Test Grid – Une belle réussite volant en main ?

  • PC
  • PlayStation 4
  • Xbox One
Voir la note

Faites gronder le moteur, on va monter sur la piste !

Souvenez-vous, nous vous avons récemment parlé de WRC 8, dernier arrivé dans la franchise. Cette fois-ci, nous allons vous parler du nouvel opus d’une série sur le même univers sportif : Grid. Développé par Codemasters, ce titre arrive près de cinq ans après la sortie du précédent soft de la même licence. Entre temps, le studio s’était concentré sur d’autres séries, comme DiRT ou encore F1.

Dans son genre, Grid a toujours cherché à se différencier un peu de la concurrence. Pas vraiment d’accent mis sur les dégâts, sur les stratégies de pilotages ou autres. Non, la licence a toujours aspiré à proposer quelque chose de plus simple, de plus abordable et fun.

Dès lors, la venue de ce nouveau titre avait de quoi ravir les joueurs en manque d’asphalte et de vitesse. Mais répond-il vraiment aux attentes ? Est-ce qu’une fois les pneus bien chauffés, le tout tient la route ou part-il dans le décor comme suite à un coup de frein à main mal dosé ? Nous allons le découvrir ensemble !

Promo
GRID - Acheter sur Amazon
Codemasters - Jeu vidéo
- 33% 47,00 EUR

Conditions du test : Le test de Grid a été effectué sur une PlayStation 4 Pro. Notre temps de jeu avant la rédaction de ce test s’élevait à un peu plus de seize heures.

Une proposition hybride à mi-chemin de la simulation

Grid

Dans un premier temps, sachez que même si le titre s’appelle Grid et peut donc apparaître comme une simple remake, c’est un tout nouveau jeu, qui doit donc plutôt être vu comme un reboot de la série. A cet effet, certaines choses sont nouvelles, à commencer par le mode carrière qui se présente très différent de ce à quoi nous étions déjà habitués.

En effet, le joueur pourra conduire tout un arsenal de véhicules dans divers types d’événements. Vous pourrez ainsi participer à des courses de stock cars, à des courses FA ou même à des événements internationaux. Ces courses vous feront parcourir l’entièreté du globe, tout en vous mettant au volant d’une grande diversité de véhicules. Votre objectif : participer à suffisamment de ces événements pour débloquer la course finale de la discipline. Et si vous parvenez à remporter les courses finales, eh bien vous pourrez débloquer le Grid World Championship, qui est la toute dernière épreuve du titre.

Pour ceux qui se le demandent, toutes les courses sont bien différentes. Par exemple, les courses FA combinent plusieurs disciplines, avec notamment de la course GT ou Le Mans. Cela permet d’éviter tout sentiment de lassitude au volant d’un certain type de bolides. Ceci rendant également le titre plus difficile puisque le joueur doit réussir à s’adapter à tous les types de véhicules. Mais dès que vous y parvenez, le sentiment de satisfaction est assez intense. Et puis, en prime, cela rend le tout un peu plus réaliste, en démontrant que tout bolide ne se contrôle pas de la même manière.

Pour autant, nous ne sommes pas face à une simulation comme c’est le cas avec Project CARS 2 ou ses comparses. Non, c’est plutôt un hybride qui cherche à nous faire ressentir le plaisir de la vitesse et de la physique d’une voiture lancée pied au plancher, sans pour autant demander une technique particulière, offrant la même chose sur terrain sec ou humide. Mais, heureusement, cela ne rend pas le titre facile mais plutôt adapté à chacun. D’ailleurs, il existe plusieurs niveaux de difficulté pour que chacun puisse y trouver son compte.

Autre point très intéressant dans ce titre : l’adversité. Il ne s’agit ici pas simplement d’une IA qui tente de vous battre, vous. Non, c’est une recherche de victoire au-dessus de tout. L’IA prendra donc des risques pour passer de la seconde à la première place, même si vous êtes bon dernier, causant pas mal de revirements de situation plus ou moins intéressants. L’IA entre en conflit ouvert avec l’IA et cela laisse des portes ouvertes au joueur, de même que si l’IA s’attaque au joueur, ou inversement, cela laissera la porte ouverte pour l’IA. Une façon très intéressante et réaliste de donner de la vie aux courses en dehors de la tentative continuelle du joueur de finir premier !

Un souci porté aux détails

Grid

Malheureusement, cette agressivité impressionnante de l’IA déclenche aussi un petit point négatif. Cette dernière montre si souvent et facilement les dents qu’elle vous mènera parfois la vie dure pour un rien. En effet, le titre prend en compte une sorte de système « Nemesis ». Et, si par malheur vous devenez le Némésis d’un autre pilote pour le reste de la course, son seul objectif sera de vous battre, même s’il doit vous envoyer dans un mur pour cela. Si, au début, ce comportement peut sembler comique, il devient rapidement plutôt dérangeant lorsque cela vous fait passer de la seconde à la dernière place, pour une chose qu’aucun humain ne ferait.

Le joueur a également la possibilité d’utiliser le flashback. En l’utilisant, il est possible de revenir en arrière et effacer une petite erreur ou un crash. Si je n’apprécie pas grandement ce genre de mécaniques, je trouve très intéressant de la proposer et d’offrir la possibilité d’en limiter le nombre d’utilisation au choix du joueur. Malgré tout, le flashback peut se révéler relativement utile, par exemple, lorsque l’IA décide de vous taper l’arrière du véhicule et vous envoyer valser.

Cet opus de Grid fait aussi état de la présence d’argent. Ce dernier se gagne à travers les courses et peut être utilisé afin d’engager de nouveaux coéquipiers. Chaque coéquipier disponible va vous coûter de l’argent à l’embauche mais prendra également une part sur les revenus de l’équipe, logique. Chacun fera aussi preuve d’états d’esprit et pourra alors vous désobéir en pleine course ou simplement éviter le contact à tout prix. A vous de choisir celui qui vous conviendra le mieux.

Et, une fois que vous l’aurez trouvé, vous ferez un bout de chemin avec lui. Et meilleurs ils seront, plus ils vous permettront de gagner de l’argent, débloquant ainsi la possibilité d’acheter de meilleurs véhicules, et ainsi de suite. Choisissez donc bien qui prendra le volant à vos côtés !

Enfin, en parlant des véhicules, ces derniers sont très bien modélisés et ne manquent pas de détails. Même l’intérieur a reçu une attention particulière lors du développement, ce qui est à souligner. D’ailleurs, si vous mettez la vue cockpit, vous pourrez profiter des réductions de vision offertes par la nuit ou par la pluie. Et ce souci du détail ne s’arrête pas aux voitures, les décors et l’environnement jouissent de cette même attention. Un vrai régal pour les yeux et l’immersion.

Au final, Grid reste un très bon jeu de sport automobile. S’il n’est pas suffisamment réaliste pour être considéré comme une simulation, il n’en reste pas moins très excitant à parcourir. La sensation à la conduite est très présente et le niveau de l’IA est plutôt intéressant, malgré son agressivité très importante. Ce jeu est bon, très bon. Il est agréable à jouer et apporte une diversité très plaisante. Un titre à posséder pour tous les amateurs des différentes disciplines automobiles !

L'avis de l'auteur

Même si le titre ne peut pas encore tenir la distance avec les vraies simulations, j'ai passé d'excellents moments sur ce titre. Je le recommande chaudement à toutes les personnes appréciant les sports automobiles.

Ludvig
a
Note du panda
8.5 10

Points positifs

  • Mode carrière complet et captivant
  • Une IA qui se montre plutôt intelligente...
  • Une bande-son qui fait du bien aux oreilles
  • Des graphismes plutôt plaisants
  • Une variété des véhicules suffisante

Points négatifs

  • ... Mais parfois bien trop agressive
  • Flashback qui casse l'immersion

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp