TEST. Ever Oasis – De quoi désaltérer les amateurs de J-RPG sur 3DS

Voir la note
Malgré une Nintendo Switch en plein boom, Nintendo n’oublie pas sa bonne vieille 3DS et sort des jeux toujours ambitieux comme nous le prouve Ever Oasis, l’action RPG développé par Grezzo. Sous la direction de Koichi Ichii, le titre incorpore également de la gestion dans un univers parfumé aux épices d’orient. Ever Oasis est-t-il une oasis rafraîchissante ou simplement un mirage ? C’est ce que l’on vous propose de découvrir.

Entendre le nom de Koichi Ichii suffit à piquer notre intérêt étant donné que l’homme est un vétéran du J-RPG. Il a participé à la création de la saga Final Fantasy (il est notamment connu pour avoir créé les chocobos et les mogs), mais il est surtout derrière la série des Mana (comme le mythique Secret of Mana). C’est pourquoi l’on attend beaucoup de Ever Oasis.

A Wonderwall ?

EverOasis-03

Ever Oasis nous plonge dans un univers totalement nouveau avec des races différentes et une sorte de mythologie propre aux standards du J-RPG. Toutefois, il est indéniable qu’il s’inspire grandement de la culture orientale et plus précisément de l’ancienne Egypte au vu des costumes des différents personnages. C’est le premier bon point qu’on lui accorde. Il y a presque toujours un endroit désertique dans les jeux de rôle nippon mais ils s’orientent rarement exclusivement dans ce type de décor. Mise à part cela, tout le reste est inédit, à commencer par la race des granéens que l’on incarne via notre héro ou héroïne au choix. Toutefois, nous ne sommes pas n’importe quel granéen puisque certains sont spéciaux. Ceux venant du grand arbre ont la capacité de créer une oasis grâce à une graine spéciale. Ils ont également besoin de s’allier à un génie de l’eau qui pourra développer ce petit coin de paradis.

L’ambiance est bon enfant et l’univers s’inspirant de l’Egypte ancienne est accrocheur

Nous suivons donc (de base) un jeune granéen vivant dans l’Oasis de son grand frère. Ce dernier lui apprend les ficelles du métier puisqu’il a des grandes espérances pour le frangin. C’est ainsi que l’on rentre dans l’âme du jeu voulu par Koichi Ichii. C’est-à-dire les liens avec les gens résumés par le dicton : l’union fait la force; de même que l’influence de leur état d’esprit. En effet, le bon fonctionnement de l’Oasis dépend essentiellement des personnes qui l’habitent. Malgré tout, quelques temps plus tard, cet endroit paradisiaque se fait attaquer par une force maléfique appelée Chaos. Éjecté du carnage sans perceptives réjouissantes, notre bâtisseur en herbe tombe par hasard sur Esna, un jeune génie de l’eau désireux de créer une Oasis pouvant accueillir tout le monde et repousser définitivement le chaos. Cette rencontre marque l’avènement de la dernière Oasis du désert et le début de votre aventure.

L’intrigue est très classique et très manichéenne, malgré tout l’esprit un peu naïf et bon enfant est pleinement assumé. Ce n’est clairement pas un titre que l’on fait pour avoir des retournements de situations incroyables. On joue dans un esprit léger et très positif où l’interaction avec son prochain pour avancer est mis en avant. C’est d’ailleurs le message de Koichi Ichi que vous pouvez consulter dans le mode d’emploi virtuel.

Quand t’es dans le désert…depuis trop longtemps

EverOasis-04

Les paroles c’est bien beau, mais cette volonté est vérifiée dans les actes. Avant de partir dans les mécaniques classiques des Action-RPG, l’attrait de ce soft est le côté gestion de notre Oasis. On commence évidemment petit avec beaucoup de sable et peu de choses. C’est en recrutant de nouveaux habitants que l’on va mettre en place les infrastructures et l’économie. Rien de bien poussé cependant étant donné que Ever Oasis n’est pas un jeu de gestion, mais le système arrive tout de même à nous accrocher en nous donnant envie de développer le tout. Il faut tout d’abord rencontrer des voyageurs errants afin qu’ils viennent visiter votre oasis, et ce sera ensuite à vous de les convaincre de rester en leur offrant ce qu’ils demandent. Cela peut être une ressource particulière ou simplement la présence d’une boutique bien précise dans votre Oasis. Il est possible de recruter plusieurs races, certaines sont guerrières et vous aideront notamment dans les combats tandis que les granéen pourront utiliser leurs graines afin d’ériger des échoppes. Dans la plupart des cas, le nouveau venu peut partager une rumeur avec vous concernant un autre vagabond avec un indice sur comment le faire venir. Avec cet effet boule de neige et votre progression dans l’aventure principale, vous gagnez rapidement une populace décente pour animer ce coin désert et désertique.

Faire grandir son Oasis au fil du temps est un vrai plaisir

Au fur et à mesure que l’on gagne en habitant, il est possible d’aller voir Esna afin d’augmenter le niveau de l’Oasis et débloquer de nouvelles possibilités comme un gain de place pour installer de nouvelles boutiques. Vous disposez également d’un potager pour cultiver différentes ressources. Votre objectif principal, dans cette gestion qui gagne en intensité, est la récolte d’aquagemme. Il faut préciser que les boutiques créées ne sont pas destinées au joueur mais principalement aux Manchouettes. Ce sont des petits oiseaux NPC qui accompagnent les visiteurs pour venir vider leur porte-monnaie chez vous. Plus il y en a et plus les rentrées d’argent sont importantes. Des objets à disposer astucieusement à côté des bâtisses vous donnent la possibilité d’augmenter les ventes ou bien le nombre de manchouette. De plus, vous avez la responsabilité de fournir les ressources des différents magasins quand leurs stocks sont vides. Même si vous êtes à la tête de cette petite bourgade du désert, c’est tout un système collectif que l’on gère astucieusement. L’accroissement de l’Oasis vous donne accès à de nouveaux services, ce qui redonnent sans cesse de l’intérêt au titre tout en vous facilitant les tâches les plus rébarbatives.

Le bonheur des uns fait le malheur de vos ennemis

EverOasis-06

La Bonne gestion de l’Oasis influe également sur vos points de vie. Une jauge de bonheur vous donne un aperçu global de votre cité. Plus elle est élevée, et plus vos HP seront haut (le maximum augmentant avec la prise de niveau de l’oasis). Vous en aurez bien besoin pour faire face aux nombreux dangers qui vous attendent au dehors et dans les différents donjons. En comptant le personnage principal, vous pouvez composer une équipe de trois personnes. Là encore, la diversité de votre Oasis intervient puisque chaque habitant possède des talents et des armes bien définis. Ces derniers seront utiles lors des combats, mais aussi pour l’exploration et la résolution d’énigmes.

Les combats et l’exploration font beaucoup penser à The Legend of Zelda dans de nombreux aspects

Certains possèdent donc des épées comme notre héros mais aussi des arcs, des lances, des marteaux… Chaque monstre possède une faiblesse à l’une de ses armes mais ils disposent également de caractéristiques et de patern (très basiques tout de même). De ce côté-là Ever Oasis ressemble beaucoup à un Zelda. C’est encore plus flagrant pour tous les mécanismes du jeu qui nous bloquent le chemin ou l’accès à un coffre. Sauf qu’au lieu d’acquérir et de changer d’équipement comme Link, nous devons sans cesse adapter notre équipe en prenant avec nous la bonne personne avec le bon pouvoir ou la bonne arme. Un système de téléportation intelligent permet de ne pas rendre les allers-retours (puisqu’il faut très souvent modifier son équipe) trop encombrant à la longue. De plus, vous possédez une faculté spéciale très pratique qui vous permet de créer des tornades utiles dans de nombreuses situations.

Tout cela donne une bonne alliance entre combats classiques mais un minimum tactique, exploration avec des mécanismes ingénieux, et une gestion sympathique. Ces trois aspects se complètent parfaitement pour nous offrir un Action-RPG vraiment plaisant sur 3DS. La durée de vie est donc plus que correct mais on note tout de même une grosse baisse de rythme entre le milieu et la fin du jeu avec des quêtes, et des schémas qui se répètent un peu trop.

Très ensoleillé

EverOasis-01

L’Action-RPG de Grezzo est très complet pour un jeu 3DS comme le prouve la récolte d’ingrédients via le drop mais surtout par la récolte dans les donjons. Certains talents des personnages sont uniquement destinés à cette activité. Certains peuvent miner ou encore creuser le sol. Cela nous amène au système de craft où l’on peut utiliser les matériaux fraîchement récoltés. Il est possible de concevoir des potions de soin, des armes pour vous et vos compagnons mais aussi des costumes. Les changements de ces derniers sont visibles à l’écran.

Visuellement, la 3DS offre un très bon rendu des environnements désertiques et le design mignon des personnages siéent plutôt bien

Il n’y a pas que le look de votre petit granéen qui est agréable à l’œil. L’ensemble du titre dispose de beaux panoramas désertiques ainsi que d’intérieurs assez détaillés. La 3D de la console portable offre un beau rendu et le design mignon des personnages ne manquera pas de vous faire sourire. Le plus impressionnant reste l’Oasis que l’on voit s’embellir au fur et à mesure avec plus de végétations et un embellissement général. En gagnant quelques trophées, il est même possible d’installer des monuments uniques histoire de décorer un peu. Au niveau de la bande son on note des morceaux inspirés qui se fondent bien avec l’univers désertique et oriental. C’est ce que l’on attend, mais peut-être que quelque chose d’encore plus exotique justement aurait pu surprendre.

Ever Oasis propose quelque chose de très honnête pour les joueurs de 3DS qui veulent un RPG polyvalent et plaisant à jouer. De la gestion, des combats, des énigmes, il y a un peu de tout même si rien ne se démarque vraiment. Toutefois ce mélange, en plus du message positif (certains diront naïf), donne un résultat plus que satisfaisant. Une bonne pioche pour la console portable de Nintendo qui n’a pas trop de soft de cette envergure ces temps-ci. 

La note de l'auteur

Un bon petit jeu qui ne paye pas de mine. Il touche un peu à tout mais tout en maîtrisant les nombreux genres qu'il emprunte. Ceux cherchant un RPG dans l'esprit des Mana (puisqu'il est question de Koichi Ichii) risquent d'être déçus mais ce n'est clairement pas le public visé dans ce titre.

Haseo
a
Note du panda
8.5 10

Ever Oasis

Points positifs

  • Un univers exclusivement oriental
  • La gestion de l'Oasis plaisante
  • Les combats et les énigmes à la manière d'un Zelda
  • Graphiquement joli et mignon
  • Très accessible...

Points négatifs

  • ... Mais rien de spécial en termes de gameplay
  • Les quêtes trop répétitives vers la fin du jeu

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur

A propos de notre notation

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp