TEST. Farming Simulator 18 – La ferme portable

  • PlayStation Vita
  • 3DS
  • Switch
Voir la note

Après la mouture PC et consoles Farming Simulator 17, c'est l'édition portable sur Nintendo 3DS et PS Vita qui débarque ce 6 Juin 2017. Alors, que vaut Farming Simulator 18 sur les consoles de Nintendo et Sony ?

Après la très bonne version PC, Xbox One et PlayStation 4 de Farming Simulator 17 (test dispo ici), on retrouve un Farming Simulator 18 qui déboule exclusivement sur les consoles portables du marché et plus précisément sur PS Vita et Nintendo 3DS. Disponible depuis le 6 juin, voici ce que l’on retient de FS 18.

Test du jeu sur 3DS et screenshots PS Vita transmis par l’éditeur 

La ferme jouable partout

test Farming Simulator 18 - La ferme portable (5)

Farming Simulator 18 est donc disponible pour tous les agriculteurs en herbe qui souhaitent découvrir une expérience agricole sur consoles portables. Ce qu’il faut savoir, c’est que cet opus est, comme d’habitude, plus simplifié que l’épisode 17 sorti sur nos consoles et sur PC pour la simple et bonne raison que le support de jeu n’est pas le même. On ne peut pas avoir un résultat aussi poussé et les développeurs sont obligés de réduire le contenu et d’adapter leur licence phare à la puissance et aux possibilités des petites machines.

Ainsi, là où nous sommes tout de même surpris dès les premières minutes, c’est par la qualité graphique du soft. Testé avec une version 3DS, il est vrai que le rendu général est plutôt bon. Néanmoins et avec les pixels, il est assez difficile de lire le nom des différentes marques sur nos machines agricoles… Ainsi et ce, même sans les droits sur les marques, on ne pourrait qu’imaginer que tel ou tel véhicule est de la marque Massey Ferguson. Mais qu’à cela ne tienne, le verdict final nous montre de sympathiques graphismes.

Concernant l’immersion, on a droit à une grande carte américaine où l’on pourra acheter des champs et s’exercer aux différents domaines d’activité que nous vous expliquerons un peu plus loin. Malheureusement et comme d’habitude, que ce soit sur les routes ou sur les chemins, on se sent toujours un peu seul avec un trafic très réduit avec de rares camions, des parkings complètement déserts, aucune voiture et sans aucun PNJ se rendant dans les divers lieux du soft ! A croire que personne ne sort car il y a une invasion de zombies dehors ou que la ville a été ravagée par une maladie…

Ainsi, le défaut majeur, – à nos yeux -, d’un Farming Simulator 17 se ressent dans l’opus 18 portable, il y a clairement un manque de vie. Rassurez-vous quand même, si la vie de solitaire ne vous fait pas peur, la carte est suffisamment grande pour bien vous occuper, elle est plutôt jolie dans son ensemble et l’interface du jeu s’avère être plutôt claire et intuitive. D’ailleurs, on notera malheureusement un écran de chargement très long pour charger la page d’accueil du jeu… On suppose que cela est dû justement à la grande carte proposée.

Farming Simulator 18, plutôt charmeur sur consoles portables

Pour gagner un peu d’argent, on n’échappe pas aux diverses missions. En effet, sur l’écran tactile en haut à gauche, vous recevrez parfois une notification de mission vous demandant de livrer, par exemple, une remarque de Maïs d’un point A vers un point B. L’avantage du jeu réside d’ailleurs dans son GPS intégré ! Effectivement, la mini-carte est entièrement tactile sur l’écran inférieur tandis que l’on contrôle nos véhicules sur l’écran supérieur. Ainsi, avec les pointillés nous traçant le chemin jusqu’à la prochaine destination via la mini-carte, il est impossible de se perdre ! D’ailleurs, on peut aussi sélectionner manuellement un lieu afin de s’y rendre sans que l’on ait besoin de contrôler le véhicule. En effet, ce dernier est alors piloté par l’IA et il n’y a plus qu’à attendre. Et puisque nous parlons intelligence artificielle, cette dernière peut toujours être embauchée pour un travail dans un champ… Au moins, si la parcelle que vous devez travailler est trop grande et que vous n’avez pas de motivation, vous savez que vous pouvez demander à un ouvrier géré automatiquement de s’en charger.

Ainsi, vous commencerez directement votre activité avec une moissonneuse et un peu de matériel agricole. Le titre vous fait commencer doucement avec un champ prêt à moissonner et un second que vous devrez labourer et semer ensuite. On prend rapidement le jeu en main dès les premiers instants et même si l’aspect simulation est beaucoup moins poussé que sur PC, il faut avouer que les contrôles sont assez intuitifs. Un bouton pour avancer, un pour reculer, un autre pour atteler une remorque ou un outil et enfin, le dernier sert à activer l’outil de travail comme par exemple, la barre de coupe de la moissonneuse. Tout le reste est automatisé à l’image de notre moissonneuse pleine d’une céréale qui déploiera automatiquement son bras et qui versera les blés récoltés directement dans la remorque ou l’un de nos silos. Ainsi, on comprend vite et avec l’interface et la mini-carte pour nous repérer, on ne met pas longtemps à comprendre où il sera lucratif de vendre les éléments récoltés.

Effectivement, en appuyant sur Start, le menu apparaît et l’on peut y découvrir l’onglet Prix qui nous amène directement sur un comparateur nous montrant qui nous donnera le plus d’argent en échange de nos cultures. Ensuite, il est facile de repérer le meilleur acheteur sur la mini-carte et de s’y rendre. sachez tout de même que les prix changent en temps réel et qu’il est donc bon de les consulter de temps en temps.

Au menu magasin, vous découvrirez le concessionnaire et plus de 60 véhicules en tout genre. Si l’on notait le fait que l’on ne voit pas forcément le nom des marques sur les véhicules lorsqu’on les conduit, il faut tout de même avouer qu’ils sont tous dotés d’une très bonne modélisation et d’un gameplay intuitif et simple à prendre en main. On découvre ainsi des tracteurs Massey Ferguson, Deutz, Valtra, Fendt, Case IH ou encore New Holland… mais aussi du matériel comme des remorques Krampe et Metaltech, des cultivateurs, des machines à ensemencer, faucheuses, des machines à balles ou encore, des transports comme une voiture pour se déplacer plus vite. Certains ne laissent que peu de choix comme un seul outil à l’image de la sylviculture, de l’andaineur ou encore, de la faneuse. Ce n’est pas forcément gênant en soi mais cela limite bien la diversité et si une marque ne nous plaît pas pour telle ou telle tâche… et bien on n’a pas le choix de toute manière et on doit faire avec…

D’ailleurs, le fait qu’il ait peu de choix dans certaines catégories peut aussi poser un problème de couleur ! Par exemple, avec tout de même trois moissonneuses à céréales différentes de marques Case IH, Massey Ferguson et la Rostselmash ACROS 595 Plus, on se retrouve quand même avec trois moissonneuses rouges… Niveau diversité… on a même pas une New Holland jaune comme sur FS 17, dommage. Cela étant dit, comme dans toute chose, il y a un prix à payer pour obtenir le meilleur matos, allez au boulot !

Du choix d’activités

test Farming Simulator 18 - La ferme portable (1)

Farming Simulator 18 vous propose donc un choix d’activités assez conséquent pour vos consoles portables. Les céréales comme le blé, le colza, le maïs et même, pour la première fois, le tournesol sont de la partie. Côté animaux, vous pourrez toujours vous occuper des vaches, des moutons et les cochons s’inviteront également dans le jeu pour cet épisode 18. Autrement, vous pourrez également vous occuper des arbres ou encore de betteraves sucrières et de pommes de terre histoire de gagner un peu plus d’argent et de varier votre activité.

Bref, de quoi s’occuper un p’tit bout de temps. Comme d’habitude, le matériel agricole vous servira à gérer les différents domaines et cela se fera au fur et à mesure puisque sans argent, pas de matos. Ainsi, de longues heures de jeu sont à prévoir avant de pouvoir goutter à tous les domaines et surtout, de le faire avec le matériel dernier cri.

Farming Simulator 18, une durée de vie infinie pour les amoureux de l’agriculture

Le jeu propose un système de temps réel permettant aux cultures de pousser avec un cycle jour/nuit et ainsi, grâce à la mini-carte, on peut facilement voir ce qui est prêt à être récolter. A cela, on ajoute la gestion de l’essence et du lavage du matériel. D’ailleurs, si vous n’avez pas envie d’aller par vous-même jusqu’à la pompe à essence ou la station de lavage la plus proche, il y a deux onglets dans le petit menu et une pression de touche permettra à votre véhicule de se rendre immédiatement au lieu le plus proche pour se faire nettoyer ou faire le plein. Car oui, vos véhicules se salissent au fil des travaux et d’ailleurs, ils laissent même des traces de roue sur la route, l’herbe etc.

Enfin, Farming Simulator 18 vous permet d’avoir trois slots de sauvegardes ce qui correspond aussi aux trois difficultés disponibles à savoir facile, normal ou difficile. A vous de voir pour la difficulté si vous préférez avoir une expérience aisée ou non. Concernant la bande-son, si les bruits des tracteurs, moissonneuses et autres véhicules sont au niveau de ce que peuvent proposer les consoles portables, il faut avouer que la musique n’est pas fantastique du tout… Heureusement, une fois qu’elle vous tapera bien sur le système, vous pouvez toujours régler son volume à zéro…

Autre simplification au passage, la vitesse des véhicules. Effectivement, si la mouture PC et consoles permet de tout configurer, ici, tout est simplifié et en somme, chaque tracteur ou véhicule possède une vitesse standard lorsqu’ils sont en mode travail ou en déplacements. Comme on le disait, tout est vraiment intuitif et assez facile à prendre en main. Une bonne chose pour tous les types de joueurs.

Evidemment, on notera l’absence d’un multijoueur ou encore, celle des mods qui apportaient tant aux jeux FS sur consoles et PC. Au final, ce n’est pas vraiment surprenant, les supports sont très différents et les mods développés par la communauté ne sont pas adaptés à cette version du jeu. Bref, il faudra se contenter du contenu d’origine et de cette sympathique carte américaine.

Farming Simulator 18 n’est pas un mauvais jeu, loin de là, et il parviendra à séduire le jeune public et les joueurs rêvant d’une simulation agricole sur consoles portables. Néanmoins, même s’il est plutôt joli avec un grand terrain de jeu, on se sent seul, il n’y a pas d’autre mot pour définir le ressenti… Un monde sans vie où le dernier survivant de la ville est un agriculteur… De plus, malgré plus de 60 outils de travail, certaines catégories ne proposent pas assez de choix et on se retrouve rapidement limité. A côté de cela, on trouve un gameplay vraiment facile à prendre en main et il y a beaucoup d’activité pour assurer une bonne durée de vie au soft… à condition, au bout d’un moment, de couper la musique.

L'avis de l'auteur

Farming Simulator 18 est une bonne adaptation pour le format portable. Etant un joueur de l'édition PC (et consoles), j'avoue que cette version aura du mal à me satisfaire. L'ensemble est très simplifié bien que cela corresponde parfaitement aux capacités des petites consoles portables. L'avantage aussi, c'est que le jeu est très accessible et intuitif ! De ce fait, les enfants devraient parvenir à jouer au jeu assez facilement. Pour le reste, j'avoue que de ne voir aucune voiture, des parkings vides et des villes désertes, c'est assez compliqué à comprendre... On se croirait presque dans un film d'horreur... De plus, étant habitué à jouer avec les mods, j'avoue que j'ai été gêné par le manque de choix. Néanmoins, voir seulement un type d'outil pour certains activités est difficile à avaler... tout comme le fait de voir en choix de moissonneuses, trois rouges... Si on n'aime pas les marques ou tout simplement le rouge, et bien il faudra faire avec !

Alexandre Mistral Play4Fun
c
Note du panda
6 10

Farming Simulator 18

Points positifs

  • Plus de soixante outils...
  • Une grande carte plutôt jolie...
  • Gameplay simple et intuitif adapté au format
  • Beaucoup d'activités pour une mouture portable

Points négatifs

  • ... Mais manque de choix d'outils dans certaines catégories
  • ... Mais on se sent INCROYABLEMENT seul...
  • ... Quasi pas de trafic, de PNJ et... de vie
  • Une musique... clichée et vite lassante
  • Le temps de chargement de l'écran titre

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

Copy link