TEST. Monster of the Deep: Final Fantasy XV – De la pêche en réalité virtuelle avec Noctis

Monster of the Deep, disponible depuis le 21 novembre, est un DLC en réalité virtuelle de Final Fantasy XV disponible sur PS4. Voici notre avis sur la bête.

L’idée est simple : vous êtes un chasseur de poissons démoniaques dans les contrées d’Eos et devez affronter plusieurs grosses bébêtes afin de rétablir la paix chez notre pote Noctis. Le DLC Monster of the Deep n’est pas pour tout le monde puisqu’il vous faudra le casque VR PlayStation pour pouvoir y jouer. Alors, ça vaut le coup de se mouiller?

Plongez dans Eos

Screen Shot 2017-11-26 at 11.21.53 AM

Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas de rester assis pendant une dizaine d’heures, manette en main, et pêcher tranquillement du gros poisson. Sortez votre plus beau gilet de pêche, faites de la place dans votre salon et branchez le casque VR. Première chose à faire : créer votre avatar. Le menu assez poussé vous permettra de modéliser votre chasseur comme vous le souhaitez. Tatouages, peintures de guerre, et cicatrices sont au rendez-vous. Chaque “cinématique” vous montre votre personnage en entier tandis que les moments de pêche affichent seulement vos bras.

L’histoire commence lorsque vous êtes en route vers un coin de pêche reculé. La radio indique que les chasseurs de daemons conseillent aux gens de rester chez eux suite à de violents orages et recrudescence de monstres. Mais vous n’avez qu’un objectif à suivre : pêcher, quoi qu’il advienne. Sous une pluie battante, vous avancez donc vers votre petite barque, canne à pêche en main. Après plusieurs prises, un monstre gigantesque vous attaque et … vous envoie valser au bord d’une route Cindy, la mécanicienne à forte poitrine, vous récupère.

Vous vous réveillez dans votre cabine Cindy finit de réparer votre voiture. Vous pourrez alors prendre votre équipement. Une canne à pêche, le contrat de pêche qui vous demande de tuer cet affreux poisson qui a tenté de vous noyer, et une arbalète pour affaiblir les monstres marins. Depuis votre voiture, vous avez accès à l’histoire principale, des chasses en fonction des contrats, un mode pêche libre, et un tournoi.

C’est la pêche des canards

Screen Shot 2017-11-26 at 11.15.08 AM

Pour l’histoire principale, vous devrez vous rendre à différents points d’eau que vous reconnaîtrez si vous avez joué à FFXV. Vous rencontrerez les quatre comparses (Noctis, Ignis, Gladiolus, et Prompto) au fil de vos aventures. Et il n’y a pas à dire, ça fait quelque chose de se retrouver nez-à-nez avec le Prince Noctis ou face aux biscotos de Gladiolus. D’ailleurs, cette version VR a parfaitement modélisé les personnages ainsi que les environnements qui sont très bien détaillés. La végétation, l’eau, les monstres terrestres et marins sont exactement les mêmes que dans le jeu de base. A ce niveau-là, l’immersion est totale et conviendra aux fans du jeu. Malheureusement, l’exploration reste limitée et vous ne pourrez pas vous aventurer trop loin.

De toute façon, on est là pour pêcher. Pour encore plus de réalisme, on vous conseille de jouer debout avec les manettes PS Move mais sachez que vous pouvez faire le jeu entièrement à la manette PS4 classique. Les déplacements se font en mode “point and click”, autrement dit vous vous téléportez là vous voulez aller. Vous êtes statique pendant les moments de pêche et aurez juste à agiter les bras pour lancer la ligne et la ramener. C’est un mode de déplacement idéal pour les joueurs ayant tendance à vite avoir la nausée en réalité virtuelle.

A partir d’ici, les choses se compliquent. Bien que la pêche soit facile à prendre en main, le jeu est bourré de bugs. Lors de la première partie, mon personnage était décapité et avait le bras droit complètement contorsionné. J’ai dû éteindre le jeu pour réinitialiser le tout. Par la suite, j’ai bien cru que je n’arriverai pas à finir le tutoriel car ma canne à pêche ne voulait pas se lancer. C’est un bug que j’ai rencontré durant toute ma partie : soit elle ne voulait pas se lancer, soit elle partait vers une autre galaxie. Ce n’est qu’occasionnellement que j’ai pu placer la ligne au bon endroit.

Pour savoir où se trouvent les poissons, un sonar est mis à votre disposition. Attaché à votre ceinture, vous devrez le sortir avec votre main gauche et croyez-moi, vous passerez plus de temps à essayer de l’attraper qu’à pêcher. Votre bras virtuel va se tordre dans tous les sens, vous allez rager, vous verrez les doigts effleurer l’appareil sans jamais l’atteindre. Après maints essais et une folle envie de le jeter à l’eau, l’appareil vous indiquera où pointer votre ligne. L’avantage, c’est qu’une fois que vous avez passé un coup de sonde, les endroits propices à la pêche ne changent pas.

Achetez mon poisson frais !

Screen Shot 2017-11-26 at 11.17.23 AM

Les compagnons présents lors de vos temps de pêche vous encouragent et commentent vos prises. Au fil du temps, vous pourrez améliorer votre équipement pour attraper des ennemis plus puissants, de la même façon que dans FFXV. L’arbalète sera très importante dans le mode histoire, puisque c’est grâce à cette dernière que vous pourrez affaiblir votre cible afin de la ramener sur la rive. Pour que les gros monstres sortent de leur tanière, vous devrez auparavant pêcher plusieurs poissons jusqu’à ce que la jauge soit remplie. Un système très répétitif qui enlève aussi l’élément de surprise et de recherche de ces plus grosses prises. Sachez aussi qu’il est possible de faire un game over lors de ces parties.

Les trois autres modes de jeu tournent autour de la même idée. Le mode libre vous permet de pêcher comme vous le souhaitez. Quant à la chasse, vous devrez pêcher des types de poissons spécifiques et bien connus du monde de FFXV pour obtenir des récompenses. Pendant les tournois, vous affronterez d’autres pêcheurs pour savoir qui peut ramener le plus de poissons en un certain temps.

Si vous êtes fan de FFXV, Monster of the Deep vous transportera dans le monde d’Eos au milieu de la faune et la flore qui est simplement magnifique et magique. Vous pourrez faire vos groupies lors des passages avec les personnages bien connus du jeu et vous faire quelques sueurs froides sur les parties de pêche tendues du stri… de la ligne. Mais soyons honnête, on peut entièrement se passer de ce « DLC ». Cela n’apporte rien à l’histoire du jeu de base et les nombreux bugs et très longs temps de chargement risquent de vite vous lasser. Monster of the Deep vous amusera quelques heures et vous permettra de vous adonner à l’activité préférée de Noctis. Les capacités de contorsionniste de votre avatar vous feront sûrement beaucoup rire mais la frustration de ne pas pouvoir lancer sa canne à pêche correctement prendra vite le dessus. Le jeu ne pèse que 9.27 GB mais son prix de 29,99 € est beaucoup trop élevé par rapport aux heures de jeu et qualité du titre. 

La note de l'auteur

Final Fantasy XV a beaucoup fait parler de lui à sa sortie. Avec une histoire quelque peu décousue dans les derniers chapitres, Square Enix a tenté de compenser tant bien que mal avec des DLC racontant l'histoire des amis de Noctis. Le développeur avait aussi parlé d'épisode en VR, montrant notamment une bataille virtuelle avec un Behemoth. Ils ont finalement opté pour une partie de pêche qui n'apporte vraiment pas grand-chose au jeu principal. Certes, ce n'est pas donné à tous de se balader en Eos, au milieu d'une végétation verdoyante aux côtés du Prince, mais l'histoire de Monster of the Deep ne sera qu'un lointain souvenir pour laisser place à la frustration et lassitude après quelques heures de jeu.

Alison V.
c
Note du panda
5 10

Monster of the Deep: Final Fantasy XV

Points positifs

  • Un monde détaillé représentant fidèlement le jeu de base
  • Rencontre avec les personnages clés
  • Immersion dans le monde de Final Fantasy
  • Un jeu VR qui ne donne pas la nausée

Points négatifs

  • Scénario qui n'apporte rien de plus à l'histoire de FFXV
  • Les bugs
  • Un système de jeu répétitif malgré les différents modes proposés
  • Prix trop élevé

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur