Test Conqueror’s Blade – De bonnes idées pas forcément bien exploitées

Voir la note

Aujourd'hui, plongeons au milieu du champ de bataille avec le test de Conqueror's Blade.

Et si Dynasty Warriors, Bladestorm et Chivalry avaient un enfant, ça donnerait quoi ? Probablement le jeu dont nous allons vous parler aujourd’hui : Conqueror’s Blade. Disponible sur PC, le titre de Booming Games compte bien révolutionner le genre du MMO en se présentant comme un Tactical-MMO tout ce qu’il y a de plus surprenant.

Testable en beta depuis quelques temps déjà, le soft propose moult mécaniques originales et cherche à mêler les bonnes idées de pas mal de concurrents sur le marché. Est-ce une réussite ou non, là est la question. Et nous allons d’y répondre dans cet article.

Condition du test : Nous avons joué à Conqueror’s Blade durant une vingtaine d’heures, sur PC (forcément). Nous avons à la fois découvert les éléments PVE et PVP du titre, en solo et en groupe avec l’usage du vocal.

Un jeu qui souffre de son retard

Conqueror's Blade

Si, par l’intro, vous ne l’aviez pas compris, Conqueror’s Blade est un peu un mélange de musou, de tactique et de gestion où l’on retrouve non seulement du PVE, mais aussi du PVP. Et, bien que les promesses du titre soient belles, on déchante très vite quand on s’y attarde plus amplement.

Dans un monde dévasté par la guerre, chaque joueur doit choisir entre dix seigneurs (à voir comme des classes) à incarner. Le but est très simple : mettre fin au chaos qui règne dans les différents territoires du jeu. Prêtant allégeance à une faction, votre personnage part alors en guerre contre les factions rivales, elles aussi défendues par d’autres joueurs. Comme théâtre de cette guerre, un monde ouvert plutôt vaste.

Ce vaste environnement est dédié à l’exploration et la récolte de ressources, qui sont deux éléments centraux dans le titre. Elles vous permettront de lever une armée, l’améliorer, mais aussi de vous améliorer vous-même. Bien entendu, la récolte de ressources n’a jamais rien eu de bien palpitant. C’est pourquoi Booming Games a ajouté un élément important : le vol. Car oui, vous pouvez affronter vos rivaux par le mode PVP afin de subtiliser leurs ressources et ainsi pouvoir vous améliorer plus rapidement.

Par contre, bien que très grisante, cette mécanique met à jour un problème important du jeu, tant du point de vue de la carte que de celui des batailles : l’aspect visuel. Dépassé, Conqueror’s Blade souffre d’animations datées et de textures vieillissantes ne rendant pas du tout justice à nos machines. Et, puisque le jeu est très grisâtre de part l’ambiance qu’il dégage, ce dernier n’est pas du tout embelli par sa palette de couleurs. Pire, la plupart des défauts ressortent encore plus.

Tout comme le font la plupart des musous, Conqueror’s Blade pourrait se défendre en prenant comme bouclier le nombre d’unités à l’écran ou encore la grandeur du monde qu’il présente. Qu’importe, c’est décevant lorsque l’on sait ce que peuvent proposer les MMO de nos jours. Quoi qu’il en soit, les villes sont belles et plus travaillées que le reste du monde, vide et plat, sans prétention visuelle.

Des « bonnes idées »

Conqueror's Blade

Bref, tournons notre regard vers les combats, cet autre élément central de l’opus. Disons-le tout de suite, il s’agit de la belle surprise du titre. Ces derniers sont un mélange de Hack & Slash bien rythmé et de stratégie en temps réel, pas mal donc. Pour pimenter cet aspect, et quitter le simple système de frapper/parer/tuer, les développeurs ont ajouté des techniques que votre personnage pourra utiliser et dont il faudra tirer le meilleur pour prendre l’avantage dans les batailles de grande envergure qui vous attendent.

Bien que très intéressant, ce système se retrouve vite terni par des défauts déjà évoqués. Commençons par les animations desdites techniques. C’est plutôt moyen, pour ne pas dire à la limite du mauvais. Et pour ne rien arranger, le jeu souffre d’un gros manque d’équilibrage lors des affrontements. Pas vraiment folichon pour un titre qui prône son aspect PVP et se voulant innovant.

Par contre, s’il est un point envers lequel nous devons être élogieux, ce sont bien les éléments de stratégie ajouter aux phases de combats. Le joueur rejoindra le champ de bataille accompagné d’un ou plusieurs groupes de PNJ. Ces derniers ont pour vocation de combattre à ses côtés. Dès lors, le joueur devra, en temps réel, apprendre à leur donner des ordres, les diriger sur la carte et les utiliser à bon escient à mesure que les affrontements avanceront. Le tout est bien pensé et, surtout, les troupes répondent très bien aux différentes directives des joueurs. D’ailleurs, elles ont souvent un poids important dans l’issue d’un combat.

Ces troupes, vous pourrez aussi les gérer en dehors des combats. En effet, il sera question de farmer afin de pouvoir recruter de nouvelles unités ou simplement pour améliorer celles que vous possédez déjà. Dès lors, Conqueror’s Blade ressemble plutôt à un jeu de gestion et de farm qu’à un véritable ARPG ou autre. Ainsi, disons-le franchement, il ne s’agit pas d’un titre pour tous. Ne comptez pas pouvoir vous lancer dans une bataille vite fait comme vous le pourriez dans un For Honor.

En outre, Conqueror’s Blade s’adresse plutôt à des joueurs appréciant le crafting, le management de ressources et le développement. Et, là où le titre gagne en légitimité, c’est qu’il rend ces aspects plus simples d’accès pour tous. Même si le farm demande énormément de temps et d’implication, cela restera toujours un plaisir pour ceux qui y trouvent leur compte. Pour les fans d’action rapide, un peu moins.

Conqueror’s Blade se présente ainsi plutôt comme une expérience inédite dans son genre. Le pari est risqué, mais le titre parvient à proposer quelques petites choses auxquelles nous ne sommes pas habitués. Même s’il faudra du temps pour améliorer le jeu, ce dernier reste rempli de bonnes idées qu’il faut juste mieux gérer.

Certaines mécaniques doivent alors être retravaillées, tandis que d’autres gagneraient à être approfondies. De plus, un équilibrage s’avère nécessaire et la stratégie lors des combats doit être mise plus en avant.

Une fois toutes ces modifications faites, Conqueror’s Blade pourra être présenté comme une expérience riche, complète et révolutionnant le genre. Sans ça, il ne restera qu’un titre moyen, défouloir et plein de bonnes idées mais incapable de les exécuter.

L'avis de l'auteur

Bien que distrayant, Conqueror's Blade souffre de pas mal de défauts. Ces derniers rebuteront sans mal quelques joueurs. Malgré tout, si quelques améliorations sont apportées au jeu, ce dernier pourrait bien s'avérer plus intéressant.

Ludvig Auvens
c
Note du panda
5.5 10

Conqueror's Blade

Points positifs

  • Les combats
  • La gestion des troupes
  • Le côté défouloir du jeu
  • Son farm...

Points négatifs

  • L'aspect visuel
  • Le côté trop vide du monde ouvert
  • ... Son farm
  • Les animations
  • Un manque d'équilibrage

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp