TEST. Breached, la survie grâce aux drones, une bonne idée ?

3
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Vous vous réveillez après des mois de cryogénisation. Là c’est la stupeur. Votre vaisseau s’est écrasé sur une planète désertique. Malgré les difficultés que vous avez à reprendre vos esprits après ce long sommeil, il vous faut agir, et vite. Il ne vous reste que quelques jours d’oxygène, le système doit être réparé. En plus si vous espérez quitter ce caillou aride, il vous faut du carburant, votre réserve est à sec. La course contre la montre commence.

Errance dans le désert

Breached8

Un pitch de départ plutôt prometteur, qui augure du bon pour le scénario. Raconté par le biais de messages textuels, c’est surement l’un des points forts du titre. Entièrement traduit en français, et plutôt bien écrit, c’est avec plaisir que l’on suivra les pensées de notre protagoniste. Des indices sont également discriminés ici et là pour comprendre quel est ce monde, qui abritait autrefois une civilisation. A chaque début de journée on lira donc avec plaisir le développement de ce scénario.

Pour ce qui est de la survie à proprement parler, on ne contrôle pas directement notre héros. Dans l’incapacité de sortir de son abri, il faudra alors se connecter à des drones pour explorer les étendus de sable. On découvrira alors que le gameplay se révèle très limité en extérieur. En effet, une fois connecté à un drone on ne pourra qu’avancer ou freiner. Pas très enthousiasmant comme perspective, et pourtant c’est bien le cœur du jeu.

On devra alors trouver des ressources pour synthétiser du carburant. Là encore on voit vite les limites du soft. Seulement trois ressources différentes sont disponibles, et votre drone ne peut en transporter que trois au maximum. Pour les ramasser, pas de mini-jeu ou de QTE, il suffit de s’arrêter à proximité d’un des gisements et la récolte se fait automatiquement. On a déjà vu mieux en terme d’interactivité. Des ennemis sont néanmoins présents sous la forme de singularités. Transcrites par des boules lumineuses suivant un chemin prédéfini, il suffira de les esquiver sous peine de perdre le contact avec votre engin, et donc de perdre les ressources récupérées jusque là.

L’ennui, le véritable ennemi du jeu !

Breached2

Même combat en ce qui concerne votre oxygène. Le système de purification défectueux doit être réparé, et pour se faire il faudra trouver des modules à la surface. Tout comme les ressources, il suffit de stopper votre drone à proximité de l’un d’eux pour les ramasser. Déjà, vous pouvez percevoir l’ennui de la procédure, surtout que les cartes disponibles pour l’exploration ne sont pas nombreuses. Seulement trois zones sont accessibles, trois et demi si on compte la zone tutoriel du premier jour. C’est très peu, trop peu pour relancer l’intérêt sur le long ou moyen terme.

Une fois rentré à la base, s’il vous reste suffisamment d’énergie, vous pourrez tenter de synthétiser du carburant. Là c’est le pur hasard qui rentre en jeu. On choisit la quantité de chaque ressource à utiliser, et on croise les doigts pour que ça fonctionne. Pas très palpitant non plus. Et pour l’oxygène me direz-vous ? On clique juste sur un bouton pour désassembler les modules ramassés, et les composants trouvés sont automatiquement ajoutés à votre inventaire.

Et voilà en ce qui concerne la partie interactive. Extrêmement limité, et il faut bien le dire, loin d’être passionnante. Sans compter qu’il est possible d’en faire le tour en moins de deux petites heures si la chance est avec vous. Sinon il faudra relancer une partie pour accéder à la conclusion. On pourra toujours se consoler grâce aux graphismes plutôt soignés des différents panoramas, mais leur nombre rachitique ne permet en aucun cas de faire durer le plaisir. La musique aérienne colle bien à l’ambiance, sans pour autant sortir de l’ordinaire des jeux d’explorations futuristes.

Finalement que dire de ce Breached ? Un jeu court et disposant de peu d’atouts. Le gameplay trop limité laissera vite poindre l’ennui chez le joueur, et le nombre de zones explorables ne permettra pas de se contenter du sentiment de découverte de ses beaux panoramas. Reste une histoire sympathique et bien écrite, mais même pour sept euros, le menu proposé reste insuffisant. Une belle déception donc, qui ne laissera aucun souvenir aux joueurs suffisamment courageux pour avoir tenté l’expérience.

  • Beaux panoramas
  • Une histoire sympathique
  • Avancer, freiner, et... c'est tout
  • Court
  • Trop peu de régions
  • Pas beaucoup de ressources différentes
  • Des ennemis pas très utiles
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.