Test Car Mechanic Simulator – Une simulation qui en a sous le capot ?

Voir la note
En route pour réparer et vendre des bagnoles à perte de vue.
Temps de lecture : 8 min.

Car Mechanic Simulator, c’est un jeu qui était déjà sorti en 2017. Souvenez-vous, un certain Car Mechanic Simulator 2018 déboulait en juillet 2017 sur PC, puis le 15 février dernier sur Switch. Du coup, pour se la jouer illusion d’optique d’une bien belle manière, le studio polonais Red Dot Games ressort du coup sa simulation fétiche sur PS4 et Xbox One, dont les versions sont disponibles depuis le 25 juin dernier.

Le titre est d’ailleurs nommé très sobrement Car Mechanic Simulator. Outre ce petit détail, cette simulation de mécano est-elle finalement aussi bonne que ça ?

Promo
Car Mechanic 2018 - Acheter sur Amazon
RAVENSCOURT - Jeu vidéo
- 5% 42,95 EUR

Condition du test : Nous avons testé le jeu sur PS4 Pro pendant un peu plus de huit heures pour voir toutes ses mécaniques – sans mauvais jeu de mot -.

Le contenu de Car Mechanic Simulator

Car Mechanic Simulator

Sans grosse surprise, le contenu de Car Mechanic Simulator est à peu de chose près, similaire à la version PC sortie en 2017. Globalement, on y retrouve un mode carrière, avec plusieurs modes de difficulté. Vous aurez de ce fait la possibilité d’y jouer en mode normal avec ou sans tuto, le mode expert, ainsi qu’un mode bac à sable. Au total, ce sont pas moins de deux modes de difficulté à se mettre sous la dent, sans compter les modes bac à sable et normal sans tuto.

D’ailleurs, le mode expert est fort appréciable, et sera beaucoup plus destiné aux hardcore gamers, ou fans de mécanique. En effet, ce mode de difficulté ne vous donnera aucune aide, l’interface sera encore plus légère, et vous devrez vous débrouiller à monter et remonter les voitures des clients. Il faudra aussi repérer les moindres anomalies sans avoir une seule pièce dotée d’une seule indication.

On comprend donc assez vite que ce mode de difficulté est non seulement grisant, mais demandera un peu plus de doigté que le mode normal, qui vous offre de l’aide à revendre pour mener à bien vos missions. Carton rouge en revanche pour le tutoriel en mode normal, qui n’est finalement qu’assez mal expliqué, et qui vous gave d’informations sans sommation. Ce sera en somme un peu le bât qui blesse, comme le mode bac à sable. Du coup, vous apprendrez à maîtriser le jeu sur le tas.

Concernant le mode bac à à sable justement, c’est un peu le mode de jeu « plaisir ». Votre niveau sera au maximal, vous serez illimité en argent, et vous serez libre de vous balader dans votre garage déjà évolué. De plus, vous ne pourrez effectuer aucune mission.

En somme, mis à part tester diverses voitures, retaper à neuf quelques bolides, ou acheter de nouvelles caisses via les enchères, l’intérêt de ce mode de jeu ne sera qu’hélas limité au possible. En clair, autant repartir directement sur un mode normal ou expert, où là vous aurez des objectifs précis à accomplir et un vrai challenge.

Côté durée de vie d’ailleurs, Car Mechanic Simulator, vendu quand même à 29.99 € sur PS4 et Xbox One, arrive à en avoir sous le capot, avec des nuances. S’il est plaisant de voir le seul mode de jeu principal offrir des heures de contenus entre gérer les réparation de voitures de clients, tester quelques voitures sur des pistes d’essais, et j’en passe, c’est tout ce qu’il y aura globalement à faire sur le soft. Pas de mode de jeu alternatif pour notre bon plaisir, ce qui est dommage. Néanmoins, le contenu est correct, mais un poil cher pour un jeu sorti il y a deux ans sur PC.

Les joies de mettre les mains dans le cambouis

Car Mechanic Simulator

Le gameplay de Car Mechanic Simulator, il n’est pas si compliqué qu’on se le dise. Après le tutoriel, vous voilà balancé dans votre garage à devoir gérer les ordres, s’apparentant aux divers clients qui auront des soucis avec leurs bagnoles. Votre but sera à la manière d’un PC Building Simulator, d’analyser le problème des voitures de chaque client, enlever les pièces abîmées – assez reconnaissables par la rouille omniprésente sur ces dernières  -, et la remplacer à neuf afin de la rendre aux clients, qui vous paieront grassement en fonction de la tâche.

Grosso modo, vous allez devoir à la manière d’un jeu de puzzle démonter les pièces, puis les remplacer bêtement en mode montage. C’est sympa au début, mais le tout devient relativement lassant et plutôt répétitif sur la longueur, car on fait un peu toujours la même chose. Cela dit, la jouabilité plaira certainement aux fans de mécanique mais dans le fond, on s’ennuie vite. Cela dit, on trouve néanmoins un système de casse, mais également de concessionnaire ou de vente aux enchères – qui reste simpliste au possible d’ailleurs -.

Là encore, pas besoin de faire un dessin. La casse vous permettra de récupérer tantôt des matériaux parfois en bon état voire des véhicules en sale état à bon prix, mais que vous pouvez retaper à neuf. Cela augmentera sa valeur marchande en achetant les bonne pièces via un système de boutiques ultra complète – avec quelques marques officielles au demeurant -, puis les revendre. Le concessionnaire sera aussi de la partie pour acheter de nouvelles voitures toutes neuves, puis de les garder dans votre parking ou garage, afin de les tester plus tard sur une piste d’essai.

Justement oui, il y a bien des moments où vous pouvez tester vos bolides via la piste d’essai. Cela vous donne la possibilité de voir si les pièces des véhicules fonctionnent parfaitement, et de faire en sus un petit parcours sympathique. En revanche, on regrettera vite cette spécificité, la conduite du véhicule étant finalement étrange, peu réaliste et tantôt injouable. Clairement, les développeurs auraient dû rester juste sur la partie réparation de véhicules finalement.

Outre cela, sachez que Car Mechanic Simulator se dote d’un système de progression vraiment pas mauvais au demeurant. En réparant des voitures vous gagnez de l’expérience qui vous fera monter en niveau. Vous glanerez ensuite des points de compétences, à répartir sur l’arbre à compétences. Cela permettra d’agrandir un peu plus votre garage, marcher plus vite, réparer les pièces plus vite, et j’en passe. Concrètement, le système de progression, classique en l’état, permet de donner un peu d’air frais à cette simulation répétitive.

Interface et technique archaïques

Car Mechanic Simulator

Au niveau de l’interface, il y a du bon comme du moins bon. En guise de premier bon point tout d’abord, le titre de Red Dot Games mise avant tout sur son aspect immersif. Vous pouvez interagir avec les diverses machines à disposition pour démonter et rééquilibrer un pneu, pour décaper une carrosserie trop rouillée, vidanger le véhicule, aller sur votre PC pour acheter des pièces, et j’en passe. Le titre est clairement immersif de ce côté-là pour les menus, c’est une autre paire de manche.

C’est justement là où pêche le soft justement. Votre menu sera circulaire, et vous permettra entre autres de gérer les réparations des clients, l’état du véhicule qui apparaît uniquement quand vous sélectionnez la voiture, aller sur votre tablette pour acheter diverses pièces ou carrosserie, noter votre liste pour les pièces, l’entrepôt sur ces dernières, déplacer votre véhicule dans le garage… Bref, pas mal de choses sont à gérer dans ce menu qui devient vite imbuvable, blindé et donc brouillon. Dommage, il aurait fallu le rendre un peu plus simple et plus intuitif.

Là où le jeu ne se sent pas très l’aise, c’est indéniablement sur le plan graphique. Nous pouvons tout à fait comprendre le manque de moyens du studio polonais mais seulement voilà, le soft est à des années lumières de ce qui se fait actuellement. Le jeu s’offre des textures très moyennes, des arrières-plans hideux surtout en extérieur, de l’aliasing sur PS4 Pro, et surtout de chargements tantôt longuets.

