TEST. 7th Dragon III Code: VFD – En avant pour la chasse aux dragons !

7.5
Membre Actugaming.net

Par

L’avis des lecteurs

Partagez votre avis (0)

Tout fraîchement débarqué chez nous sur Nintendo 3DS le 2 décembre et disponible en version physique et digitale, 7th Dragon III Code: VFD n’en est pas à son coup d’essai au Japon. En effet, il s’agit là du quatrième opus de la série. Le premier épisode porte le nom de 7th Dragon, le second 7th Dragon 2020 et le troisième 7th Dragon 2020-II.

Préparez-vous au combat !

7th dragon test

Votre aventure dans 7th Dragon III Code: VFD commence en 2100, dans une époque où les dragons prennent de plus en plus d’ampleur dans le monde. Pour y remédier et ne pas les laisser envahir notre planète, Nodens Enterprises a créé un jeu vidéo dans lequel vous devez faire de nombreux combats afin de déceler le chasseur de dragon dont ils ont besoin. Vous l’aurez sans doute deviné, il s’agit de vous. Vous voilà donc embarqué dans l’entreprise Nodens et des voyages entre passé, présent et futur pour éradiquer les dragons et sauver le monde.

Bien entendu, avant de vous lancer dans cette folle péripétie, vous allez bien évidemment devoir choisir votre personnage. Vous aurez le choix entre huit personnages débloqués disponibles, avec deux styles différents, divisés en trois coloris. Huit autres personnages seront déblocables au fil de l’aventure, soit pas moins de 96 possibilités au total ! Je pense que l’on peut dire que tout le monde devrait trouver son bonheur. Pour parfaire la customisation, il vous faudra opter pour la voix de votre héros parmi les vingt disponibles pour chacun des sexes.

7th Dragon III Code: VFD, un bon jeu complet et vraiment sympa

Une fois ces choix cornéliens réalisés, il vous faudra choisir la classe que vous souhaitez. Dans un premier temps, quatre classes s’offrent à vous : Samurai, Agent, God Hand et Duelist. Si cela vous parait léger, sachez que par la suite de nouveaux viendront agrandir cette liste. Mais pour pouvoir combattre, il vous faudra former une équipe de trois combattants et vous pourrez les créer comme bon vous semble.

Par la suite, une seconde équipe de trois personnages vous accompagnera en temps que soutien. Chaque classe a son propre pouvoir et celui-ci met plus ou moins de temps pour s’activer. Par exemple, celui d’un Rune Knight, une classe que vous débloquerez par la suite, se remplira d’une barre tous les tours, alors que le Duelist aura lui besoin de trois tours. Pour pouvoir l’utiliser, il faudra qu’au moins deux des trois barres de la jauge soient pleines, puis de le sélectionner sur l’écran tactile.

Il est bon de savoir que même s’ils ne sont que dans l’équipe de soutien, vos personnages secondaires gagnent eux aussi des points d’expérience et donc prennent également des niveaux. Vous pouvez bien évidemment échanger entre les deux équipes quand vous voulez. Par contre, pour la modifier il faudra vous rendre à une borne spécifique.

En avant pour l’exploration !

7th Dragon III Code VFD trailer timeline

Vous voilà donc partis à travers les époques pour détruire les dragons et sauver le monde. Dans chaque donjon, vous découvrirez petit à petit la carte sur l’écran tactile. De plus, celle-ci vous indique également s’il y a des coffres, des dragons, votre position, la sortie, les points de sauvegarde (en bleu) et ceux qui vous redonnent tous vos points de vie (en vert), mais aussi les personnes ou objets en rapport avec les quêtes. Tout cela, à condition que vous ayez exploré le lieu où ils se trouvent, bien évidemment.

Quand vous remportez un combat, vous gagnez des points d’expérience, des AZ qui représentent la monnaie du jeu, parfois des objets, des SP et quand vous anéantissez un petit dragon, vous obtenez des DZ (Dragon Zeni) qui vous serviront de matériaux pour débloquer et améliorer les étages de Nodens. Car oui, vous avez quinze étages différents dans cette entreprise, mais tous ne sont pas débloqués dès le début. Il vous faudra aller voir Chika pour dépenser vos DZ et construire de nouvelles pièces telles qu’une chambre pour vous et vos alliés, une bibliothèque, et bien d’autres choses que l’on ne vous dira pas, afin de garder la surprise.

C’est également elle que vous devrez aller voir pour trouver des quêtes annexes. Bon, comme dans beaucoup de jeux, elles sont un peu répétitives, mais elles ont tout de même le mérite de rajouter des heures de jeu. Pour les SP, il s’agit en fait de points qui servent à améliorer vos compétences. A vous de bien choisir celles que vous souhaitez débloquer ou améliorer avec les points que vous avez.

Rika est la deuxième personne que vous pourrez consulter à l’étage des conférences. C’est chez elle que vous allez pouvoir dépenser vos AZ afin de vous octroyer le meilleur équipement possible, que ce soit pour les armes, armures ou encore objets en tout genre. Par contre, seul petit bémol, vous ne pouvez transporter sur vous que quinze exemplaires d’un même objet.

Voici une petite astuce bien pratique, lorsque vous êtes au sein de Nodens, il vous suffit d’appuyer sur R pour ouvrir la liste des étages, et en choisir un pour vous y rendre directement. Pourquoi ne pas aller faire un tour au Skylounge avec quelqu’un pour un petit rendez-vous, et qui sait, augmenter par la même occasion vos affinités ?

Le menu s’il vous plait

7th dragon test

En plus des différentes possibilités dont nous vous avons déjà parlés jusque-là, vous pourrez à tout moment ouvrir le menu Quest pour consulter les quêtes que vous avez acceptées ainsi que celles déjà terminées. Vous avez également le menu Status qui comme son nom l’indique vous permettre de voir les statistiques de vos personnages, ainsi que l’équipement qu’il porte sur lui, ses skills, le nombre de points d’expérience manquant avant d’atteindre le niveau suivant et bien d’autres choses. Au passage, sachez que lorsque vous prenez un niveau, vos LF (points de vie) et MN (point de magie) sont entièrement restaurés, et si un allié était à terre, il est également totalement remis sur pied.

Vous trouverez aussi Navi, qui vous permet d’avoir un petit rappel sur ce que vous devez faire, ou le lieu où vous devez vous rendre. Alors si jamais vous avez un petit trou de mémoire, n’hésitez pas à faire appel à Nagamimi, l’adorable petit lapin au chapeau, mais méfiez-vous de lui, malgré son apparence de peluche, il n’est pas toujours tendre. Et pour terminer, dans Option, vous pourrez régler les paramètres sonores, et d’ailleurs en parlant de ça, il faut bien avouer que les musiques sont tout bonnement extra et savent parfaitement s’accorder avec ce qu’il se passe sur votre écran. Cerise sur le gâteau, vous pourrez modifier quand vous le souhaitez la difficulté du jeu entre Standard et Casual.

Laissez vous embarquer dans 7th Dragon III Code: VFD, avec ses graphismes et musiques au top

Une fois de plus, une ombre vient obscurcir le tableau. Vous vous en doutez peut-être, il s’agit des textes présents dans 7th Dragon III Code: VFD. Une fois de plus avec ce style de jeu, on est au regret de vous annoncer qu’ils ne sont pas traduits en français, et au vu du grand nombre de dialogues, cela est vraiment dommage. En sus, il vous faudra assez fréquemment faire des choix de réponses, donc si vous n’avez pas compris ce que l’on vous a demandés, ou que vous ne comprenez pas ce que vous allez répondre, cela risque d’être un peu compliqué pour vous.

Cela aurait pu être rattrapé par le fait que les voix sont doublées en japonais, mais malheureusement, ces phases sont relativement courtes, et se résument à quelques mots ou phrases par ci par là et c’est tout. Je ne suis pas convaincue que cela suffise à satisfaire les puristes.

Pour ce qui est des graphismes, vous pouvez en avoir un petit aperçu dans les images présentes dans ce test, mais personnellement je les trouvent plutôt réussis pour un jeu sur Nintendo 3DS. Bon forcément, ils ne sont pas aussi beaux que peuvent l’être ceux sur PlayStation 4 ou Xbox One, mais pour ma part, je les aime bien, ils sont colorés et les personnages ont tous un style bien particulier, qui les rend attachants.

C’est bientôt la fin…

7th dragon test

Pensez vraiment à sauvegarder le plus souvent que vous pouvez, car comme dans beaucoup de jeu, cela peut vraiment vous sauver la vie. Par exemple, vous êtes dans un donjon, vous avez déjà anéanti beaucoup de monstres, pris quelques niveaux, vous vous dites que vous allez bientôt en sortir donc que ce n’est pas la peine de sauvegarder, et là le dragon de trop vous barre la route. Donc si vous n’arrivez pas à le tuer, notamment car il a décidé d’appeler son copain dragon qui était dans les parages à la rescousse, vous vous retrouvez avec tous vos héros à terre. Que faire ? Et bien deux options s’offrent à vous. La première vous permettra de recommencer le combat du début, comme si c’était la première fois que vous le rencontriez, ou deuxième option, retourner à l’écran titre qui vous ramènera donc à votre dernière sauvegarde.

Et une chose qui est un peu dérangeante si jamais cela vous arrive, c’est qu’il n’est pas possible de faire passer les cinématiques, ni même les animations lors des combats. Par contre, un petit détail agréable, vous voyez vos personnages réaliser leurs attaques, ce qui n’est pas toujours le cas. Et lorsque vous êtes suffisamment forts, vous pouvez toujours appuyer sur la touche R pour activer le mode de combat automatique, mais celui-ci ne vous fera effectuer que des attaques basiques.

Petit plus, vous retrouverez du contenu additionnel gratuit pour le jeu, mais cela uniquement pour une durée d’une semaine après leur lancement. Pour le moment, il ne s’agit que de deux quêtes supplémentaires et d’un objet cadeau, mais il faut espérer qu’il y en aura bien d’autres au cours des mois à venir.

Pour conclure avec la durée de vie, après plus d’une quinzaine d’heures sur le jeu en mode Standard, où j’ai exploré entièrement les donjons, fait des quêtes annexes, et anéanti tous les dragons que j’ai croisé, je n’ai passé que trois chapitres. Après tout dépend de votre manière de jouer, si vous souhaitez faire tout ce qu’il est possible de faire, ou uniquement finir le jeu en ligne droite, mais donc je pense que l’on peut dire qu’il y a de quoi faire avec 7th Dragon III Code: VFD et la quarantaine d’heures potentielles pour le terminer totalement.

En résumé, si l’anglais ne vous fait pas peur, et que vous souhaitez faire un RPG au tour par tour complet, avec de nombreuses quêtes annexes, et un nombre de choses à faire assez conséquent, je vous invite à jouer à 7th Dragon III Code: VFD. Malheureusement, une fois de plus, si l’anglais n’est pas votre tasse de thé, il faudra passer votre chemin. Sinon, il ne vous reste plus qu’à vous laisser porter par cette histoire vraiment sympathique, avec des graphismes et des musiques qui le sont tout autant.

  • Présence de choix pour les dialogues...
  • Des musiques et graphismes au top
  • Un grand choix pour la personnalisation des personnages
  • Des DLC momentanément gratuits
  • Une bonne durée de vie
  • ... Mais uniquement traduits en anglais
  • Pas de possibilité pour passer les cinématiques
7.5
  • 3DS

7th Dragon III Code: VFD

A propos de notre notation

L’avis de la rédaction

Membre Actugaming.net

Même s'il est en anglais, l'histoire est très prenante. De plus, les possibilités pour personnaliser vos personnages sont vraiment énormes. Au fil du jeu, on s'attache aux différents protagonistes, et je dois bien avouer que la fin de 7th Dragon III Code: VFD, j'ai été vraiment surprise et émue.

Laura Chevalier
s
Note du panda
S'abonner
Me notifier des
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Votre bloqueur de publicités est activé.

Pour que nous puissions continuer à vous proposer des contenus de qualité sur Actugaming.net, nous vous remercions d'autoriser la publicité.