Test 7 Days to die – Un bon portage ?

6
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

7 Days to die nous plonge dans un monde infesté de zombies. Le joueur doit survivre dans un environnement hostile, à l’aide de ce qu’il ramassera dans la nature, il devra construire son abris, ses outils, ses armes et même fabriquer ses vêtements ! Le soft mélange les genres : action, survival horror, tower defense et même le jeu de rôle.

7 Days to die, un jeu d’un grand intérêt

forrest

Enfin arrivé sur le menu principal, vous avez le choix entre plusieurs options : mode solo offline, vous êtes seul et vous devez survivre dans un environnement dangereux infesté de morts-vivants. Ce dernier vous donne la possibilité de régler la difficulté du jeu, et celle des zombies, idéal pour ceux qui débutent dans le domaine de la survie. Autre mode que l’on retrouve est le Online, où, vous survivez dans un territoire hostile peuplé de zombies et d’autres joueurs qui pourront être vos amis ou tout simplement vos ennemis. Il est idéal pour les vétérans du genre et pour ceux qui veulent survivre à la dure.

Dernier mode qui pour ma part a été beaucoup plus intéressant : le mode création, qui vous permet comme un certain Minecraft, de laisser libre court à votre imagination sans être importuné par un zombie avide de votre cervelle. C’est indéniablement celui qui est d’un intérêt très élevé pour ceux qui ont une grande créativité.

Les fans de la série The Walking Dead trouveront leur bonheur avec la présence de quelques personnages emblématiques de la série comme Michonne, et Lee. Toutefois, vous n’aurez pas la possibilité de créer et façonner votre propre personnage, ainsi, lorsque vous commencez une partie, des personnages « préfabriqués » sont alors disponibles. Un peu dommage pour un jeu créatif et de survie, on aurait apprécié une personnalisation plus poussée, comme dans Ark.

Plusieurs façons de jouer

using_bow

En toute logique, je me suis tout d’abord intéressée au mode survie, en hors ligne puis ensuite en ligne, histoire de corser l’affaire. Je laisse le jeu préparer le terrain dans lequel je vais m’adonner aux plaisirs incongrus que la survie m’offre. Notre personnage dénudé, se retrouve désespérément seul dans une nature hostile. Le soft nous propose alors différentes quêtes afin de nous familiariser avec le jeu, néanmoins, un tutoriel détaillé avec des explications n’aurait pas été du luxe, la prise en main a été un tant soit peu délicate, un peu dommage, cela risque de rebuter certains néophytes du genre.

Mais ce qui a été appréciable, c’est la présence d’une maison qui nous permet dès le départ de nous abriter et de prendre le temps nécessaire pour partir à l’aventure. L’ambiance sonore est tout à fait réussie, avec ce silence pesant et le bruit des animaux qui nous rappelle que la nature reprend ses droits en période d’apocalypse. Lorsque la nuit tombe, l’ambiance est tout autre : bien plus angoissante, bien plus stressante, avec une musique qui colle bien à ce moment fatidique de la journée. Ainsi, cette ambiance nous incite qu’à une chose, restez planqué, ça vaut mieux pour nos petites fesses bien roses ! Énorme point positif et pas des moindre : un mode coopération en local pour deux joueurs ! Une denrée tellement rare que sa présence dans 7 days to die est alors très bénéfique. Ce dernier est alors idéal pour les plus peureux d’entre nous, il peut permettre de progresser dans ce mode survie sans problème, bien vu !

Ce mode survie nous donne la possibilité de crafter un grand nombre d’objets, de vêtements et autres outils afin d’améliorer notre quotidien dans cet environnement peu accueillant. On y retrouve le crafting d’outils comme des pelles en acier, d’armes et autres matériaux qui serviront pour la construction de notre futur petit nid douillet. En somme, ce mode survie me semble assez complet, et donc idéal pour les vétérans.

L’ambiance sonore est tout à fait réussie, avec ce silence pesant et le bruit des animaux qui nous rappelle que la nature reprend ses droits en période d’apocalypse.

Vint ensuite le moment où je me suis intéressée au mode création. Contrairement au mode survie ici, pas de contraintes, tout est facile et agréable. Tous les matériaux et autres outils sont disponibles en quantité illimitée, pour notre plus grand bonheur. Dans un environnement dénué de zombie, mais avec tout de même des animaux qui peuvent être agressifs, ce mode créatif prend tout son sens et donne au soft une grande durée de vie. Nous pouvons construire des murs, préparer des défenses en cas d’attaques, creuser des trous, en clair tout est possible.

Un portage réussi ?

torch

Dans ce test, ce qui est intéressant ici, et tout à fait logique, c’est la comparaison entre la version PC de 2013 et la version console que nous testons actuellement. Par exemple les décors sur la version PC sont moins denses que sur la version console, un peu logique mais fort dommage car les consoles actuelles ont de grandes capacités.

Indéniablement, un des plus gros points faibles de 7 Days to Die est l’aspect graphique. Bien qu’il ait été conçu avec Unity, le jeu n’est pas franchement agréable pour l’œil. Certaines textures auraient pu être améliorées.

Ensuite, on sent que 7 days to die est clairement axé sur le gaming PC, ce qui est tout à fait normal puisque c’est une version issue d’une version PC. Automatiquement on retrouve certaines mécaniques que l’on retrouve sur un clavier et une souris : les menus sont trop denses et peu ergonomiques pour une manette, ce qui peut être un peu énervant et difficile à la longue.

Les menus auraient pu être mieux adaptés pour la version console : des objets rangés par ordre alphabétiques, avec une barre de recherche histoire de ne pas prendre dix minutes pour trouver l’objet que l’on veut. Certaines animations laissent à désirer, les mouvements sont parfois lourd et trop rigide, ce qui peut gâcher un peu le plaisir. Egalement, lorsque l’on veut poser un objet, cette manipulation s’avère délicate à réaliser, avec un manque de précision, cela se révèle difficile et donc assez énervant pour ceux qui n’ont pas forcément la patience. Pour terminer on remarque que lorsque l’on réalise des actions, le jeu ralenti et rame parfois quelques secondes. Une mise à jour est nécessaire pour éviter ce type de désagrément…

Ainsi le portage n’est pas une franche réussite avec ses nombreux désagréments, un travail plus approfondi pour adapter ce soft PC pour Console aurait été un grand plus, espérons que des mises à jours corrigerons quelques défauts…

7 Days to Die est un bon jeu de survie additictif et très prenant qui risque de prendre beaucoup de temps. Le soft mélangeant plusieurs genres, pourra aisément attirer un certain nombre de joueurs : des créatifs, des « survivalistes » et d’autres puristes. Ce qui lui donne indubitablement une identité propre. Toutefois, avec un manque d’indication et d’explication, le titre risquera d’être rebutant pour certains, et ses soucis techniques font de ce portage, un portage de qualité moyenne avec un prix un poil trop élevé.

  • Le mode Création
  • Crafting complet
  • L'ambiance nocturne...
  • Environnement sonore
  • Coop locale splittée !
  • Graphiquement perfectible
  • Manque d'explication
  • Perte de Framerate
  • Prix trop élevé
  • Manque de personnalisation des personnages
6
  • PC
  • PlayStation 4
  • Xbox One

7 Days to Die

A propos de notre notation

Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.