Test Gundam Versus – La guerre pour tous

Voir la note
Si Gundam est un véritable phénomène au Japon depuis sa création, la France reste un pays qui a boudé la série, réservée à un public de niche. Pourtant, et très rapidement, la multiplicité des séries ont permis au développement de différentes licences de jeux. Aujourd’hui, Gundam Versus arrive sur PS4 et pour la première fois depuis le début de la console, nous est arrivé en Europe.

Gundam, ou Mobile Suit Gundam, fait partie des séries d’animation japonaises cultes. Créée en 1979 par le studio Sunrise, la série connaît assez rapidement un grand succès et devient, au fil des années et de la multiplicité des séries, une des licences majeures de l’animation japonaise et du style communément appelé Mécha. Si la série est peu connue en France, elle est un phénomène de société au Japon, au point où des statues grandeur nature (ou presque) sont installées dans des quartiers de Tokyo. Très rapidement, de nombreux produits dérivés de la licence sont parvenus entre les mains des amateurs de robots. Entre les Gunpla (ces robots que vous construisez vous-même) et le jeu vidéo, ce n’est pas moins de trente ans d’histoire du jeu et du jouet qui a été rythmé aux affrontements de robots. Pourtant, très peu de jeux issus de l’univers nous sont parvenus en Europe. Gundam Versus nous parvient pourtant en Europe. Voyons ce qu’il en retourne.

Bats-toi pour la planète !

Gundam Versus 32

Autant vous le dire tout de suite, il n’y a pour le coup aucun scénario dans Gundam Versus. C’est d’ailleurs plutôt dommage car l’univers Gundam propose de véritables possibilités scénaristiques, en allant de la simple série B au véritable récit géo-politique épique. Pour le coup Gundam Versus est un titre complètement arcade et c’est comme ça qu’il doit être considéré. Pour autant, le jeu propose la dose de fan service nécessaire pour un bon jeu de la licence. Le jeu propose ainsi de choisir parmi de nombreux méchas issus de quasiment toutes les séries existantes. On reprochera par contre au titre de proposer autant de différents personnages en DLC et au prix exorbitant de 5€ le mécha. Pour le coup on a l’impression d’être des véritables vaches à lait, merci Bandai Namco !

Faisons tout de même un tour du propriétaire. Dans Gundam Versus, vous pourrez effectuer des combats. Tout d’abord via le mode Combat ultime, s’assimilant au mode survie, qui vous demandera donc de survivre face à des vagues d’ennemis incessantes. Le mode combat d’essai lorgne de son côté du classique mode arcade, où l’on devra ici enchaîner 10 affrontements. Et quand au reste du jeu, il alterne entre l’aspect multijoueur online classique du titre et les modes entraînement et tutoriels. Qu’on vous prévienne de suite, Gundam Versus ne propose pas de… versus… en local. C’est dommage au final de voir si peu de contenu pour un tel jeu, surtout quand on voit que l’année dernière est sorti Gundam Breaker 3 qui, quant à lui, était une bête de contenu, entre les missions et la personnalisation. Un jeu qui n’est d’ailleurs jamais arrivé en Europe, mais trouvable en anglais tout de même.

La lame ou le laser, tel est la façon de survivre dans Gundam Versus

Gundam Versus 33

Gundam Versus se joue de la façon suivante : après la sélection de votre mécha, vous devrez combattre des ennemis. Vous pourrez ainsi utiliser pour cela des attaques au corps à corps et/ou à distance. Chaque unité Gundam est pour le coup plutôt unique et est dotée de différentes capacités et de spécificités. Certains seront plus accès sur le combat rapproché, tandis que d’autres utiliseront leur agilité et leurs techniques de combat à distance pour harceler l’ennemi avec ses tirs. Vous serez de plus accompagné de ce qu’on appelle un Striker, c’est-à-dire une unité de combat qui vous assistera pour effectuer des dégâts, vous permettant de bouger par la même occasion.

Une chose est sûre, les combats, unique phase de jeu de Gundam Versus, sont réussis. Avec maintenant pas mal d’années d’expérience derrière, on voit que la formule a été peaufinée et apparaît aujourd’hui dans une très belle forme. Il est par contre vraiment dommage qu’elle ne soit au final pas assez mise en valeur et à contribution. On aurait vraiment aimé revivre des affrontements mythiques de la série autour d’un mode histoire. D’autant plus que vu le cast de méchas fourni, il y avait de quoi refaire une grosse partie des affrontements mythiques des différentes séries !

Gundam Versus est un jeu dynamique, doté d’un système de jeu qui a été expertisé au fil des années. Pourtant, difficile de considérer cet épisode comme un bon jeu. Le problème réside ici dans la forme, qui, en plus de proposer un contenu principalement accès sur le multijoueur, rend pour le coup presque impossible la bonne réussite du titre. En effet, si le fan de la série veut s’acquérir d’une bonne partie voire de la totalité des méchas disponibles, il dépenserait plusieurs centaines d’euros !

La note de l'auteur

J’ai été pour le coup assez déçu par ce jeu Gundam. Grand grand fan de la série, cet épisode m’a pour le coup empêché de prendre un quelconque plaisir. Ce que j’aime chez Gundam, c’est ses intrigues en plus des combats, les deux aspects qui font que c’est Gundam. Sans scénario, l’ensemble est pas ou peu intéressant pour moi.

Antoinerp
d
Note du panda
5.5 10

Gundam Versus

Points positifs

  • Dynamique
  • Un roster impressionnant
  • L'univers Gundam respecté
  • Un jeu Gundam en français

Points négatifs

  • Pas super joli
  • Pas de véritable histoire
  • Une politique de DLC beaucoup beaucoup trop violente
  • Pas de versus local
  • redondant au final

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp