Test At Sundown – Un shooter multi insipide et tristement vide

Voir la note
Depuis que Discord a lancé officiellement sa boutique en ligne comme Steam, un certain At Sundown est disponible sur cette dernière depuis le 16 octobre dernier. Ce shooter multi est finalement pire qu'une douche froide.
Temps de lecture : 8 min.

On le sait, le but concret de la boutique en ligne lancée sur Discord est simple : proposer un large catalogue de jeux, mais surtout mettre en avant les futures productions indépendantes à venir sur la scène vidéoludique. C’est donc depuis le 16 octobre dernier que At Sundow est de sortie. Cela profitera à Discord, qui aura comme pour les autres productions indépendantes, le droit à une exclusivité de 30 jours, rien que ça. Mais bref, le soft développé par Mild Beast Game qui en est à sa première production, se révèle décevant, malgré un trailer sympa. Vous allez vite comprendre pourquoi ce titre n’en vaut pas tant la peine que ça…

Un contenu correct, mais des serveurs vides…

At Sundown test

Ce qui surprend dans At Sundown, c’est que le soft nous lâche directement dans la nature. En effet, il n’y a pas de cinématique d’introduction ou quoi que ce soit afin de nous présenter au moins l’univers. Du coup, on pourra commencer par le mode entraînement. Ce dernier vous proposera de vous familiariser entre autres avec les diverses armes du jeu, en tirant sur des cibles. En terminant ces entraînements, vous pourrez gagner des médailles de bronze, d’argent et d’or, en fonction de votre temps, et y gagner de l’expérience. Cette partie-là est classique, et vous ne vous attarderez pas trop dessus. Car ensuite, vous passerez aux choses sérieuses via le mode multijoueur en ligne.

Le mode en ligne, c’est là où ça commence d’ores et déjà à coincer. Il est juste tout bonnement ahurissant de voir que les serveurs sont déjà vides ! D’ailleurs, on ne peut même pas rejoindre des parties en cours via un système de serveurs dédiés car il n’y en a pas. Il y a effectivement juste un système de code, pour éviter que certains joueurs viennent sûrement pourrir la parties d’autres joueurs qui jouent entre amis. Mais le problème, c’est que l’on arrivera jamais à trouver une seule partie en cliquant sur partie rapide et du coup, nous nous rabattrons logiquement sur les parties en local contre des bots, malgré qu’il y ait un système de match classé en 1v1 et 2v2…

At Sundown n’a rien pour lui entre un système de progression monotone et illogique, des serveurs vides et un certain level-design assez fainéant sur les trois quart des maps.

Justement, la partie match en local, tout comme en multijoueur en ligne, vous permet de faire des matchs à quatre joueurs sur la maps maximum. Au programme, vous avez au passage de six maps – métro, disco, réacteur, jardin, manoir, usine. Ces dernières ont d’ailleurs six zones de chaque, et chaque zone représente forcément une nouvelle map. Si vous comptez bien, vous arrivez à 36 maps, mais les dispositions des zones ne seront finalement qu’anecdotiques. En gros, certaines maps se ressembleront parfois un peu trop en matière de level-design, qui manque énormément d’inspiration. Mais néanmoins oui, vous pouvez au moins jouer sur pas mal de maps, mais vous vous lasserez vite par sa construction, totalement fainéante. Cependant attention, sachez que vous n’avez au départ que seulement trois maps – jardin, manoir et usine donc, et les trois autres devront être obligatoirement être débloqués via un système de progression.

Le système de progression est quant à lui parfaitement incohérent et juste débile soit dit en passant. En effet, en finissant des parties, vous glanez logiquement de l’expérience, qui vous fera monter de niveau. Et à chaque niveau gagné, vous pourrez obtenir une nouvelle arme ou encore des modes de jeu, ainsi que de nouvelles maps… Si le système de progression est relativement bienvenu, on ne comprend toujours pas pourquoi il faut se taper plus d’une trentaine de parties voire plus, afin de jouer sur de nouvelles maps, ou encore de nouveaux modes de jeu. C’est totalement illogique, surtout que les seuls modes de jeu de base ne sont que du match à mort basique, avec des modes de match à mort déguisés que sont « arène », et « chronométré »… Du coup, vous serez obligé de faire un paquet de parties juste pour débloquer d’autres modes de jeu qui varient les plaisirs, mais qui restent trop classiques – courses à l’armement, roi de la colline, ou encore capture de drapeau… Seuls les modes « maître de l’arme » ou encore « retour aux classiques » ont le don de sortir légèrement du lot. Mais très clairement, cette progression n’est juste pas possible, et enlève déjà tout le fun au jeu finalement… Côté profondeur, on a vu bien mieux.

Une idée de gameplay originale, mais très mal amenée

At Sundown test

Comme on le souligne, At Sundown est un shooter multijoueur basique certes, mais loin de proposer une idée parfaitement idiote. Le concept du titre est très simple : lors des parties, vous êtes visible à la lumière, et invisible dans les zones d’ombres de la carte. Du coup, quand vous ne vous voyez pas dans l’ombre étant donné que vous êtes invisible pour le coup, vous aurez juste à appuyer sur une touche, et une icone indiquera où vous êtes placé précisément. De plus, quand vous tirez, vous êtes logiquement visible aux yeux des ennemis un cours instant. L’idée de gameplay en l’état est franchement bonne on ne va pas se mentir mais en pratique, cela devient vite du grand n’importe quoi.

C’est donc à partir de là que l’on en vient logiquement à la partie gameplay, et donc des gunfights. Concrètement, c’est juste la catastrophe. Puisque vous vous voyez une fois sur deux avec la mécanique d’ombre et de lumière, les combats deviendront vite assez confus car vous ne retrouverez pas votre personnage systématiquement. De ce fait, vous vous ferez assez souvent défourailler par l’I.A. du soft – parfaitement débile au passage et qui peine parfois à réagir convenablement, qui elle, vous repère parfois sans soucis, alors que vous êtes caché dans la pénombre. Par conséquent, vous allez souvent tirer au pif sur la map afin d’essayer de toucher vos cibles, et de les tuer. D’ailleurs, le gameplay totalement arcade ne fonctionne pas réellement, et le côté nerveux et fun s’estompe hélas dès les premières parties. Heureusement que les parties ne sont limitées qu’à quatre joueurs car sinon, cela se transformerait en un dawa sans nom. Au passage, le soft est même truffé de bugs en tout genre comme des points de réapparitions qui vous font réapparaître à côté d’un autre adversaire, ou bien dans un élément du décor qui va automatiquement vous coincer… Pour le reste, sachez que le titre est maniable autant à la manette qu’au combo clavier/souris, mais le jeu sera forcément largement plus précis sur clavier/souris, ce qui est logique. Mais qu’on se le dise, la répétitivité des combats se fait vite sentir, et le fait que le gameplay soit maniable est finalement parfaitement anecdotique à cause de gunfights trop vite brouillons et sans queue ni tête.

Le concept d’At Sundown est plaisant sur le papier, mais dans la pratique, c’est mal maîtrisé et les gunfights ne ressemblent vite à rien.

Les deux seules satisfactions que nous aurons dans le soft, ce seront peut-être les différentes variantes, et les bonus à ramasser sur la map. En effet, vous avez quand même la possibilité de personnaliser votre partie, en y ajoutant des variantes. Il est possible de jouer en mode full pénombre et pour voir votre personnage, vous serez forcé d’utiliser votre lampe torche, ou encore d’effectuer des parties avec des armes spécifiques, et j’en passe. L’idée est bonne, mais on retrouve les mêmes soucis que sur des parties traditionnelles. Le côté personnalisation des parties est malgré tout efficace, et il y a aussi la possibilité de ramasser des bonus sur la maps. Allant d’un temps d’invincibilité minuté, en passant par l’utilisation d’une immense claymore ou encore d’un boost de vitesse, cela permet de varier un peu les plaisirs dans les différentes parties. Ce sont les deux seuls véritables points positifs car par la suite, on retrouve des armes relativement génériques, avec un tir primaire et secondaire. Vous en aurez une dizaine au total avec le revolver, le sniper, la katana, l’umbrella, le fusil automatique, le smg, le shotgun, le lance grenade, le juggernaut, ou encore le pistolet à rivets. C’est correct, mais le feeling des armes est hélas pratiquement pauvre et les tirs secondaires relativement peu inspirés et accessoires.

Sur les graphismes, c’est le naufrage total. Déjà que le titre est visuellement assez en deçà de ce qui se fait en matière de jeux indépendants actuellement, le soft dispose d’animations pour le moins risibles. On peut au passage observer que nos personnages – sur les divers ralentis que l’on ne peut jamais passer de fin de partie, ne tiennent pas les armes dans leurs mains, ce qui fait qu’elles flottent dans les airs, normal. Concernant les textures, At Sundown est franchement pauvre de ce côté-là. Que ce soit les textures des sols ou même des protagonistes, c’est tout simplement hideux à voir, avec une certaine faute de goût sur la plupart des maps. Les arrière-plans de plus n’en parlons pas, ils sont eux aussi archaïques au possible, avec parfois une profondeur véritablement proche du néant… On a déjà vu beaucoup mieux sur la plupart des jeux indépendants qu’on se le dise… Pour terminer rapidement sur la bande-son, passez également votre chemin, car les musiques sont tout sauf un régal pour les oreilles, et restent tout bonnement agaçantes à la longue. Franchement, le soft de Mild Beast Games n’a rien pour lui, c’est clair et net.

Décidément, il ne faut parfois pas réellement se fier aux trailers, qui ne sont quelquefois pas vraiment représentatifs de la qualité finale du jeu. C’est hélas le cas dans At Sundown , qui propose un titre orienté multijoueur totalement vide, sans intérêt, et doté d’un système de progression où l’on peut débloquer de nouvelles maps et modes de jeu… Cela en dit long sur l’inspiration du studio, qui ne savait visiblement pas comment proposer une progression attrayante… On ne parlera pas du gameplay qui est finalement classique, confus et surtout raté, alors qu’il avait pourtant une idée de départ relativement séduisante. Le jeu dispose également de serveurs vides, d’une réalisation graphique digne d’un jeu PS2, et d’une bande-son qui tape sur le système. Un conseil : gardez vos 12,49 € pour un titre bien plus intéressant.

La note de l'auteur

Très franchement, je ne sais pas comment réagir à une telle médiocrité avec At Sundown. Un système de progression où on débloque de nouveaux modes de jeu et de nouvelles maps ? Sérieux ? Je ne comprends pas comment on peut proposer une telle progression, car cela entraîne une rapide lassitude de faire matchs sur matchs pour débloquer de nouvelles maps et modes de jeu... Surtout qu'à la base, nous n'avons que du match à mort et quant aux autres modes, il faut les débloquer en montant de niveau... C'est le principal problème du soft, sans compter cette idée de proposer un gameplay où nous sommes visiblement à la lumière, et invisible dans la pénombre. Ça aurait pu fonctionner, mais c'est finalement un ratage total avec des gunfights brouillons, et sans le moindre fun à proposer... Le vide intersidéral des serveurs est aussi alarmant donc honnêtement, fuyez face à cette purge de l'espace plutôt que de jouer à des bots à l'I.A. risible. Ne jouez pas à ce jeu tout court en fait.

Matheus
f
Note du panda
2.5 10

At Sundown

Points positifs

  • L'idée du shooter où nos personnages se cachent dans l'ombre...
  • Quelques bonus à ramasser sur la map...
  • Un système de progression...
  • Un gameplay maniable à la manette comme au clavier/souris...
  • Un contenu correct

Points négatifs

  • ... Seulement, c'est mal exploité et les combats en deviennent vite confus car on ne retrouve pas notre protagoniste
  • ... Qui en devient vite répétitif
  • ... Qui nous permet de débloquer entre autres des modes de jeu et des maps que l'on devrait avoir au départ...
  • ... Dont le fun passe trop vite à la trappe
  • Six vraies maps uniquement...
  • ... Et les six zones de chaque n'apporte rien de spécial en level-design
  • Des modes de jeu trop classiques et peu inspirés
  • Graphiquement bugué, vide au possible, et hideux
  • Le Sound design nous tape vite sur le citron
  • Une direction artistique fade et sans inspiration
  • Les serveurs en ligne, c'est le vide intersidéral

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

At Sundown
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp