TEST. Danganronpa 1•2 Reload – L’édition ultime du désespoir

Danganronpa 2: Goodbye Despair et Danganronpa: Trigger Happy Havoc sont des jeux vidéo de type Visual Novel et ils ont marqué bon nombre de joueurs à l’époque de leur première sortie. Aujourd’hui, ils reviennent sur PlayStation 4 dans une compilation appelée Danganronpa 1-2 Reload ce 17 Mars. Leur but ? Nous faire découvrir la franchise Danganronpa avant l’arrivée du prochain volet appelé Danganronpa V3: Killing Harmony !

Danganronpa: Trigger Happy Havoc et Danganronpa 2: Goodbye Despair sont donc portés sur nos PlayStation 4 ce 17 Mars dans la compilation Danganronpa 1•2 Reload et plutôt que de vous refaire un test complet et détaillé de ces deux versions, on vous propose plutôt notre point de vue sur cette opportunité présentée à tous ceux qui ne connaissent pas la licence et qui voudraient franchir le pas.

Ainsi, si vous recherchez les détails poussés de gameplay, scénaristiques et tout autre élément que l’on retrouve dans les tests classiques, foncez en cliquant sur le test de l’épisode qui vous intéresse ci-dessous. A noter que si vous ne connaissez pas du tout la série, choisissez impérativement Danganronpa: Trigger Happy Havoc puisqu’il s’agit du premier épisode. Pourquoi ? La raison est simple, c’est parce que les deux épisodes se suivent et que vous risquez donc d’être fortement spoilés si vous commencez par l’épisode deux.

Welcome to Despair !

Danganronpa 1•2 Reload test 4

On ne peste pas souvent contre NIS America qui a tendance à toujours faire de très nombreux efforts de localisation à l’image du prochain Danganronpa nommé Danganronpa V3: Killing Harmony qui sera localisé en français mais là… On est clairement obligé de pousser un coup de gueule. On s’explique.

Si la compilation Danganronpa 1•2 Reload débarque chez nous et qu’elle est vouée à faire découvrir au public francophone la licence Danganronpa, pourquoi ne pas traduire cette fameuse compilation en français tout comme le fameux Danganronpa V3: Killing Harmony ? Certes, l’épisode V3 ne parlera plus de la Hope’s Peak Academy mais Danganronpa 1•2 Reload était clairement l’occasion de faire découvrir cette fabuleuse licence en français… Très grosse déception à ce niveau-là en tout cas.

Danganronpa 1•2 Reload, la compilation ultime

Ensuite et deuxième point noir, cette compilation permet aux deux premiers Danganronpa d’arriver sur PS4 et le grand écran mais le hic est qu’il y avait aussi le spin-off Danganronpa : Another Episode – Ultra Despair Girls qui aurait dû faire partie de cette fameuse compilation ! Après tout, il raconte une histoire très intéressante et il se déroule exactement dans le même univers avec la même flopée de personnages charismatiques… Ainsi, Danganronpa : Another Episode – Ultra Despair Girls sortira aussi sur PS4 mais tout seul… et ce, pas avant le mois de Juin prochain. On ne le dit pas mais je suppose que vous l’avez compris, il n’y aura pas de français à l’horizon là non plus…

Bref, deux points vraiment décevants et qui pourtant… n’enlèveront rien au charme de Danganronpa 1•2 Reload qui réunit Danganronpa: Trigger Happy Havoc et Danganronpa 2: Goodbye Despair, deux épisodes de haute-volée…

Incitation au meurtre !

Danganronpa 1•2 Reload test 11

Afin de ne pas spoiler, ce test de compilation fera une généralité des deux jeux. Ainsi, pour ceux qui ne connaissent pas Danganronpa, c’est un visual novel qui vous met dans la peau de héros se retrouvant enfermé avec des étudiants dans un lieu où un psychopathe à l’apparence d’ours en peluche leur donnera des motivations pour les pousser à s’entre-tuer. Le psychopathe en question se nomme Monokuma et son but est de pousser les étudiants dans le désespoir. Petite particularité, les étudiants font partie de la Hope’s Peak Academy, une école réunissant les plus grands talents ! Ainsi, chaque personnage correspond à un profil et voici quelques exemples : le meilleur joueur de Baseball, le plus grand génie, la plus grande musicienne et on en passe.

Ainsi, le jeu offre un catalogue de personnages vraiment riche et le développement scénaristique parvient à être à la hauteur de tout ce petit beau monde. A cela, on ajoute une histoire tordue et ce, aussi bien dans le premier épisode que dans le second. L’avantage, c’est que la suite n’offre clairement pas un vulgaire copier/coller et que ce soit pour Danganronpa: Trigger Happy Havoc et Danganronpa 2: Goodbye Despair, vous n’aurez qu’une envie, découvrir la fin et l’intégralité des révélations.

Effectivement, l’intrigue est de haute-volée et l’ensemble parvient à un parfait équilibre de fan service, d’humour, d’espoir mais aussi, de désespoir. Vous aurez donc plusieurs phases de jeu découpées de cette manière : temps libre, meurtre/investigation, procès (class trial) et enfin, scène d’exécution. Le temps libre vous permet de vous forger des relations avec vos camarades mais aussi, la possibilité d’explorer tous les lieux accessibles. Ensuite, il y aura un meurtre commis par l’un de vos amis et le but sera d’enquêter pour découvrir un maximum d’indices sur le déroulement du crime. Enfin, la Class Trial est le procès où tous les étudiants participeront pour découvrir qui est le coupable.

Danganronpa 1•2 Reload, faites le plein de Monokuma en deux jeux

Ainsi, pendant les procès, le gameplay prendra une toute autre dimension et vous combattrez les mensonges et les contradictions que vos camarades de classe tenteront de faire avaler à tout le monde. Le tout avec toute sorte de mini-jeu de logique, de réflexion et de rythme. Au final, tout cela est vraiment varié, dynamique et surtout, très prenant. A la fin d’un procès, vous découvrirez les punitions et exécutions orchestrées par le Monokuma qui ne sont jamais gores et qui laissent place à des morts élégantes et qui, même si elles sont parfois drôles, on ne peut qu’être « choqués » et offusqués de voir le nounours en peluche s’amuser avec la vie de nos camarades de classe. Un être sadique offrant des morts humiliantes à des personnages que l’on n’aurait pas forcément voulu voir… morts.

Sur PlayStation 4, l’aspect graphique est toujours aussi sympathique et ce, que ce soit pour Danganronpa: Trigger Happy Havoc se déroulant dans une école sombre et obscure que Danganronpa 2: Goodbye Despair qui nous permet de prendre un avion directement sur une île paradisiaque. Le mélange de la 2D et de la 3D donne aux Danganronpa une saveur unique et le seul élément où l’on trouvera à chipoter concernera les déplacements en vue à la première personne qui sont lourds et rigides. Autre petit détail qui fâche et qui est un problème essentiellement dans Danganronpa 2: Goodbye Despair, ce sont les phrases qui seront écrites à la verticale sur l’écran… Elles ne sont pas omniprésentes, rassurez-vous, mais quand le problème survient, c’est assez gênant pour lire puisque les débats des procès sont en temps réel. A l’époque et pour la version PS Vita, il suffisait de tourner la console dans l’autre sens le temps de lire mais pour cette version PlayStation 4, on voit assez mal les joueurs faire pivoter leur écran de télé dans l’autre sens. Bon, il y a bien évidemment la solution de tourner la tête sur le côté mais en termes de confort, on a quand même connu mieux.

Que rajouter de plus ?

Danganronpa 1•2 Reload test 10

Il est difficile de vous en dire plus sans faire de répétition sur les tests d’origine des deux jeux et au final, il faut savoir que Danganronpa 1•2 Reload n’ajoute pas de contenu supplémentaire et qu’il s’agit simplement d’un portage pur et dur. Pas d’inquiétude tout de même concernant la durée de vie astronomique que vous propose les deux aventures ! Pour seulement 39,99€ sur Amazon, il est clair que le rapport qualité/prix est imbattable et ce, même si l’on peut penser qu’il aurait fallu rajouter Danganronpa : Another Episode – Ultra Despair Girls à la compilation.

Danganronpa 1•2 Reload, un prix imbattable pour une durée de vie astronomique

En effet, entre les deux trames scénaristiques, les mini-jeux avec le mode libre rajoutant littéralement un deuxième jeu au jeu, le visual novel Danganronpa IF et bien d’autres choses encore, vous allez passer un bon bout de temps les mains sur votre manette. Et pour vous accompagner, on peut bien évidemment compter sur les nombreuses compositions de Masafumi Takada qui ne manqueront pas de faire leur petit effet pendant vos sessions de jeu.

Découvrir Danganronpa 1-2 Reload

Danganronpa 1•2 Reload est donc la compilation de rêve pour tout ceux qui souhaitent découvrir l’univers de Danganronpa sur leur écran de télévision grâce à la PlayStation 4. Néanmoins, ceux ayant déjà fini les deux aventures sur PS Vita ou PC n’auront pas forcément grand intérêt à replonger dans ces deux portages n’ajoutant pas de nouveau contenu. Ainsi, on se demande bien pourquoi NIS a choisi de ne pas traduire cette compilation en français afin de s’ouvrir au public francophone et de préparer les joueurs intéressés par Danganronpa V3: Killing Harmony à découvrir cette licence comme il se doit ! Surtout qu’en plus, Danganronpa V3: Killing Harmony lui, aura droit à une traduction française. On notera aussi l’absence de Danganronpa : Another Episode – Ultra Despair Girls dans cette compilation qui lui, aura droit à une sortie tout seul sur PS4 au mois de juin prochain. Il aurait été logique qu’il fasse partie de la fameuse compilation mais d’un autre côté, en vue du prix, il faut l’avouer, le rapport/qualité prix de Danganronpa 1•2 Reload est clairement à la hauteur des espérances. Pour conclure, Danganronpa 1•2 Reload est le must-have à posséder pour tout ceux qui veulent découvrir les prémices de la licence mais attention, ne soyez pas allergiques à la langue de Shakespeare… 

La note de l'auteur

NIS America n'a pas pris le soin de traduire le jeu en français et pourtant, qu'est-ce que j'aurais voulu que cela soit le cas... Pourtant, ça ne m'empêchera pas de mettre un gros S et ce, pour toutes les raisons qui me font aimer cette licence... Monokuma, les personnages, l'univers, l'histoire, les art works, les enquêtes et meurtres tordues et les procès et tous leurs mini-jeux... Bref, une multitude d'éléments qui en font une licence solide et passionnante. Je ne me lasserai jamais de cette ambiance jonglant entre humour, malaise et fan service avec les fameuses scènes d'exécution orchestrées par l’abominable Monokuma... Même si j'avais déjà fait les épisodes sur PS Vita, j'ai pour ma part pris beaucoup de plaisir à refaire l'aventure sur grand écran et clairement, je suis désormais fin prêt à en découdre à nouveau avec Danganronpa : Another Episode – Ultra Despair en Juin prochain et surtout, à découvrir Danganronpa V3: Killing Harmony, le nouveau volet nous faisant oublier la Hope's Peak Academy... Je vous l'avoue, j'ai pourtant adoré toute l'histoire de la Hope's Peak et j'ai une certaine appréhension à voir ce chapitre se retrouver prochainement sur le carreau...

Alexandre Mistral Play4Fun
s
Note du panda
8 10

Danganronpa 1•2 Reload

Points positifs

  • Voix japonaises et anglaises...
  • Un casting à la hauteur dans les deux épisodes
  • Deux jeux pour le prix d'un
  • Deux histoires sur la même base mais qui parviennent à innover
  • Deux décors différents pour le déroulement des événements
  • Deux fois plus de fan service, de l'humour et de désespoir
  • Le système de procès très dynamique
  • Les modes libres sans meurtre des deux jeux
  • Une durée de vie colossale
  • Les art works de toute beauté
  • Les enquêtes et les crimes vraiment travaillées
  • Les musiques toujours aussi excellentes

Points négatifs

  • ... Mais ENCORE uniquement traduit en anglais, POURQUOI ?
  • Les phrases à la verticale difficile à lire... (dans le 2)
  • Les déplacements à la première personne toujours aussi rigides (encore pour chipoter)
  • Danganronpa : Another Episode – Ultra Despair Girls aurait mérité sa place dans la compil

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur