TEST. Digimon World: Next Order – Les Digimon reviennent en français

Voir la note

Digimon World: Next Order est donc le nouveau jeu Digimon qui sort dans nos contrées européennes en version boîte sur PlayStation 4, tandis que la PS Vita pourra rester au placard puisque ce support n'arrivera pas jusqu'à chez nous. Pourtant, ce nouvel épisode qui sort aujourd'hui le 27 Janvier 2017 propose une traduction française qui fait clairement plaisir à voir mais est-ce que cela suffira à rendre Digimon World: Next Order inoubliable ?

Février 2016 marquait la sortie européenne de Digimon Story: Cyber Sleuth (test ici) avec des versions physiques perdues en Europe où nous, pauvres français, étions obligés de nous consoler avec les éditions dématérialisées ou alors, il fallait choisir de sombrer dans l’import. Même jour, même heure ou presque, c’est fin Janvier 2016 que Digimon World: Next Order est localisé et on peut dire que Bandai Namco a bien retenu la leçon… ou presque.

En effet, l’Europe est cette fois-ci amputée de la version PS Vita du jeu pour laisser place à une exclusivité PlayStation 4. Néanmoins, le tableau n’est pas noir sur tous les plans puisque le soft bénéficie d’une traduction en français afin de s’ouvrir à tous les publics. Bonne nouvelle donc et on souligne l’effort de l’éditeur là où bien d’autres ont lâché prise à ce niveau. Pour tout vous dire sur le résultat final de ce test, Digimon World: Next Order pourra être aimé comme détesté, tout dépendra de vos exigences.

Champagne, les Digimon parlent français

Digimon world next order test 1

On commence donc logiquement par souligner la traduction française de Digimon World: Next Order avec en prime, des voix anglaises et japonaises. Ainsi, et pour l’une des rares fois, les Digimon ont droit à un traitement de faveur similaire aux Pokemon et obtiennent leurs sous-titres en français et rien que ça, qu’est-ce que ça fait plaisir bon sang !

Avant de rentrer dans le vif du sujet, rappelons un peu les bases de la franchise Digimon World puisqu’ils ont tous été différents. Le premier épisode proposait une quête des 108 étoiles de la destinée façon Suikoden en remplaçant les héros par des Digimon, Digimon World 2 se la jouait dungeon J-RPG pur et dur, Digimon World 3 était un véritable J-RPG et enfin, Digimon World 4 proposait de l’exploration de donjons dans un action J-RPG jouable jusqu’à quatre sur un même écran avec des amis. Il y a eu d’autres spin-off de la licence dont Digimon World Re:Digitize et Decode qui avait un principe similaire à Digimon World mais qui sont restés au Japon. 

Bref, on a connu des épisodes World à toutes les sauces et ce Digimon World: Next Order va aujourd’hui changer les règles puisqu’il s’agit littéralement d’un retour aux sources de la licence ! Ainsi, et je préfère le dire tout de suite, j’avais très franchement des étoiles dans les yeux et une certaine nostalgie m’a complètement envahi puisque je pense que tout comme vous, je fais partie des joueurs qui ont retourné Digimon World premier du nom dans tous les sens.

Digimon World: Next Order, un jeu localisé en français, ça n’a pas de prix

Côté scénario, Digimon World: Next Order ne va pas renouveler le genre et même si quelques surprises sont à attendre, il ne faut clairement pas compter sur quelque chose de fou et si vous préférez l’aspect scénaristique par dessus tout, Digimon Story: Cyber Sleuth est clairement plus poussé à ce niveau. Effectivement, Digimon World: Next Order est plus gentil au niveau de l’approche et il s’agit tout simplement de la même quête que dans le premier épisode que l’on connaît si bien.

On choisira donc d’incarner un avatar garçon ou fille, choix qui ne changera pas grand chose mais qui vous permet de trouver votre identité, et une courte cinématique vous montrera que vous êtes absorbés dans le Digiworld. Ici, vous commencerez par un tutoriel avec un affrontement de titan pour apprendre les bases et vous vous retrouverez immédiatement propulsés dans le village de Jijimon. Evidemment, vous êtes amnésiques et votre quête sera de parvenir à retourner dans le monde réel tout en découvrant quelques secrets sur le pourquoi du comment…

C’est ainsi que Jijimon va vous embaucher pour sauver son village et le remplir d’habitants… enfin, de Digimon ! C’est donc plus ou moins le même parcours qu’à l’époque de Digimon World premier du nom sauf que l’on vous rassure, pas mal de choses ont changé et le scénario est bel et bien présent, léger certes mais suffisant !

Nostalgie quand tu nous tiens

Digimon world next order test 6

Même si beaucoup de principes sont issus de Digimon World, on va tout de même vous expliquer tous les éléments de gameplay que proposent ce nouvel opus et heureusement, il y a de quoi dire. Tout d’abord, ce n’est plus un mais deux Digimon que vous allez entraîner à la fois… Cela peut paraître anodin et pourtant, cela change la donne à tous les niveaux et on découvre une nouvelle expérience de jeu dès le début.

Pour choisir vos Digimon, Jijimon vous fait choisir parmi dix œufs différents. Ils proposent tous des Digimon de départ différents pour des évolutions diverses et variées à l’aide d’un arbre de choix. Néanmoins, si l’on pourra faire ami ami avec plus de 230 Digimon, certains reviennent plusieurs fois dans les arbres d’évolution. Rassurez-vous, ce n’est pas vraiment gênant et dans tous les cas, il y a tellement de possibilités que rien que cela pourrait vous prendre des centaines d’heures…

Car oui, si vous ne connaissez pas le concept du premier World, vos Digimon ont une « durée de vie » et finissent par mourir et ce sera à vous de les faire immédiatement renaître et de choisir un ou deux nouveaux œufs. Cela dépend si vos deux Digimon meurent en même temps. Ainsi, l’expérience de jeu est sans cesse renouvelée et on finit par tomber dans le piège de ce Tamagotchi-like vachement addictif.

En effet, vous allez jouer les baby-sitters de vos p’tits monstres et il faudra les nourrir, contrôler l’humeur et la fatigue, leur faire faire leurs besoins aux toilettes, les gronder, les féliciter, ou encore les entraîner dans une salle de sport afin de leur faire gagner des caractéristiques de force, de vitesse, ou encore des points de vie et de magie. L’entraînement fera passer une heure dans le jeu et enchaînera rapidement le cycle jour/nuit. Les Digimon seront donc fatigués et vers 22 heures, certains éprouveront le besoin de dormir. Lorsque vous lancez un entraînement, vous pouvez obtenir différents bonus de boost de caractéristiques et cela est représenté par une barre avec plusieurs cases. Celles qui sont vides vous font gagner le nombre de point normal tandis que celles qui possèdent un symbole vous font profiter du bonus associé. Evidemment, un curseur déboulera à toute vitesse dans la fameuse barre et vos réflexes seront mis à rude épreuve pour obtenir un bonus de caractéristique.

Dans tous les cas, chaque évolution de Digivolution présente dans les arbres d’évolution vont nécessiter un facteur bien particulier pour la transformation de votre Digimon. Par exemple, si vous augmentez uniquement la force d’un Digimon et que lors d’une renaissance, avec ce même Digimon, vous augmentez cette fois-ci sa vitesse, la digivolution ne sera pas la même. Vous l’avez compris, les possibilités sont très nombreuses et elles dépendront aussi bien des statistiques que de l’humeur ou encore du poids de votre p’tit monstre.

Il faut donc faire attention à tout ! De plus, sachez que l’arbre des évolutions ne contiendra que des points d’interrogation au niveau de ce qu’il est nécessaire de faire pour obtenir tel ou tel digivolution. Ainsi, vous allez surtout tâtonner au hasard pendant plusieurs heures de jeu avant de commencer à débloquer les statistiques nécessaires aux diverses évolutions. Pour les découvrir, cela se fera naturellement lorsque vous prendrez certaines décisions comme gronder ou féliciter. Vous aurez un petit message vous indiquant que votre Digimon vient d’apprendre l’un des secrets sur l’une de ses futures transformations.

Sur le papier, il faut le dire, c’est tout simplement enchanteur et vous pouvez nous croire, la pratique peut être aussi détestable que passionnante et ce, pour plusieurs raisons que nous allons tenter de vous faire comprendre.

Ne pas partir en courant s’il vous plaît

Digimon world next order test 2

Digimon World: Next Order commet plus ou moins la même erreur que le premier Digimon World… En somme, il vous lâche dans la nature, dans votre quête et dans la découverte d’un monde vraiment cruel. Effectivement, si l’on vous conseille, avant de sortir de la ville, de faire évoluer vos deux Digimon au moins jusqu’au niveau Disciple, il faut avouer que l’on est très peu guidé et que la difficulté est parfois assez mal équilibrée. A noter que les Digimon possèdent plusieurs niveaux d’évolution à savoir dans l’ordre Entraînement I, Entraînement II->Disciple->Champion->Ultime->Méga.

En effet, lorsque vous commencerez à sortir de la ville pour partir explorer le Digiworld, vous allez vite vous rendre compte que le monde est très hostile. Effectivement, vos Digimon ne possèdent pas de niveau tandis que tous les adversaires visibles à l’écran en possède un. Ainsi, c’est au jugé que l’on va affronter les ennemis et que l’on va enchaîner des combats perdus d’avance avec un respawn au village et des Digimon bien blessés et souffrant qui seront sûrement destinés à une durée de vie bien plus courte que prévue…

En plus de cela, il sera parfois aisé de vaincre des Digimon d’un plus haut niveau tandis que certains semblant plus faibles sur le papier viendront nous massacrer. Ici, la seule logique vient du fait que les Digimon en question sont à un stade d’évolution plus élevé que les autres mais enfin, ce n’est pas forcément très très clair… On se retrouve ainsi parfois coincé pour pas grand chose à refaire et refaire des combats et on comprend alors que les conseils de début de jeu n’étaient pas là pour rien.

Effectivement, on nous met en garde concernant le fait qu’il faut parfois parvenir à contourner des ennemis et à éviter l’affrontement… Le problème est que certains Digimon courent bien plus vite que nous et qu’il est compliqué de s’en sortir. Cela étant dit, le jeu vous propose également d’avoir accès à un maximum de zones du jeu et si vous désirez, tout comme moi, faire le fou fou et partir explorer, les game over – un retour au village forcé – feront la loi et cela fait très mal…

En plus de cela, avec l’ingénieux cycle de vie et de mort des Digimon, vous passerez un certain temps à les entraîner pour qu’ils puissent se Digivolver plusieurs fois et résister aux ennemis de certaines zones. Un cercle vicieux qui boost la durée de vie puisque tant que vous ne débloquerez pas toutes les choses disponibles dans le jeu (nous y reviendrons), vous allez tout simplement rencontrer beaucoup de difficultés à véritablement évoluer. Le principe est sacrément addictif et moi-même, il me passionne mais il peut aussi être aussi détestable aux yeux de certains joueurs. En somme, on aura un rythme un peu haché qui variera entre les phases d’exploration et d’entraînement. Une recette qui fonctionne pour ceux qui aiment mais qui divisera, c’est incontestable. Evidemment, chaque cycle de vie offrira une durée de vie à vos Digimon de plus en plus longues ce qui vous permettra d’explorer pendant une plus large période et ainsi de suite, patience donc.

Digimon World: Next Order est une expérience vidéoludique nostalgique et captivante

Ainsi et au premier abord, Digimon World: Next Order risque bien de rebuter et ce, tout comme Digimon World avait si bien su le faire à l’époque. Pourtant, on vous conseille vivement de vous accrocher car ce Digimon World: Next Order, en plus de ses nombreux défauts, possède de nombreuses qualités indéniables. A vous de peser le pour et le contre et ce que vous êtes capables de supporter. Je tiens aussi à préciser que j’ai démarré le jeu en mode normal mais au cas où vous éprouveriez encore plus de difficulté que moi, vous pouvez toujours essayer le mode facile.

Puisque nous sommes dans la partie défauts, autant continuer non ? Tout d’abord, sachez que si j’ai vraiment apprécié le chara-design des personnages et de l’avatar féminin/masculin, j’ai aussi trouvé que la jupe de l’héroïne était INCROYABLEMENT courte… Non pas que cela me gêne mais j’ai aussi remarqué que pas mal de personnages assurent un certain fan service alors que pourtant, ce n’est pas forcément à l’image de la licence. De toute façon et à ce niveau-là, Digimon Story: Cyber Sleuth n’était pas manchot non plus sur ce plan… Souvenez-vous, la belle blonde à la poitrine équipée d’un décolleté très… plongeant ! Un problème donc qui gênera très certainement les connaisseurs de la première heure et ceux qui n’aiment pas les J-RPG avec ses personnages féminins qui en mettent plein la vue ! De toute façon, Digimon World: Next Order mise tout sur ses p’tits monstres et c’est tout ce que l’on regarde.

Si vous n’êtes pas désorientés par la très courte jupe de votre avatar, vous allez vite remarquer que Digimon World: Next Order n’est pas graphiquement sensationnel, qu’il possède des donjons en couloir et que les allers-retours seront incessants pendant l’aventure. Néanmoins, les Digimon sont plutôt bien modélisés et les différents décors, bien que parfois vides, sont divers et variés et vous vous retrouverez dans des tempêtes de sable, des paysages verdoyants, des zones volcaniques ou encore, des lieux enneigés. Bref, quand on joue à Digimon, on ne s’attend pas à des graphismes exceptionnels et pourtant, l’univers de ce Next Order est assez charmeur et on se laisse assez facilement séduire et en plus de cela, il y a quelques cinématiques bien poilantes. Dans tous les cas, l’exploration est bien présente et le jeu est fait avec les moyens financiers à portée et dans le cas présent, ce n’est malheureusement pas le budget de Final Fantasy XV mais ça, vous le savez déjà…

De l’action au tour par tour !

Digimon world next order test 8

Digimon World: Next Order palpe également son gameplay sur le bon vieux Digimon World de l’époque avec des combats se jouant au tour par tour et où vos deux Digimon font ce qu’ils veulent… ou presque. Effectivement, tout le gameplay est basé sur l’intelligente gestion de vos deux petites bêtes. Ces dernières sont assignées aux touches L1 et R1 et vous pouvez interagir avec eux hors-combats avec carré.

Ainsi, une fois que vous avez appuyé sur carré, un menu s’ouvre et vos deux Digimon se mettent en face de vous. C’est de cette manière que vous allez pouvoir les nourrir, les soigner, les faire dormir ou encore, les réprimander ou leur faire des éloges. Pour exemple, si vous voulez donner de la viande à un Digimon mais pas au deuxième, il suffit d’appuyer sur R1 ou L1 pour supprimer ou faire apparaître le menu du Digimon. Un moyen simple, efficace et assez intuitif. Pour les phases d’entraînements, c’est le même principe sauf qu’un Digimon correspond au joystick droit tandis que l’autre sera gérer par le gauche et il faudra placer vos Digimon dans les différents types de session.

Pour les combats, c’est un peu pareil et comme on le disait, vos Digimon combattront d’une manière automatique. Votre travail sera de les soutenir avec la touche X. Le soutien est représenté par une cloche qui se recharge après quelques secondes et qui vous fait gagner des points d’influence qui vous permettront d’inciter votre Digimon à effectuer l’une des attaques choisies. Cela sert aussi à utiliser un super coup avec une animation ou encore, à fusionner deux Digimon ensemble. Evidemment, le coût en point d’influence pour les diverses actions dépend de l’efficacité de cette dernière. Ensuite, pour effectuer un super coup, une transformation ou une attaque assignée à vos Digimon, il suffit d’appuyer sur L1 ou R1 et vous aurez cinq secondes pour orienter votre joystick dans la direction de la compétence souhaitée. Si vous êtes trop long, votre « tour » est annulé et vous devrez patienter cinq nouvelles secondes avant de pouvoir choisir une attaque.

Pour tout vous dire, si les combats sont assez prenants, le système a tendance à vous laisser peu de choses à faire puisque dans tous les cas, les compétences que vos Digimon connaissent seront utilisées automatiquement par ces derniers. L’avantage est que vous allez pouvoir en activer sans tenir compte du coût de points de magie et ça, c’est un gros plus. Car oui, les attaques les plus puissantes sont très onéreuses en MP et vous vous rendrez vite compte que la vie est dure lorsque vous n’avez plus de points de magie. Heureusement, en combat ou par les menus, vous pouvez choisir une stratégie pour chaque Digimon afin de, par exemple, conserver au maximum les points de magie. A la fin de chaque combat, les statistiques de vos deux Digimon augmenteront, vous remporterez des BIT, l’argent du jeu et bien évidemment, des objets. A noter que de gros Digimon se baladent parfois sur la carte, qu’ils sont extrêmement forts et qu’ils risquent de vous octroyer un retour en ville à cause d’une défaite… A vous de voir mais les récompenses valent généralement le coup.

Enfin, si les animations des attaques spéciales ou des transformations sont sympathiques, le comportement des Digimon sur le terrain est parfois étrange avec des déplacements vraiment bizarres et rigides. Ce n’est pas gravissime mais cela peut être un frein si c’est un défaut auprès duquel vous ne pouvez pas passer outre ! C’est vraiment dommage car le concept est vraiment sympa malgré le fait que l’on soit plus spectateur qu’acteur. Toutefois, vous remarquerez vite que les combats arrivent à attirer toute votre attention lorsque vous commencerez à bien maîtriser les encouragements, l’activation de compétence, surveiller les points de vie et les MP et surtout, lorsque vous allez miser sur les grosses attaques bien coûteuses pour venir à bout d’ennemis particulièrement puissants… Effectivement, vous vous poserez souvent la question suivante : dois-je utiliser ma compétence qui boost mes points de vie, utiliser une compétence d’attaque ou alors je patiente et je stocke des points de motivation pour l’attaque ultime ? Et mince, je suis mort… 

A noter également qu’il existe une relation d’amitié entre les Digimon et que si vous l’entretenez bien, vos deux monstres pourront même s’entraider pendant les batailles. Il faut aussi savoir que la digivolution se base également sur ce facteur, ainsi, tâchez qu’il y ait toujours une bonne entente au sein de votre équipe. Enfin, si deux Digimon s’entendent super bien, ils pourraient même fusionner en plein combat sans que vous ayez besoin de le leur demander. Le niveau d’amitié s’appelle Digi-amitié et il variera selon vos actions lorsque vous pourrez réprimander, féliciter, nourrir vos Digimon et ainsi de suite.

En tout cas, si les débuts du jeu sont très difficiles et que l’on ne sait pas trop quoi faire, on pourra compter sur les compétences de dresseur pour rendre l’aventure un peu plus aisée. Effectivement, vous allez gagner des points de compétence en prenant soin de vos Digimon ainsi qu’en les entraînant et de ce fait, vous allez pouvoir choisir des capacités passives réparties en plusieurs catégories et sous-catégories avec en prime, de nouveaux arbres à compétences.

Tout d’abord, sachez que peu importe l’ordre dans lesquelles vous les débloquées, Digimon World: Next Order vous donnera la possibilité de toutes les déverrouiller et c’est plus à vous de déterminer vos priorités. Certaines favoriseront la durée de vie des Digimon, d’autres vous feront regagner des points de vie et de magie en marchant, ou encore vous pourrez opter pour des capacités améliorant la qualité des entraînements, l’effet de la nourriture ou tout simplement, d’autres qui viendront vous aider dans ce que l’on qualifiera de crafting.

Et bien oui, dans les environnements de Digimon World: Next Order, chaque endroit possède des lieux de récoltes et si vous prenez les capacités passives les concernant, vous bénéficierez de meilleures récompenses sur les lieux de loot. Outre le fait de choper de la nourriture aux divers effets bénéfiques, vous ramasserez aussi des matériaux de construction qui serviront à bâtir le village Digimon car oui, au cas où vous l’auriez oublié, votre mission première est de ramener tous les Digimon éparpillés dans le monde entier au village et comme il faudra les loger, des travaux seront de la partie.

Ma ville Digimon

Digimon world next order test 7

La particularité de Digimon World: Next Order est qu’il reprend le concept du premier opus qui vous invitait à recruter un max de Digimon dans les environnements du jeu. Effectivement, ici, c’est la même chose et vous devrez chercher tous les Digimon avec un point d’exclamation bleu au dessus de la tête pour les convaincre de rejoindre votre petite citée. Chacun d’entre eux vous proposera une quête, une condition, ou encore un affrontement pour voir si vous méritez sa présence. On n’échappe pas aux quêtes FEDEX mais les recrutements sont tout de mêmes divers et variés.

Une fois plusieurs Digimon recrutés, votre ville évoluera, s’agrandira et vous allez pouvoir améliorer vos futurs bâtiments grâce aux matériaux durement ramassés et on vous prévient, quand on dit évoluer, c’est au sens propre du terme et les changements seront surprenants et savoureux. Les possibilités sont nombreuses et on pourrait même presque dire que les évolutions sont plus significatives que celles d’un quartier général de Suikoden par exemple ! Autant le dire, entre les digivolutions, la recherche de Digimon à travers le monde, la quête principale et les diverses autres quêtes annexes proposées, Digimon World: Next Order offre une durée de vie tout simplement gargantuesque qui ravira les fanatiques de la licence.

Si cette dernière est également astronomique grâce aux sessions d’entraînement de vos Digimon, des nombreux allers-retours pour les quêtes principales, annexes et de recrutement et enfin, grâce à l’aspect de la vie et la mort de vos Digimon, on ne voit pas vraiment le temps passer puisque les mécaniques de gameplay sont plutôt bien construites ! A vous de voir si cela est votre cam ou non et même si la ville finira par trouver des solutions face aux allers-retours, ce ne sera pas gratuit et très honnêtement, pour ce qui est de l’argent, il y a des éléments plus importants à mon sens où il faudra investir, après, c’est à vous de voir. D’ailleurs, si on parlait de débuts difficiles, sachez tout de même qu’il y aura souvent des pics de difficulté, un sentiment de faiblesse qui vous forcera plus ou moins à passer par des phases intensives d’entraînement.

Digimon World: Next Order, voir sa ville évoluer est un véritable régal qui nous rappelle les Q.G de Suikoden

D’ailleurs, et au passage, à chaque fois que l’un de vos Digimon meurt, les capacités apprises seront disponibles pour vos futurs p’tits monstres à condition, bien sûr, qu’il soit rattaché à l’attribut élémentaire de l’attaque. De plus, grâce aux capacités passives de dresseur, vous pouvez aussi obtenir des bonus de statistiques selon le nouveau choix d’œuf. En somme, on a donc beaucoup d’éléments qui rendent le gameplay vraiment intéressant pour la renaissance de vos monstres.

Côté bande-son, vous ne trouverez pas les musiques de l’année ici, bien qu’elles soient toutes assez sympathiques. On notera également des bruitages parfois un peu énervants lorsque, par exemple, vos Digimon ont faim ou qu’ils sont blessés, ils ne manqueront pas de crier sans arrêt jusqu’à ce que vous vous occupiez d’eux. C’est normal en soit et c’est au final énervant seulement en début de partie puisque vous n’avez pas d’argent et que les objets se comptent tant il y en a besoin. Néanmoins et pour l’aspect nostalgique, vous remarquerez que le son de cloche de l’entraînement ou des fins de combat est exactement le même que celui de Digimon World, sympa ! Il en va de même pour quelques musiques d’ailleurs.

Pour finir, sachez que pour suivre vos digivolutions, le menu offre un guide vraiment pratique et vous pouvez très rapidement voir les différents Digimon qu’il est possible de débloquer. A noter qu’un mode multijoueur est aussi de la partie afin que les joueurs du monde entier puissent s’affronter. Le jeu n’étant pas encore sorti au moment de l’écriture de ces lignes, nous n’avons pas pu tester le mode. Néanmoins et étant donné que les Digimon font ce qu’ils veulent pendant les combats, difficile de s’avoir si un joueur remportera un combat grâce à son talent ou grâce à ses Digimon qui ont utilisé les bonnes capacités.

Digimon World: Next Order est donc un épisode qui donnera beaucoup d’émotions aux fans de Digimon, mais aussi aux nostalgiques de l’opus Digimon World. Au-delà de ça, le lâchage dans la nature et la difficulté assez mal équilibrée donnent lieu à des débuts vraiment difficiles et peu encourageants ! A cela, on ajoute des lacunes techniques pendant les combats, des pics de difficulté et une impression d’être parfois plus un spectateur qu’un véritable acteur. Le gameplay vous fera également faire énormément d’allers-retours et même si vous pourrez les amoindrir plus tard dans le jeu, il faudra donner de l’argent pour bénéficier de ces services. Pourtant, si l’on passe au-dessus des défauts cités, Digimon World: Next Order est un Digimon en français avec des voix japonaises et doté d’un gameplay original avec des tonnes de possibilités malgré un rythme qui peut diviser ! Les plus de 230 évolutions possibles, la construction du village, les quêtes principales et annexes et le véritable aspect baby-sitting façon Tamagotchi sont vraiment passionnants et addictifs. Ainsi, Digimon World: Next Order pourra aussi bien être un jeu culte à vos yeux qu’un jeu que l’on peut détester. 

L'avis de l'auteur

Digimon World: Next Order est un jeu charmeur qui rend nostalgique et qui en fait un épisode inoubliable. Malgré des défauts bien présents, il fait partie à mes yeux d'un épisode vraiment particulier et qui est sacrément réussi. Lorsque l'on parvient à passer outre les lacunes, l'expérience devient excellente et c'est pour moi l'un des meilleurs Digimon auxquels j'ai pu jouer, avec, en prime, des sous-titres en français. C'est un peu le genre de jeu que l'on aimerait presque pour ses imperfections... Si si, je vous jure... j'y retourne moi !

Alexandre Mistral Play4Fun
s
Note du panda
6.5 10

Digimon World : Next Order

Points positifs

  • Des combats funs et originaux...
  • Fidèle et charmeur...
  • Des sous-titres en français...
  • ... Et des voix japonaises
  • Retour aux sources de Digimon World
  • L'ingénieux système de vie et de mort
  • Plus de 230 Digimon à essayer
  • Un système de babysitting addictif
  • La ville Digimon et les recrutements !

Points négatifs

  • ... Qui peuvent déplaire sur l'aspect spectateur
  • ... Mais des lacunes techniques
  • Des premières heures difficiles...
  • ... lâché dans une nature bien hostile...
  • ... Avec de nouveaux pics de difficulté par moment
  • Où est la version PS Vita ?
  • De nombreux allers-retours en prévision

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp