Test Jet Kave Adventure – Un périple coloré mais ennuyeux

Voir la note
Quand E.T. rencontre les Pierrafeu.

Jet Kave Adventure, le tout nouveau titre de 7levels, à l’origine notamment de Castle of Heart (qui n’avait clairement pas fait battre le cœur de la rédaction) vient tout juste de sortir sur Nintendo Switch. Disponible uniquement en dématérialisé sur le Nintendo eShop au prix de 19,99 €, ce jeu qui mélange action et plateforme arrivera-t-il à reconquérir nos coeurs ? L’originalité de l’univers, à mi-chemin entre les Pierrafeu et E.T. l’extraterrestre, fera-t-elle de Jet Kave Adventure un must-have du catalogue Switch ? Nous allons tenter de répondre à ces questions.

Conditions de test : Nous avons testé Jet Kave Adventure majoritairement avec le mode nomade de la Nintendo Switch, plus ponctuellement en mode docké, et nous avons terminé les 36 niveaux.

Une patte graphique très belle

Jet Kave Adventure

Vous voilà plongé en pleine Préhistoire, dans un monde où les hommes et les dinosaures cohabitent (ce qui est déjà de la fiction). Vous y incarnerez un homme des cavernes, dont le nom reste inconnu, qui se voit bannir de sa tribu pour cause de chasse infructueuse. Sur le point d’être mis dehors, le héros assistera à ce qu’il semble être un crash d’une soucoupe volante. Ni une ni deux, sans aucune crainte, vous tomberez, après une petite marche, face à un alien légèrement tête en l’air puisqu’il laissera par terre un jet-pack. Et c’est là que commencera réellement Jet Kave Adventure.

Afin de réparer son vaisseau, l’extraterrestre en question n’hésitera pas à mettre la planète en danger en comptant provoquer une gigantesque éruption afin de recharger son cristal pour repartir. Pour sauver l’humanité, et retrouver une légitimité dans votre tribu, vous voilà parti à travers une succession de 36 niveaux, dans 4 environnements différents. Que ce soit dans le désert sur une plage de sable blanc, dans la jungle ou dans la montagne, 7levels a réussi au moins sur le côté graphique. C’est coloré, c’est beau et c’est varié. Les niveaux en eux-mêmes sont vraiment jolis, mais également l’arrière-plan qui vous en met également plein la vue.

Les techniques et mouvements en jeu sont également bien fichus : c’est dynamique, ça bouge beaucoup et on se prend vite au jeu. Équipé de votre jet-pack et d’un réservoir limité, qui se remplira à chaque atterrissage, il faudra gérer à bien votre réserve et éviter d’être à court de carburant, au risque de plonger dans le vide. Cette jauge sera également équipée d’un autre indicateur, qui vous permettra de vous propulser dans la direction désirée, et vous aidera à briser certains obstacles. Ajoutez à ça un bon coup de gourdin, et vous tuerez les ennemis très facilement, sans prendre de risque et avec style !

La traversée de chaque niveau dure à peu près 4-5 minutes en essayant de trouver les caches contenant des noix et le trophée unique du niveau. Un peu moins de 3 minutes si vous comptez traverser le niveau à toute vitesse, sans vous préoccuper du reste. D’autres niveaux sont un peu plus longs, pour peu que vous mourrez plusieurs fois, certains peuvent être terminés en 6-7 minutes. En bref, si l’on fait le compte, il ne vous faudra qu’une poignée d’heures pour effectuer les 36 niveaux ce qui fait peu, même pour un jeu qui coûte 19,99 €. D’autant plus qu’il n’existe que ce mode aventure. Un autre mode multijoueur, même en local, aurait pu valoir de longues heures en plus, à se marrer entre amis. C’est dommage.

Après le positif des graphismes, on touche du doigt ce qui pêche dans ce jeu de plateforme : la durée de vie. Le studio l’a virtuellement augmentée en rajoutant les challenges par niveau : terminer le niveau dans un temps donné, récupérer un certain nombre de ressources et ne prendre aucun dégâts. Mais même en étant un acharné des objectifs, vous allez vite être confronté au défaut majeur du jeu : Jet Kave Adventure est répétitif et lasse très vite.

Mais l’ennui nous rattrape

Jet Kave Adventure

En effet, vous vous rendrez vite compte en jouant à ce jeu de plateforme, on tourne vite en rond et malgré le changement de décor ou d’ennemis, on ne peut s’empêcher de se lasser de traverser le même type de niveau, encore et encore. C’est le risque avec les jeux de plateformes lorsqu’on ne varie pas tellement et qu’on propose un level-design très semblable de niveau en niveau. Pour les plus anciens, on se souvient notamment de Donkey Kong Country, qui proposait pas mal de features différentes et qui permettait au jeu de se renouveler. Ici, ça n’est malheureusement pas le cas.

Jet Kave Adventure propose malgré tout certaines séquences qui tentent de casser la routine, sans pour autant être de totales innovations : des courses-poursuites avec un mammouth ou un ptérodactyle, des séquences en véhicules où vous devrez gérer votre trajectoire afin d’éviter les obstacles et les ennemis, survivre à une vague d’ennemis pendant un temps donné. Tout cela est bienvenu et participe malgré tout à un bol d’air frais. Mais même ces séquences ponctuelles parviennent à lasser tant elles sont peu innovantes et se ressemblent à chaque fois. En effet, les séquences de course-poursuite arriveront toujours au même moment : l’ennemi qui vous poursuit n’est autre que le boss que vous combattrez ensuite. Elles ont au moins le mérite d’exister, et de changer un peu la routine qui a tendance à s’installer rapidement.

Si certaines de ces séquences peuvent être marquantes, notamment dans le monde 2-4 où la bande-son très rock est comme synchronisée avec vos mouvements ce qui donne au gameplay une saveur particulière, d’autres sont agaçantes au plus haut point et risquent de vous coûter votre Switch si vous ne calmez pas vos hardeurs. Dans certains niveaux, vous allez pouvoir voler avec un deltaplane de fortune, et vous devrez éviter de nombreux obstacles en gérant votre hauteur et votre vitesse. C’est parfois à s’arracher les cheveux tellement les contrôles sont hasardeux, et les obstacles vous foncent droit dessus sans prévenir. On s’en sort toujours, après 5 ou 6 morts, mais c’est relativement agaçant !

Et les à-côtés dans tout ça ?

Jet Kave Adventure

Un peu comme un Crash Bandicoot, dans une moindre mesure, 7levels propose également de récupérer de nombreux collectibles tout au long de votre aventure afin d’avoir des objectifs à court terme pour toujours essayer de casser cette routine et de vous faire arriver tranquillement jusqu’à la fin du jeu. Dans chaque niveau, vous pourrez obtenir un trophée dorée, à l’effigie d’un ennemi qui finira dans votre collection de trophées.

De plus, vous aurez des noix à récupérer. Ces noix, présentes en nombre dans chaque niveau, va vous permettre d’obtenir des améliorations dans la boutique dédiée : augmenter la taille de votre gourdin (sans mauvais jeu de mot) afin d’atteindre les ennemis à plus grande distance, augmenter votre barre de santé, le nombre de nourriture que vous pouvez avoir, etc … Présent sur un grand nombre de jeux, ces quelques améliorations motivent au moins à récupérer ces noix, et facilitent un peu la progression dans les niveaux plus difficiles.

Côté bande-son, Jet Kave Adventure n’est clairement pas du Koji Kondo, même si l’on n’en demande pas autant d’un jeu de cette envergure. Certaines musiques, notamment dans les phases citées précédemment avec un côté très rock, dont les vibrations dans la manette sont synchronisées avec les basses et les accélérations du personnages, sont vraiment chouettes. Pour le reste il s’agit ni plus ni moins que de musique d’ascenseur, à la sauce préhistorique.

En bref, Jet Kave Adventure n’est pas vraiment de mauvaise facture. Ses graphismes en font déjà un titre agréable, et il s’agit ici du type de jeu qui divertit et fait passer un moment. La lassitude vous gagnera rapidement, et vous le mettrez de côté sans vergogne. Sans compter sa fenêtre de sortie qui s’est calée parmi The Legend of Zelda : Link’s Awakening et Borderlands 3 et qui ne jouera pas en sa faveur.

La note de l'auteur

Je me suis fais un avis sur Jet Kave Adventure dès les premières heures de jeu. Au début, c'est sympathique, on passe un bon moment. Une dizaine de niveaux plus tard, c'est une autre paire de manches. Encore et encore les mêmes techniques pour venir à bout d'un niveau, et ce pendant 36 niveaux. Ça n'est certainement pas le jeu de l'année, mais ça a au moins le mérite d'occuper l'espace de quelques heures.

Baylou
c
Note du panda
5 10

Jet Kave Adventure

Points positifs

  • Des graphismes colorés
  • Un pitch sympathique

Points négatifs

  • Un level design peu inspiré
  • Devient vite répétitif
  • Une durée de vie assez courte
  • Des challenges inutiles
  • Un contrôle difficile sur les phases avec des véhicules

Ce test a été réalisé à partir d'une version commerciale

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp