TEST Mario & Luigi : Voyage au centre de Bowser + L’épopée de Bowser Jr.

Voir la note

Le meilleur opus de la série profite d’un remake soigné.

Avec une 3DS de moins en moins pertinente face à une Switch populaire qui joue sur les deux tableaux, entre console de salon et console portable, cette vielle bécane a de plus en plus de mal à trouver des jeux originaux. Toutefois, il faut quand même reconnaître que Nintendo fait des efforts pour ne pas lâcher les joueurs sur ce support avec plusieurs sorties attendus (Etrian Odyssey Nexus, Persona Q2…), mais surtout des remakes, des remasters et des portages (Captain Toad, Kirby au fil de grande aventure…). Après Mario & Luigi: Superstar Saga + Les sbires de Bowser, c’est au tour de Mario & Luigi : Voyage au centre de Bowser + L’épopée de Bowser Jr. de profiter d’un remake de qualité.

Bowser montre encore ce qu’il a dans le ventre

AlphaDream, après Superstar Saga, propose un autre remake de qualité pour le meilleur opus de la série Mario & Luigi. Pour avoir un aperçu du savoir-faire du studio en matière de refonte, nous vous conseillons notre test de Mario & Luigi: Superstar Saga + Les sbires de Bowser. Bien que l’on puisse critiquer Nintendo pour sa politique de recyclage un peu poussive sur les bords, Mario & Luigi : Voyage au centre de Bowser + L’épopée de Bowser Jr. est une belle opportunité de faire, ou de refaire un excellent jeu sortie sur DS à l’époque. Comme le précédent remake, le titre se divise en deux parties : l’une racontant l’aventure principale que l’on connait déjà, et l’autre une toute nouvelle histoire en parallèle qui fait intervenir de nouveaux personnages, et introduit un gameplay différent. On salue encore une fois le travail au niveau graphique avec des sprites superbes donnant du relief aux personnages, le tout agrémenté de couleurs moins flashy. Les animations sont également plus fluides et les décors sont un peu plus détaillés. On regrette seulement que la 3D de la console n’ait pas été mise en avant. Les musiques, toujours aussi bonnes, ont bénéficié d’un petit lifting. D’ailleurs, si vous êtes fan de Kingdom Hearts vous reconnaîtrez éventuellement le merveilleux style de Yoko Shimomura.

Mario & Luigi : Voyage au centre de Bowser était déjà l’un des meilleurs jeux de la DS, et ce remake sur 3DS permet de le redécouvrir sous un meilleur jour.

Très bien accueilli il y a dix ans par la critique spécialisée et les joueurs, vous ne risquez absolument pas d’être déçu aujourd’hui. Il garde les forces de la série, à savoir un scénario prenant grâce à son humour et ses différents dialogues qui arrivent à rendre attachant une bonne partie du bestiaire Nintendo. On retrouve également le gameplay mêlant plateforme, et jeu de rôle avec ses combats au tour par tour faisant intervenir un certain sens du timing pour ce qui est des attaques. Il reste toutefois bien plus original que les autres avec une aventure qui nous permet d’incarner le grand méchant Bowser. Sans que ce dernier ne le sache vraiment, il va s’allier avec nos deux plombiers contre un ennemi commun pour sauver le royaume champignon d’une maladie étrange appelée « la rouliboulite », et qui transforme les habitants en ballon de baudruche. En effet, Mario & Luigi se retrouvent coincés dans le corps de leur pire ennemi. Nous devons ainsi sans arrêt switcher entre deux plans pour progresser. Bowser explore l’extérieur afin de trouver un moyen de récupérer son château et vaincre la menace, tandis que nos deux héros se baladent dans les différentes parties pour l’aider dans les coups durs, une vraie équipe de choc. Une entraide qui enrichit grandement le gameplay d’autant que les deux écrans de la machines offrent une visibilité simplifiée. Par exemple, Bowser peut boire de l’eau afin que Mario et Luigi puissent nager dans certains endroits. Même pendant les combats, il peut avaler des ennemis pour que les deux frères puissent les anéantir. Le soft est un véritable vent de fraîcheur qui n’a pas pris une ride. Sans oublier les séquences uniques comme celle nous obligeant à tenir la console comme un livre lorsque Bowser se transforme en géant.

Les chiens ne font pas des chats

Dans Superstar Saga, nous avions une aventure en parallèle de la trame principale où l’on suivait les péripéties d’un courageux Goomba qui rassemblait une armée pour délivrer son chef. Cette fois-ci, nous incarnons Bowser Jr. qui va quitter le château afin de trouver les ingrédients d’un remède pour soigner ses sbires de « la rouliboulite ». On retrouve donc ce jeu de stratégie en temps réel où l’on combat différentes armées grâce à celle que l’on dirige via le jeune maître. Notre marge de manœuvre est limitée puisque nous intervenons surtout dans la formation de notre armée. Avant chaque bataille, nous avons une vue d’ensemble sur les unités ennemies. A partir de ces informations, nous devons disposer nos troupes le plus efficacement possible. A commencer par le choix des sbires divisés en trois catégories qui ont chacune l’ascendant sur l’autre. Le système se complique au fur et à mesure avec l’ajout constant de nouvelles subtilités comme le système de lieutenant donnant la possibilité à l’un des Koopalings de se tenir aux côtés de Bowser Jr. pour que l’on bénéficie de bonus lors des batailles. Ce dernier peut lui aussi activer différents pouvoirs pour augmenter le moral de ses troupes ou bloquer des attaques spéciales ennemies par exemple.

On précise que toutes ces manipulations se font très simplement au stylet. Bien que ce mode de jeu reste très contemplatif, et assez simple dans l’ensemble, on prend un certain plaisir à suivre l’entreprise du fils de Bowser qui est aussi insupportable que son vieux père, le côté enfant gâté en plus. Un humour léger toujours aussi sympathique, de plus l’occasion de mettre ce personnage en avant est une bonne surprise. Néanmoins, on ne passe pas à côté d’un sentiment de « déjà vu » car nous avons trait pour trait la même chose dans Superstar Saga.

Mario & Luigi : Voyage au centre de Bowser + L’épopée de Bowser Jr. nous donne une autre preuve que les très bons jeux peuvent s’apprécier malgré leur grand âge. Il faut dire aussi qu’AlphaDream a réalisé un travail impeccable pour rendre ce remake agréable à l’œil et aux oreilles sur la 3DS. Même si on connaissait déjà le principe avec « Les sbires de Bowser » dans Mario & Luigi Superstar Saga, l’épopée de Bowser Jr. est un ajout que l’on accueille chaleureusement. 

La note de l'auteur

Même en ayant déjà fait le titre naguère sur DS, j'ai pris le même plaisir qu'à l'époque. Je teste beaucoup de portages Nintendo depuis un moment déjà mais je dois avouer que le travail de Alphadream est le moins paresseux d'entre tous et mérite vraiment les louanges. La série des Mario & Luigi, en plus de son gameplay RPG que j'aime beaucoup, est la seule licence du plombier qui fait de gros effort sur le scénario et la narration avec un humour que j'apprécie particulièrement. En outre, Mario & Luigi : Voyage au centre de Bowser + L'épopée de Bowser Jr. est le meilleur de la série alors il n'y a pas a hésiter, surtout si vous ne l'avez jamais fait.

Haseo
a
Note du panda
8.5 10

Mario & Luigi : Voyage au centre de Bowser + L'épopée de Bowser Jr.

Points positifs

  • Une refonte graphique soignée
  • Le meilleur opus de la série sublimé
  • Incarner Bowser est toujours aussi plaisant
  • L'épopée de Bowser Jr. qui met le fiston en avant...
  • L'humour et les dialogues sont aussi de gros points forts

Points négatifs

  • Il manque tout de même un effet 3D
  • ... Bien que le gameplay soit identique à Superstar Saga (les sbires de Bowser)

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation