Test Forbidden Siren – Attention, mal de tête assuré

Voir la note
Souvenez-vous, le 24 novembre 2000, jour de la sortie européenne de la Playstation 2, une console qui nous a offert des jeux magnifiques comme Final Fantasy X ou encore Gran Theft Auto : San Andreas. Bien que ces derniers ont marqué les années 2000, il existe une série bien moins connue et qui nous a fait vivre nos pires cauchemars : Forbidden Siren, sorti en 2004 sur PS2. Ce jeu est apparu comme le renouveau du survival horror. Keiichiro Toyama, créateur de la grande série Silent Hill, est à l'origine de Forbidden Siren.

Ce qui a marqué les joueurs de Forbidden Siren, c’est le scénario très compliqué que les créateurs nous ont pondu ici. Vous incarnez un jeune garçon ,Kyoya, passionné des phénomènes mystérieux qui décide de s’aventurer dans le village de Hanuda, se situant au fin fond du Japon rural. Kyoya découvre avec stupeur qu’une cérémonie de sacrifice se déroulait.

Le jeune garçon est découvert par les villageois, ce qui va empêcher le bon déroulement du sacrifice. Bien entendu, tout cela ne sera pas sans conséquence : Un séisme transformera le village en un véritable cauchemar, transformant l’eau en sang, le soleil fera place aux nuages et les villageois deviendront des shibitos, des zombies immortels. Le village deviendra un véritable nid de ces êtres infâmes, tuant tous les humains et rendant Hanuda coupé du réel.

Fort heureusement, le jeune homme n’est pas seul, et dix autres personnes, elles aussi emprisonnées dans ce village maudit, tenteront, pendant trois jours de s’en sortir et de découvrir la vérité…

Un gameplay avec les véritables bases du survival horror

forbidden siren1

L’aventure de Forbidden Siren se déroule de façon destructurée : En effet, ce sera plus de dix personnages jouables que vous devrez aider à survivre dans le village de Hanuda. Ce sera à vous de reconstituer le puzzle afin de comprendre l’histoire du jeu à l’aide des très nombreuses archives dispersées dans différents endroits du village. La survie est le point important du jeu, car en effet, vous évoluerez dans un millieu hostile. Forbidden Siren se présente comme un jeu d’action/d’infiltration dans un monde horrifique. Vous devrez gérer votre inventaire avec discernement puisque les armes sont en effet très rares, et les objets pour soigner vos personnages n’existent… Tout simplement pas.

Ce qui rend Forbidden Siren innovant au moment de sa sortie c’est le mécanisme du jeu, basé sur un pouvoir psychique que l’on appelle le don de « Vision », c’est à dire la capacité de voir par les yeux d’autrui. Grâce à ce dernier ,vous aurez la possibilité d’observer vos ennemis, de les écouter, de connaître leur déplacement, afin d’éviter de vous faire repérer, car il est en effet impossible de tuer les shibitos, mais ces compétences, vous permettront d’aider vos coéquipiers durant les différentes missions.

Une aventure… Horriblement magnifique

forbidden siren2

Le don de vision n’est pas la seule chose qui rend Forbidden Siren unique. Le jeu s’appuie aussi sur vos sens. La bande son composée par Hitomi Shimizu et inspirée du folklore Japonais, rend l’expérience plus effrayante. Les grognements, les rires démoniaques et la musique angoissante, donnent au jeu une dimension encore plus cauchemardesque et terrifiante. La modélisation de nos protagonistes a été réalisée avec de vrais acteurs. La version japonaise du jeu est plus convaincante que la version française.

Votre aventure sera ponctuée aussi par quelques petites actions très intéressantes. Par exemple, pour avancer dans une mission, vous devrez attirer un shibito en récupérant des objets, ou tout simplement en faisant du bruit. Il vous faudra alors refaire plusieurs fois les missions, pour en débloquer d’autres; Une certaine originalité qui rend le jeu extrêmement riche.

Une aventure pas sans défauts

Bien que Forbidden Siren possède une histoire très riche, un gameplay novateur, et des personnages très intéressants, le jeu possède quelques petites faiblesses rendant l’aventure un peu moins agréable. La prise en main des différents personnages est un peu rigide, lorsque par exemple, vous voulez faire pivoter votre personnage, vous avez l’impression de conduire un paquebot. Ce qui parfois, rend vos missions compliquées. Car oui, ne vous attendez pas à évoluer dans un village paumé et maudit aussi simplement que d’envoyer une lettre à la poste, la difficulté du jeu est assez élevée, il vous faudra donc plusieurs échecs ,avant de comprendre les subtilités de Forbidden Siren. Ce qui peut parfois vous donner l’envie de prendre du Prozac ou pire d’arrêter d’y jouer.

Forbidden Siren, n’a pas lésiné sur les moyens pour rendre le jeu difficile. Par exemple,pour réaliser des actions aussi simples, comme appuyer sur un bouton ou ouvrir une portière relève du parcours du combattant, vous devez passer par plusieurs menus avant que votre action ne soit réalisée. Ce qui rend parfois, le déroulement de vos missions complètement laborieux et énervant.

Forbidden Siren, de part sa difficulté assez élevée a dissuadé de nombreux joueurs, ce qui n’a pas forcément permis à ce titre d’être aussi connu que Resident Evil ou Silent Hill. Pourtant, Sony à travers ce jeu, a décidé de renouveler le genre du survival horror, et c’est réussi. Je vous recommande aussi chaudement de vous prendre un casque et de vous plonger dans le noir pour être au cœur de cette expérience horrifique. Si vous cherchez à connaître la vraie peur, si vous êtes passionnés par la culture japonaise, si vous souhaitez vivre une expérience innovante et originale, alors Forbidden Siren est fait pour vous.

9 10

Forbidden Siren

Points positifs

  • La vraie peur
  • Scénario impressionnant
  • Graphismes et environnements réfléchis
  • Durée de vie
  • Innovant et unique
  • Bande son efficace
  • Shibitos TRÈS vicieux
  • Références au folklore japonais

Points négatifs

  • Prise en main laborieuse
  • Difficulté élevée
  • Le doublage français...

Ce test a été réalisé à partir d'une version commerciale

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp