Test Mario Kart 8 Deluxe – L’incontournable référence au contenu ultime

  • Switch
Voir la note

L'indémodable Mario Kart revient sur Switch avec une édition regroupant tout le contenu de la mouture Wii U et une optimisation bienfaisante.

Déjà disponible sur Wii U depuis un petit moment maintenant, Mario Kart 8 revient pour nous proposer une expérience plus riche sur la Nintendo Switch. Profitant de tout l’ensemble des contenus additionnels, voyons un peu ensemble les nouveautés du titre.

Un Deluxe sans oignon s’il vous plait !

Mario kart 8 Deluxe

On connait tous forcément le concept de Mario Kart. L’indémodable franchise, qui a fait ses débuts dans les années 90, est rapidement devenue une référence en la matière. Le principe est simple, un jeu de course à la prise en main immédiate où le but est d’arriver premier tout en évitant les sorties de route et les nombreuses carapaces sur le passage. Fort de son aspect multijoueur et friendly en local, Mario Kart en est déjà à son huitième épisode, tâtonnant le concept de la Wii U en 2014.

A l’époque de sa sortie initiale, Mario Kart 8 souffrait quelque peu de son manque de contenu. Certes, sensiblement suffisant pour certains, il n’était pas bien difficile de boucler l’ensemble des coupes en quelques heures seulement. Forcément, Nintendo en a profité pour sortir de nombreux contenus additionnels au fil des mois, permettant au soft d’augmenter pas mal ces tours de circuit.

On a pu principalement compter sur l’ajout de pas moins de 16 circuits, portant le total des tracés à 48. Cette édition Deluxe nous apporte tout cela d’entrée de jeu. Il n’y a donc pas besoin de boucler les coupes inférieures pour débloquer l’ensemble des circuits. Le mode miroir et le démentiel 200cc sont également disponibles aux premières minutes du jeu. Alors forcément, à peine le titre lancé, nous n’avons qu’une hâte, redécouvrir l’ensemble des niveaux proposés et dans l’ordre que l’on souhaite.

Quelles sont les nouveautés de ce Mario Kart 8 Deluxe ?

mario-kart-8-deluxe-2

Vous vous en doutez, cette édition Deluxe apporte tout de même certaines nouveautés. Côté circuits, ce sont donc les 32 tracés de base proposés dans la mouture Wii U auxquels sont ajoutés les 16 circuits des contenus additionnels. Que cela ne tienne, on aurait vraiment aimé un peu de fraîcheur à ce niveau-là. Nintendo aurait pu nous proposer un ou deux tracés exclusifs en remplaçant certains existants voire même pourquoi pas, nous proposer une coupe inédite. Les joueurs qui ont retourné dans tous les sens la version initiale n’auraient pas dit non pour un peu de sang frais. Pour les autres joueurs, c’est sans conteste la compilation parfaite.

Si l’on fera fi du contenu que l’on connaît déjà à travers les DLC inclus, quelques autres nouveautés sont présentes. Côté casting, Mario Kart 8 Deluxe ajoute cinq nouveaux personnages à savoir Bowser Jr, Roi Boo, Skelerex, Mario en or et les Inklings de Splatoon, à savoir Inkling Girl et Inkling Boy. Certains avaient déjà fait leur apparition sur d’autres éditions tandis que les personnages de Splatoon font forcément office de véritable exclusivité.

Autre changement de taille, c’est la possibilité de cumuler deux objets ramassés. En référence à Mario Kart Double Dash, on pourra alors ramasser deux objets et les utiliser l’un après l’autre. Cela permet du coup d’anticiper sa seconde action et attaquer plus agressivement lorsque vous êtes en fin de peloton. Si vous pouvez prendre un objet puis un autre à deux endroits différents, des doubles boîtes vous permettent d’obtenir directement votre duo d’arsenal. D’ailleurs, on remarquera également l’ajout – ou plutôt le retour, de la plume (qui permet de faire un saut au dessus d’un ravin ou d’un adversaire) et de Boo (qui vole un objet à un autre).

Le fameux mode bataille est aussi de retour et ravira les mordus des combats en arène. Au programme, on retrouve cinq modes de jeu, à savoir :

  • Bataille de ballons : Il faudra taper un maximum d’adversaires à l’aide d’objets pour obtenir des points tout en gardant ses ballons pour ne pas perdre son score.
  • Traque sur la piste : Ce nouveau mode divise les joueurs en deux équipes, les policiers et les méchants. Reprenant le principe d’une balle au prisonnier, les flics devront attraper, à l’aide d’une fleur piranha, les méchants qui seront mis automatiquement en cage. Les méchants devront fuir et aider leur camarade en cellule. Les policiers gagneront s’ils ont attrapé tous les adversaires avant le temps imparti.
  • Bob-ombs à Gogo : Dans celui-ci, il n’y a que des bombes à ramasser. Le but est simplement d’en balancer à tout vent et de faire le meilleur score en explosant les autres joueurs
  • Capture de Soleil : Les coureurs devront ramasser un soleil sur la piste et le tenir le plus longtemps possible.

Forcément, le mode bataille est une composante qui viendra énormément augmenter la rejouabilité. Huit circuits sont proposés dont un stage exclusif dans l’univers de Splatoon. Seul en ligne ou à plusieurs en local, on n’hésitera pas à jouer des coudes pour rester en tête. D’ailleurs, parenthèse sur le multijoueur, précisons qu’il est désormais jouable à deux joueurs. Vous pouvez maintenant très bien jouer en ligne avec un proche en écrin scindé.

De nouvelles options font aussi surface et sont… quelque peu perturbantes au début pour les anciens joueurs. Si vous n’êtes pas encore au courant de la nouveauté, votre kart agira un peu bizarrement, et c’est normal. Nintendo nous propose deux nouvelles options, à savoir une conduite assistée et une accélération automatique. Les paramètres sont activés par défaut et reviennent à chaque fois pour l’invité qui rejoint la partie, ce qui a clairement le don d’agacer lorsqu’il faut le désactiver à nouveau en multijoueur. Rien de bien compliqué là-dessus, la conduite assistée vous permettra de revenir sur la piste plus facilement lorsque vous vous rapprochez des bords tandis que l’accélération laisse au plus fainéant la possibilité… de ne pas appuyer sur le champignon. Les plus téméraires désactiveront rapidement ces options, surtout que cela vous permet de débloquer votre vitesse de course optimale avec notamment, un triple dérapage (avec étincelle rose/violette) qui vous donnera un boost certain.

Sans surprise, les amiibo sont compatibles avec cette édition Deluxe. Bon nombre de figurines fonctionnent et débloquent des tenues exclusives pour vos Mii. S’il n’apporte rien de supplémentaire, c’est toujours ça à prendre. Vous retrouverez la liste des amiibo compatibles à cette adresse.

Un point sur la technique et l’ergonomie de la Switch

mario-kart-8-deluxe-4

Profitant d’un lifting graphique, Mario Kart 8 Deluxe bénéficie de quelques améliorations techniques. Forcément, le cachet visuel fait le café comme à l’instar de tous les productions de Big N mais force est de constater que l’arrivée du 1080p/60fps sur téléviseur est clairement bénéfique. Cette fluidité est vraiment jouissive et lorsque l’on passe en mode tablette, c’est un régal de constater le 720p et la parfaite stabilité sous laquelle le soft tourne sans problème.

De toute façon, Mario Kart 8 Deluxe était pour Nintendo, l’occasion idéale de montrer toute la puissance du concept de la Switch. Vous êtes à la maison, vous jouez sur grand écran en se jetant des bananes dans le canapé avec trois amis et partez en ligne lorsque deux d’entre eux partent. Une fois solo, vous décrochez la console de son dock pour jouer tranquillement dans votre lit ou dans les transports. Puis, une fois dehors, vous pouvez facilement jouer sur tablette à deux joueurs. Parce que oui, soulignons-le, il est possible de jouer sur tablette, à deux joueurs, en local, et avec seulement une paire de Joy-Con.

Bien sûr, c’est relativement compliqué de bien apercevoir tous les détails lorsque vous jouez avec cette feature mais la possibilité reste envisageable et démontre bien la force de la Switch. On l’emporte, où on veut, et on peut y jouer à plusieurs dans un bar, chez un proche qui ne l’a pas forcément, dans le train. On n’a rien besoin d’autres, juste de sa machine et c’est parti. Par contre, s’il est du coup possible de jouer à deux avec seulement une paire de Joy-Con, donc un Joy-Con chacun, avouons que la prise en main est clairement imbuvable. Les joueurs se retrouvent tous deux avec une moitié et c’est particulièrement fastidieux lorsque l’on possède des mains un peu plus grandes pour jouer de cette façon. Les deux ne sont pas équilibrés, le Joy-Con droit étant quelque peu décalé au niveau des touches/joysticks par rapport aux boutons de dérapage et d’utilisation d’objets.

Petite parenthèse sur l’utilisation de la Manette Pro Controller qui est une nouvelle fois bien optimisée pour ce genre de jeux. D’ailleurs, et nous ne l’avons pas encore précisé dans le test, mais il est aussi possible de profiter de la fonctionnalité LAN Play, où l’on pourra connecter jusqu’à huit Switch en local.

Difficile d’imaginer mieux pour la Switch. Un titre de taille comme Mario Kart convient parfaitement au concept de la console, que ce soit en nomade ou chez soi. On regrette un peu le manque de contenu inédit et si le retour du mode bataille en ravira plus d’un, quelques tracés supplémentaires n’auraient pas été de refus, surtout pour les joueurs qui avaient déjà saigné l’opus Wii U. M’enfin, quoiqu’il en soit, les autres nouveautés sont largement suffisantes pour prétexter l’achat du jeu, même si vous le possédiez déjà. Mario Kart 8 Deluxe est une compilation formidable qui le loge dans les meilleurs jeux Mario Kart jamais conçus. Un must-have pour la Switch.

L'avis de l'auteur

C'est clairement une bonne chose que Mario Kart 8 revienne sur Switch. On aura beau dire qu'il s'agit ici d'un portage facile, cette édition deluxe convient parfaitement au concept de la Switch. On y dispose de tout le contenu nécessaire pour s'éclater de longues heures entre amis et c'est indéniablement un must-have à disposer. Il n'y a plus qu'à voir si un Mario Kart 9 débarquera en fin de vie sur la Switch.

Julien
s
Note du panda
9.5 10

Mario Kart 8 Deluxe

Points positifs

  • Mario Kart, un incontournable
  • Le parfait titre pour le concept de la Switch
  • Un contenu colossal pour de nombreuses heures de folie
  • Améliorations techniques et visuelles, c'est fluide comme tout !
  • L'ajout du mode bataille
  • Coop local possible en nomade et en ligne
  • Mode portable, grand écran, manette pro...

Points négatifs

  • ... mais oublions le jeu à un seul Joy-Con
  • Pas de possibilité de choisir son nombre d'opposants en bataille
  • Quelques nouveaux tracés exclusifs n'auraient pas été de refus

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp