Test Fossil Fighters Frontier – Que vaut ce nouveau RPG ?

Voir la note
Fossil Fighters est une série de RPG qui en est déjà à son troisième épisode au Japon. C’est justement ce dernier opus, nommé Frontier, que Nintendo a choisi pour introduire la licence chez nous. Ce jeu sur 3DS aux allures de Pokemon vous emmènera dans des lieux remplis de dinosaures où vos talents de paléontologue seront sollicités.

On sait que Nintendo exploite beaucoup Pokemon, non seulement avec les nombreux titres de la licence mais également en recyclant le principe de collection et affrontement de créatures sur beaucoup d’autres jeux. Malgré tout, la recette fait souvent mouche et c’est encore le cas avec Fossile Fighters Frontier qui reste tout de même unique en son genre. Vous incarnez un jeune apprenti gardien (fille ou garçon selon le choix) qui aura pour mission de protéger les différents fossiloparcs à travers le monde.

L’univers du jeu fait la part belle à Jurassic Park puisque l’on est littéralement plongé dans le monde des Dinosaures à grande échelle. Appelés vivosaures dans le soft, ces créatures d’un autre temps sont réanimées à partir de différents fossiles. Ne cherchez pas une quelconque rigueur scientifique vu que l’ambiance générale est clairement enfantine. Le background, les personnages et l’histoire sont plutôt fades, heureusement le titre se rattrape son gameplay diversifié.

En tant que gardien, vous devrez effectuer notamment trois tâches différentes au cours du jeu. Premièrement la conduite, en effet l’exploration des fossiloparcs se fait à bord d’un véhicule nommé fossilette. Amusant quand on sait que les gardiens n’ont, à vue de nez, pas plus de quinze ans. L’environnement est d’ailleurs propice avec ses routes, ces minis circuits, et ses tremplins qui vous permettent d’atteindre des endroits inaccessibles normalement.

Ne vous attendez pas à des sensations de conduite digne d’une simulation évidemment, mais la prise en main est globalement sans problème. Vous pouvez même débloquer des courses contre la montre si vous avez le cœur d’un pilote. Votre fossilette vous permet surtout de faire des excavations, la deuxième grosse partie du gameplay. Une fois que vous avez repéré un coin avec le radar, vous pouvez creuser pour récupérer les fameux fossiles.

Il faudra faire bien attention de récupérer l’artefact avec le plus de soin possible (déterminé via un système de point sur 100). Il est possible de jongler entre le marteau qui permet de donner des gros coups pour détruire les roches dures, et la foreuse pour être plus précis. On est surpris de prendre plaisir à chercher toujours plus de nouveaux fossiles puisque ces derniers pourront être réanimés pour acquérir de nouveaux vivosaures pour votre équipe.

Des combats « trop fossiles »

FossilFightersFrontier (3)

Chaque fossile découvert représente la partie du corps d’un Vivosaure (les pattes avants, les pattes arrières, le corps, et la tête). Une seule suffit pour effectuer une réanimation et l’enrôler dans votre équipe, mais il est indispensable de rassembler le maximum de parties pour obtenir de nouvelles capacités et monter de rang. L’autre méthode pour gagner des rangs (ou niveaux) est de participer à des combats. C

es derniers sont vraiment très mollassons et on s’ennuie rapidement à cause de la difficulté peu élevée, nous n’avons donc pas l’utilité d’exploiter les nombreuses possibilités des batailles. Les attaques permettent de changer les postures de vos adversaires ou même la vôtre pour avoir des avantages ou affaiblir vos ennemis. Des bonus peuvent aussi être attribués pendant un cours moment lors de l’attaque et de la défense.

Pourtant, les joutes bestiales sont plutôt bien mis en valeur avec l’arène qui permet de participer à différents tournois quotidiens avec plusieurs paliers. Le multi pour affronter vos paléopotes , comme on les appelle dans le jeu, est également au rendez-vous, de même qu’il est possible de visiter des fossiloparcs avec vos amis histoire de jouer les paléontologues à plusieurs. Il y a aussi de nombreuses choses à débloquer pour améliorer votre fossilette (moteur, pneus, marteau,…). Autant dire que le titre s’en sort plutôt bien au niveau de la durée de vie surtout que la collection de fossiles et de vivosaures est plutôt prenante.

Le pire aspect du titre est sans conteste sonore, il manque cruellement de bruitages, mais ne brille surtout pas au niveau des musiques qui sont mauvaises même si il faut avouer que certains morceaux collent avec les continents que l’on explore. Graphiquement, Fossil Fighters Frontier fait mieux, mais n’explose pas les mirettes pour autant. Les environnements sont divers et représentent bien les trois continents disponible. A savoir, l’Asie, L’Amérique, et l’Europe. De plus, les fossiles et les vivosaures ont des design plutôt sympas dans l’ensemble.

 

Fossil Fighters Frontier nous laisse une impression plutôt mitigée pour le lancement de la licence en Occident. Il faut tout de même avouer que l’excavation est plaisante et originale, le reste est plutôt moyen. En particulier les combats qui sont tout de même très présents dans le jeu. On le conseille avant-tout aux fans de dinosaures, ce qui ne devrait pas manquer grâce au retour de Jurassic Park au cinéma.

La note de l'auteur

Un titre qui ne m'a fait ni chaud ni froid même si je trouve la paléontologie intéressante, cette atmosphère n'a pas suffit à combler le reste très moyen selon moi.

Haseo
c
Note du panda
6 10

Fossil Fighters Frontier

Points positifs

  • La découverte des fossiles
  • La collection de vivosaures
  • Durée de vie correct

Points négatifs

  • Les combats mous du genou
  • Les musiques
  • Difficulté un peu faible
0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp