Test Aeon Must Die! – Un potentiel asphyxié par une redondance malvenue

6
Membre Actugaming.net

Par

Disponible depuis octobre 2021 sur PC, PS4, Xbox One et Nintendo Switch, Aeon Must Die! est un Beat’em All 2D développé par Limestone Games. Malheureusement, depuis son annonce le jeu a été touché par diverses polémiques. Plusieurs employés du studio ont subi un crunch intensif et n’ont pas été payés pour leur travail. Certains ont d’ailleurs déjà quitté l’entreprise depuis.

L’éditeur Focus Interactive, maintenant renommé Focus Entertainment, a fini par partager un tweet expliquant le contexte, rappelant aussi que les accusations visent essentiellement les studios Limestone Games. Quoi qu’il en soit, Aeon Must Die! est bien disponible et finalisé.

Condition de test : Jeu testé sur PC via Steam. Nous avons pu terminer la totalité des chapitres, également les missions secondaires, et nous avons pris le temps d’appréhender les quelques subtilités du titre avec un temps de jeu situé entre 8 et 10 heures.

Vengeance mécanique

Aeon must die! Duel

Commençons par une rapide mise en contexte. Aeon, Empereur immortel de la redoutable Void Armada, a été trahi par ses généraux et laissé pour mort. Son corps détruit, son essence affaiblie, il fusionne avec vous dans un acte désespéré afin d’assouvir sa terrible vengeance. Vous allez parcourir la cité futuriste de Pantheon et devrez éliminer ou soumettre ceux qui ont trahi Aeon, tout en luttant pour préserver votre esprit. C’est-à-dire votre liberté et le contrôle de votre corps.

Bien que nous n’attendions pas un scénario passionnant, il faut avouer que celui proposé ici n’est pas particulièrement intéressant. Trop nébuleux et peu engageant. Le jeu est d’ailleurs assez bavard, il sera possible de choisir des réponses lors de dialogues, sans pour autant que cela impacte réellement l’aventure, mais les interlocuteurs auront différentes réponses à soumettre en fonction de vos choix. Dommage que cela ne soit pas mieux utilisé, même si quelques choix auront un impact. On saluera par contre la direction artistique qui, jusque dans les menus, apporte une vraie identité à l’œuvre. L’aspect comics du titre est fortement mis en avant, offrant une esthétique unique qui accroche rapidement. C’est un des gros atouts d’Aeon Must Die!, visuellement parlant le jeu ne laisse pas indifférent.

L’univers proposé en devient intriguant, ce qui est particulièrement accentué par le game design. Tout tourne autour de l’univers du jeu et de sa direction artistique. L’excellente bande-son concoctée va dans ce sens. Les musiques sont terribles et dans le bon ton. Elles contribuent à nous immerger dans cet univers. Puis, graphiquement, Aeon Must Die! tient clairement la route, au même titre que ses animations, bien que peut-être un peu rigides par moments.

Rider cosmique

Aeon must die! Piège

Un constat relativement satisfaisant compte tenu des problèmes lors du développement. Le héros respire la classe et la puissance, notamment grâce à des doublages pleins de caractère et une gestuelle pertinente et parlante. Sans parler de la présence de la moto futuriste qui fait penser à du Ghost Rider. En revanche, le bestiaire est beaucoup trop limité, avec un manque de diversité rapidement problématique.

Si au début cette limite apparaît comme pertinente avec les intentions du titre et la nécessité de connaître les patterns ennemis, à l’instar d’un Doom, au fil des heures la répétitivité devient trop pesante. On affronte encore et toujours les mêmes types d’adversaires et leur nombre est trop restreint pour faire passer la pilule. Car le level desing n’arrange pas les choses en proposant systématiquement les mêmes situations de combat. Seuls les décors en arrière-plan, ainsi que les couleurs dominantes, vont apporter un peu de diversité. Quelques boss importants dans l’histoire vont aussi permettre d’amener un peu de fraîcheur à l’ensemble.

Cependant, aucun combat de boss n’est vraiment mémorable. Et tous ces petits défauts additionnés ensemble finissent par porter préjudice au titre, surtout au gameplay, en instaurant une redondance malvenue. Il faut attendre la fin du jeu pour se sentir dépaysé un minimum. Puis, si le rythme effréné d’Aeon Must Die! est maintenu du début à la fin, un côté bien trop mécanique en ressort qui finit par manquer de saveur au fil du temps. Ces éléments préjudiciables sont très dommageables car ils pénalisent l’essence même du jeu, donnant cette terrible impression de ne pas avancer.

Cercle vicieux

Aeon must die! Contre

Agressif et punchy, Aeon Must Die! est basé sur un système de combat régi par un mécanisme de température. On s’explique. En effectuant certaines attaques et en esquivant, votre armure va refroidir. Si vous atteignez la limite, vous serez en état d’asphyxie, ce qui vous ralentit et vous rend tuable en un seul coup. A l’inverse, certaines attaques, assimilées à une autre touche, vont vous réchauffer jusqu’à atteindre une autre limite. Cette dernière amène un état de surchauffe qui vous rend également tuable en un seul coup. Ceci étant, vous serez dans une sorte de furie qui augmente la puissance de vos coups.

Le principe de base des combats c’est de réussir à garder un équilibre de température pour ne pas finir en syncope, car c’est aussi cette barre qui fera office de santé. Evidemment, les coups des adversaires feront grimper ou baisser votre température. Le jeu est exigeant et ne fait pas de cadeau. Vous pourrez bien entendu accéder à un arbre de compétences, apprendre combos et techniques, ou utiliser un move spécial avec votre moto, afin de construire votre façon de jouer et diversifier vos mouvements. Parce que l’ennemi s’adapte, au fil des affrontements, les adversaires se souviennent et commencent à s’habituer à votre façon de jouer, vous contrant si vous spammer. De plus, ils deviennent plus forts et intensifieront leurs attaques groupées.

La mort fera donc partie de l’expérience et elle a son rôle à jouer. Dans Aeon Must Die!, mourir fait perdre ses points de volonté, qui sont subtilisés par votre bourreau. Vous pourrez toujours vous venger de votre assaillant et les récupérer, mais à chaque échec l’ennemi se renforcera. L’histoire prend d’ailleurs en compte vos morts et évolue en fonction, avec des nouveaux dialogues notamment. Il est marrant de voir que vos adversaires se souviennent de vous et peuvent vous chambrer à l’occasion.

Hordes de l’enfer

Aeon must die! ScarlettPar contre, si votre volonté tombe à zéro, vous ne posséderez plus votre corps. Il sera encore possible d’avancer dans l’histoire, et sans craindre de perdre quoi que ce soit. Néanmoins, vous ne pourrez plus apprendre de nouvelles compétences ni faire appel à votre moto en combat. Si vous souhaitez déverrouiller des compétences, vous serez obligé d’accepter de mourir dignement, ce qui a pour effet de réinitialiser votre progression jusqu’à un chapitre antérieur.

Un système parfois contraignant, mais qui peut permettre de revoir ses stratégies. Pour vous perfectionner il est possible d’utiliser une salle d’entraînement. Vous pouvez y tester des combos ou bien vous familiariser avec les patterns ennemis. Nous ne l’avons pas précisé, mais pour chaque chapitre il y a une note attribuée, dont dépendra le nombre de points de compétences, et de volonté, que vous obtiendrez en cas de réussite. Plusieurs tutoriels viennent aussi agrémenter le tout.

Aeon Must Die! dispose donc d’une durée de vie raisonnable, bien que cela dépendra surtout des skills de chacun. Car le jeu n’est pas facile, sans compter les quelques latences sur les inputs qui peuvent déstabiliser et amener une mort parfois injuste. On regrette quand même l’absence de modes de jeu, c’était l’occasion d’apporter davantage de contenu, de même que d’autres personnages jouables ce qui n’aurait pas été de trop pour enrayer la répétitivité infernale du titre qui n’invite pas spécialement à rejouer.

Aeon Must Die! avait tout pour être un Beat’em All 2D marquant, malheureusement le manque de diversité du bestiaire et des situations de jeu entachent terriblement le plaisir sur la durée avec un sentiment de redondance trop pesant. C’est dommage, car l’univers, la B.O et la direction artistique sont vraiment cools, sans parler du gameplay à la fois profond et riche de bonnes idées. Le développement compliqué a sans doute freiné les ambitions du titre qui manque de conviction et de générosité. Un bon jeu au potentiel sous-exploité, mais dont la proposition pourra contenter les plus curieux.

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

  • Une bande-son impeccable
  • De très bonnes idées dans le game design...
  • Un gameplay ingénieux, punchy et plus profond qu'il en a l'air
  • Une ambiance et une direction artistique efficaces
  • Le personnage d'Aeon en impose
  • Répétitif, répétitif, répétitif
  • ... Mais qui auraient pu être encore mieux exploitées
  • Un bestiaire trop limité et manquant de diversités
  • Un scénario totalement oubliable, sans mise en scène et trop bavard pour rien
6
  • PC
  • PlayStation 4
  • Switch
  • Xbox One

Aeon Must Die!

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Les premières heures étaient un réel plaisir, l'univers m'a directement parlé mais c'est surtout le gameplay que j'ai trouvé plutôt dingue avec le système de mort et de température. Pourtant, plus les heures passaient et plus le plaisir se dispersait, la redondance se voulant bien trop présente, jusqu'à devenir un poison. Je suis finalement un peu déçu qu'Aeon Must Die! ne parvienne pas à transcender toutes ses bonnes idées, car le potentiel est là.

Neomantis Dee
c
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.