmes et la direction générale sont à porter au crédit du titre, force est d’admettre que la très courte aventure proposée frustre légèrement. Certes, ce n’est que le premier chapitre (le second arrivant normalement courant 2017), mais tout de même, il vous faudra compter entre une et deux heures pour boucler l’aventure. C’est dommage, car pour le coup, c’est vraiment trop court en bouche et ne vaut pas la dizaine d’euros demandés pour son achat.

Pour le reste, rendons à Pavilion ce qui est à Pavilion : le titre est bien construit, avec un final plutôt original, et donne vraiment l’envie d’en voir plus. Mais cette courte durée de vie m’a plutôt fait penser à une sorte de « démo technique », ce qui est dommage, car il y a un fort potentiel à creuser, qui je l’espère sera plus développé dans le second chapitre.

Pavilion se pose un peu comme un OVNI inattendu. Avec un univers et une direction artistique aux petits oignons, il étonne et intrigue, surprend et envoûte. Les puzzles sont tous très bien construits et proposent un challenge adéquat et prône la simplicité minimaliste à la complexité détaillée, ce qui est un très bon atout. En revanche, les maigres heures de jeu (entre une et deux heures) frustrent plus qu’autre chose et laisse un goût amer en bouche. Si l’on peut râler contre cette durée de vie ridicule, espérons que le second chapitre soit un peu plus fourni en contenu et apporte une plus grande diversité dans la résolution des énigmes. Si vous êtes curieux, et que vous avez dix euros à dépenser, vous pouvez y aller, car l’expérience est bel et bien présente, mais pour les indécis, passez votre chemin, car la direction artistique seule ne suffira pas à vous conforter dans votre achat.

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • La direction artistique sublime
  • Le minimalisme des contrôles
  • Les puzzles bien pensés
  • Durée de vie ridicule
  • Manque d'un certain challenge supplémentaire
  • Le prix plutôt excessif
6.5
  • PC
  • PlayStation 4
  • Xbox One

Pavilion

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Intéressant et intriguant, Pavilion possède un "je ne sais quoi" d'envoûtant. Dommage qu'il soit assez linéaire et peu varié, même s'il m'a tout de même donné envie de jouer au chapitre 2. La direction artistique m'a attiré tout de suite, notamment ce côté "techno-organique" qui se perd un peu dans le temps et qui, je trouve, rend tout placement chronologique difficile. C'est une expérience originale qui sort des sentiers battus, et c'est exactement ce que je recherche dans le jeu vidéo : des expériences !

Jibenc0
b
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.