Et ce n’est pas tout, parce que Car Mechanic Simulator se paie aussi le luxe de se doter d’un framerate qui peut chuter, et quelques crashs peuvent parfois arriver de manière random. La seule chose que le soft parvient à réaliser de pas trop mal, ce sera dans la modélisation des pièces, ternie cela dit une fois encore par son aspect purement graphique, qui a facilement dix ans de retard, c’est indéniable… Clairement, il y avait mieux à faire, mais les développeurs n’y sont pas parvenus à notre grand regret…

Il y a enfin la dernière note qui sera mitigée, avec la bande-son. Les bruitages ne sont pas mauvais, mais ce sera des musiques sur lesquelles on se plaindra en revanche. Elles sont plutôt variées certes, mais elles s’apparentent plus à une playlist de musique tantôt électro avec un peu de rock, qui donne un mélange pas forcément en accord avec une simulation de ce type. En plus, la plupart des musiques finiront par vous agacer au plus haut point, pour ne rien arranger…

Acheter Car Mechanic Simulator sur Amazon

Dans le fond oui, Car Mechanic Simulator est une simulation qui en a sous le capot, mais avec des grosses nuances. En dépit de son côté véritablement fun et accrocheur dès les premières minutes de jeu, on se rend vite compte que le soft tourne en rond au fil de notre progression. Le jeu n’est pas véritablement folichon techniquement parlant, et puis le contenu est également strictement le même que la version PC, sortie il y a maintenant plus de deux ans.

Cela dit, on appréciera sa petite profondeur avec un arbre à compétences, un système de casse pour récupérer des pièces ou voiture pour les retaper à neuf, et les revendre derrière. Mais ensuite, le titre retombe encore dans ses travers avec des musiques qui ne donnent pas envie de continuer, saupoudré d’un mode bac à sable inutile, et d’une interface immersive certes, mais trop brouillonne.

On aura en somme à boire et à manger sur cette simulation de mécano, cependant loin d’être mauvaise, et qui reste finalement correcte et solide sur quelques aspects. Par contre, nous vous conseillons de prendre plutôt la version PC sortie en 2017, étant plus précise et intuitive qu’aux versions consoles.

La note de l'auteur

Dans l'ensemble, et même si je ne suis pas un fan des simulations de mécano, il faut bien dire que Car Mechanic Simulator m'a plu au premier abord. Effectivement je l'ai trouvé pas dégueulasse dans son gameplay proche de la réalité, son immersivité mais surtout dans sa progression, loin d'être ridicule et bien pensé. Cela dit, comparé à un PC Building Simulator, Car Mechanic Simulator m'a laissé un goût amer assez violent en bouche à cause de son côté relativement répétitif, lassant et ennuyeux qui vient s'incorporer dans le jeu ensuite. Les graphismes n'aident pas non plus, mais les joueurs comme les fans de mécano y trouveront un jeu correct mais solide sur pas mal d'aspects. Mais pour 29.99 €, en sachant qu'il s'agit de la version PC sortie en 2017, mieux vaut attendre une réduction, ou bien le prendre sur PC vu qu'il ne coût plus grand-chose.

Matheus
c
Note du panda
6 10

Car Mechanic Simulator

Points positifs

  • Plutôt amusant au premier abord...
  • Un sound design varié...
  • Un petit côté personnalisation de notre garage...
  • Les missions des clients générées aléatoirement...
  • Immersif...
  • Un arbre à compétences qui apporte un plus
  • Un gameplay proche de la réalité de ce dur métier de mécano
  • Parfait pour les fans de bolides et de mécanique
  • Le mode Expert sans aide qui accentue le réalisme
  • Le système de grange et de casse
  • Un certain plaisir de retaper des caisses au bord de l'agonie
  • Une boutique complète avec quelques licences officielles

Points négatifs

  • ...Mais cela devient vite répétitif et lassant
  • ... Avec des musiques qui tapent sur le système
  • ... Très simpliste
  • ... Même si on retrouve les mêmes missions à force
  • ... Seulement, l'Interface est relativement brouillonne derrière
  • La sélection des pièces à la manette très peu précise
  • Visuellement très moyen, surtout en extérieur
  • Dispensable pour ceux qui ont déjà le jeu sur PC
  • Le mode Bac à Sable très peu intéressant
  • La conduite horrible sur les pistes d'essais

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

2 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp