Test Catan – Une adaptation fidèle du célèbre jeu de plateau ?

Voir la note

Récompensé à de multiples reprises, le jeu de plateau Catan débarque maintenant sur Nintendo Switch, espérant toucher un nouveau public.

Catan fait partie de ces œuvres absolument légendaires. Ce jeu de plateau sorti le 23 mai 2001 et créé par Klaus Teuber vous propulse à la tête de colonies fraîchement débarquées sur l’île de Catane. Votre but va être de vous installer et de faire prospérer vos colonies en construisant des villes et en utilisant au mieux les matières premières qui sont à votre disposition.

Une idée simple sur le papier mais qui nécessite néanmoins une grande part de stratégie. Récompensé à de multiples reprises, Catan est un incontournable des jeux de stratégie sur plateau, ce qui explique largement le fait que Asmodée Digital ait choisi de l’adapter sur Nintendo Switch. Un support qui convient parfaitement à ce style de jeu.

Une adaptation simple mais efficace

Catan

Lorsqu’on compare Catan a son homologue de salon on y retrouve sensiblement les mêmes choses. En effet la prise en main est très simple et le plateau de jeu est identique. Il se compose de cases hexagonales surplombées d’un chiffre. Chaque case représente une ressource associée (pierre, blé, laine, minerai, argile, bois), pas de fioritures ou de petits ajouts. Même si cela ne paraît pas fou, les fans du jeu de société ne seront pas dépaysés. Et c’est tant mieux !

En plus d’un mode campagne assez bien fourni on y remarque certains ajouts bien sympas tels qu’un mode Online (accessible avec l’abonnement Nintendo Online) et un mode multijoueur. Ces deux derniers modes permettent de jouer entre amis ou bien avec des adversaires trouvés au hasard en ligne, ce qui est bien pratique lors des soirées où l’on s’ennuie seul chez soi. Un mode scénario est également disponible si vous trouvez le mode campagne et ses nombreux niveaux un peu redondants. En effet, dans ce mode là vous pourrez non seulement choisir votre île parmi celles déjà débloquées mais également rajouter des handicaps tels qu’un temps limite par tour ou le nombre de points de victoires à récolter.

On peut aussi remarquer l’ajout très pertinent d’une petite musique de fond absolument sublime qui facilitera l’immersion dans l’aventure, vous faisant vous sentir tel un Christophe Colomb en herbe, pendant les presque quarante minutes que peuvent composer une partie. Voire plus selon le niveau de difficulté choisi. Cela paraît peu, mais ça suffit largement à passer un bon moment. On note également que même si certains niveaux sont à débloquer au fur et à mesure du jeu, certains ne pourront être acquis qu’en les achetant sur le eShop. Il y en a peu mais c’est toujours bon à savoir lorsqu’on veut profiter du jeu dans son entièreté.

Alors, comment on joue ?

Catan

Les règles du jeu seront simples pour ceux ayant déjà joué au jeu de plateau, mais nécessitent un petit temps d’adaptation pour ceux qui ne connaissent pas l’univers de Catan. Petit rappel donc. Une partie se joue à 3 ou 4 joueurs. Un tour de jeu se décompose en plusieurs actions. Lors du premier tour, le joueur qui commence place une colonie et une route à l’endroit qu’il souhaite sur le plateau, suivi des autres joueurs dans le sens des aiguilles d’une montre.

Une fois ce premier tour passé et tout le monde placé, il est tant de réellement commencer. Le sens du jeu s’inverse à chaque tour, ainsi le dernier à s’être placé commence le tour suivant. Pour commencer son tour, le joueur lance deux dés à six faces. La somme obtenue indique les régions qui produisent de la matière première pendant ce tour-là. Tous les joueurs possédant des colonies adjacentes aux hexagones qui produisent piochent alors les cartes ressources correspondantes.

Ainsi si le lanceur fait un 5 par exemple, tous les joueurs possédant une colonie adjacente aux cases numéro 5 remportent une carte ressource produite sur cette même case. Et ce dé vous allez soit l’aimer soit le détester ardemment tant la récolte de ressources spécifiques est un élément clé de la partie.

Une fois le dé lancé et les ressources récoltées, il est tant de se développer. Pour cela il suffit de construire grâce aux dites ressources. Ainsi avec une carte bois et une carte argile on peut construire une route, permettant de construire des colonies et/ou de bloquer l’expansion de l’adversaire. On peut également améliorer sa colonie pour en faire une ville, construire une colonie ailleurs pour avoir plus de ressources au tour suivant ou bien acheter une carte de développement donnant des caractéristiques particulières.

Et si vous n’avez pas les ressources nécessaires ? Rien de plus simple, une fonction commerce existe pour récupérer ce dont vous avez besoin. Vous pouvez soit échanger avec vos adversaires (même s’ils sont peu enclin à échanger quoi que ce soit qui puisse vous arranger), ou échanger directement avec la banque, mais cela vous coûtera plus de ressources.

Mais alors quel est le but à tout ça ? La victoire évidemment. Et pour gagner il va vous falloir obtenir des points de développement. Dix points exactement. Pour obtenir des points il y a plusieurs moyens mais le plus utilisé est la création de colonies. En effet une colonie vous apporte un point. Une ville vous en apporte deux.

Construire des routes et les relier par des colonies sera donc le moyen le plus rapide de gagner la partie. Néanmoins vous pouvez obtenir des points bonus par d’autres moyens. Par exemple en ayant la plus longue route du plateau, ce qui vous accordera deux points, ou en utilisant certaines cartes de développement. D’autres moyens sont à découvrir mais ce serait dommage de gâcher le plaisir de la découverte.

Pour conclure, Catan est un jeu de stratégie qui plaira aux personnes aimant se remuer les méninges. Les adeptes du jeu original seront sans aucun doute dans leur élément, et ceux ne connaissant pas l’univers feront sans doute une belle découverte. Le jeu est simple, net et sans bavures et ne verse pas dans l’originalité. Certaines verront peut-être ça comme un défaut, mais l’amusement est présent, et c’est tout ce qu’on attend de ce genre d’adaptation.

La note de l'auteur

Avant de lancer Catan, je ne connaissais absolument pas cet univers. Je n'en avais même jamais entendu parler. Et j'ai été bien surprise. Alors certes, il faut un petit temps d'adaptation pour bien comprendre les règles et les enjeux, mais une fois un ou deux didacticiels faits, on commence vraiment à prendre son pied. Je me suis surprise à une heure du matin à râler parce qu'un adversaire avait pris le monopole d'une ressource, et avec le recul c'est aussi la marque d'un bon jeu. Alors certes les graphismes ne sont pas fous, et le tout semble assez simple, mais l'essentiel c'est le plaisir qu'on y prend, et pour moi il a été total.

Ary
b
Note du panda
8 10

Points positifs

  • La musique est magnifique
  • Un système de jeu totalement addictif
  • Les différents modes de jeu
  • La facilité de prise en main

Points négatifs

  • Nécessite un temps d'adaptation pour comprendre les règles
  • Des graphismes pas fous fous

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation