Test Ciel Fledge : A Daughter Raising Simulator – Un jeu de gestion simple mais répétitif

  • Switch
  • PC
Voir la note

Ciel Fledge : A Daughter Raising Simulator est un jeu de gestion et de simulation développé par Studio Namaapa et édité par PQube. Le studio est par ailleurs en provenance d’indonésie, et avait auparavant sorti un certain Nusakana, un j-rpg en monde ouvert doté de graphismes rétro. Voilà maintenant que les développeurs se mettent directement au jeu de gestion et simulation avec ce fameux Ciel Fledge : A Daughter Raising Simulator, disponible sur PC, Mac OS et également sur Nintendo Switch depuis le 21 février dernier.

Le scénario du jeu nous emmène en l’an 3716 dans un futur assez lointain. La Terre a été détruite, et les humains ont dû la fuir et aller vivre sur des îles réaménagées (7 arches flottantes) de sorte à y vivre convenablement. Sans vraiment trop de réelle explication sur la raison pour laquelle cela « tombe sur nous », nous recueillons une petite fille provenant d’une arche, l’arche 5 précisément.

L’arche 5 a été détruite par un extra-terrestre et ses habitants ont été répartis sur les autres îles encore en bon état. Ciel la petite fille est depuis l’attaque, visiblement amnésique et orpheline de famille. Votre rôle sera de l’éduquer jusque l’âge de ses 20 ans, c’est à dire durant 10 années « in-game ». Son prénom est initialement « Ciel » mais vous pouvez le modifier à vôtre convenance.

Conditions de test : Nous avons joué au jeu une dizaine d’heures sur Nintendo Switch.

Un gameplay simple mais rapidement répétitif

Ciel Fledge : A Daugther Raising Simulator interface de jeu

Si l’idée est prometteuse, le gameplay de Ciel Fledge : A Daugther Raising Simulator l’est néanmoins beaucoup moins. Éduquer une petite fille sur 10 années peut sembler sympathique, mais dans la pratique, le jeu ne consiste qu’en très peu de choses : il suffit de préparer à l’avance la semaine que passera Ciel. Par contre, le schéma du soft se révèle intuitif. Vous pouvez en effet choisir aisément son activité principale, ses activités secondaires et ses repas.

Il est aussi possible de lui faire vivre des semaines « complètes » ou des semaines avec des moments de libre, de décider de passer beaucoup de temps à la gâter (ce qui implique énormément l’utilisation de vos revenus !) ou lui faire vivre une vie pauvre. Toutes ces actions influenceront sa « stamina » et il faut y faire très attention car, une fois celle-ci à 0, Ciel tombera dans les pommes ce qui l’empêchera d’effectuer sa semaine au complet, voire même la semaine suivante.

Ciel passera beaucoup de temps à l’école, mais attention : si sa barre de stress, d’humeur ou de discipline atteint un point de non-retour, ses résultats chuteront. Cela impactera donc forcément son futur. Si elle va trop à l’école, son endurance baisse, c’est pour cela qu’il faut lui laisser des jours de libre Des mini-jeux ont été introduits dans le jeu pour « casser » la répétition du gameplay mais ces mini-jeux eux-mêmes peuvent devenir répétitifs et ils sont « obligatoires », en plus d’être impossibles à passer.

Ciel, une petite fille avec un caractère bien trempé

Ciel Fledge : A Daughter Raising Simulator dialogues

Ciel vous donnera du fil à retordre : elle peut arrêter ses actions même si elles sont prédéfinies si elle est fatiguée ou si elle n’est pas d’humeur. Pour palier à ce problème, vous pouvez lui donner de l’argent de poche, du temps libre, mais toutes ses activités seront déduites de votre salaire personnel. Les statistiques sont influencées par les actions de Ciel, mais parfois bougent seules, sans raison apparente, ce qui est très frustrant.

Ciel Fledge : A Daughter Raising Simulator propose néanmoins une Ciel très humaine : elle posera des questions sur tout et n’importe quoi et nous avons le choix parmi un panel de réponses. Il est également possible d’habiller Ciel à vôtre convenance, afin qu’elle ressemble le plus à votre idéal de petite fille !

Le bon point la concernant, c’est qu’elle est unique à chaque partie et qu’absolument tout dépendra de la manière dont vous décidez de l’éduquer. Elle pourra devenir intellectuelle, sportive, artiste, et bien d’autres choses…

Ciel Fledge : A Daughter Raising Simulator est un bon jeu de gestion où vous devrez apprendre à bien gérer le temps, les émotions et les envies de Ciel. Cependant il est assez répétitif, mais les mini-jeux inclus vous aideront à sortir du schéma de répétition même s’ils ne seront pas susceptibles de plaire à tout le monde. Nous ressentons tout de même la passion et l’envie de bien faire du la part de Namaapa, et tous les efforts mis en place pour donner un jeu indépendant d’une très bonne qualité.

Membre Actugaming.net
L'avis de l'auteur

J'ai trouvé l'idée du jeu vraiment sympathique, étant une grande amatrice de jeux de gestion et de simulation, mais le jeu en lui-même est très répétitif, ce qui instaure un certain ennui à la longue L'histoire reste néanmoins très sympathique et a été une bonne expérience même si je ne pense pas y rejouer !

hinatzuko
c
Note du panda
6 10

Ciel Fledge

Points positifs

  • Traduit en français
  • Personnages attachants
  • Intuitif

Points négatifs

  • Assez répétitif et monotone
  • Difficile de gérer les émotions de Ciel

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation