TEST. LEGO Worlds – Le jeu de construction façon briques

Inspiré du phénomène Minecraft, LEGO Worlds sort enfin de sa période d’accès anticipé et est disponible sur nos consoles et PC. Que vaut ce jeu de construction ?

La licence LEGO est désormais bien ancrée dans le paysage vidéoludique et le studio TT Games a pour habitude de nous proposer un à deux épisodes par an. Cette fois-ci, on sort un peu des habituelles adaptations de films et l’on se tourne vers un jeu de construction avec LEGO Worlds, disponible sur PC, PlayStation 4 et Xbox One et plus tard dans l’année, sur Switch.

Brique me tooo liiiife !

LEGOWorlds

Après avoir essayé les figurines NFC avec LEGO Dimensions, les développeurs souhaitent se rapprocher du concept de Minecraft en proposant ce nouvel opus, un concept qui  paraît idéal pour l’univers des briques. Après tout, on s’étonne même que le studio n’ait pas pensé à nous pondre un titre de cette envergure plus tôt. Rien de tel qu’un jeu de construction dans l’univers LEGO où seule notre imagination serait la limite des nombreuses possibilités qu’offre celui-ci.

Et c’est d’ailleurs l’une des forces majeures du titre. Avant même de débuter, on est comme un gosse à l’idée de se dire que l’on sera le créateur de tant de merveilles. On se plonge dans un monde où tout est possible avec une liberté vraiment incroyable. Dès les premières minutes et après une courte introduction, on se retrouve immédiatement happé par tout ce qui est possible et l’on est furieusement excité à l’idée de découvrir les différentes possibilités du titre. Je vous le concède, cette magie est surtout présente pour les adorateurs des jeux de la licence et des LEGO en général qui trouveront rapidement leur bonheur.

Un jeu de construction LEGO ? Un peu bonheur pour les fans !

Tout comme Minecraft, on se retrouve dans un monde bac à sable où les blocs laissent place à des briques. Le principe de base reste le même et arrive à mêler exploration, collecte de ressources et construction et ce sera à vous de créer votre propre histoire. Cependant, tout comme Dragon Quest Builders, LEGO Worlds tente d’apporter sa petite touche personnelle en proposant des quêtes et un système de progression unique, le tout basé sur un scénario qui lui est propre. Cela permet d’incorporer quelque peu la notion de RPG.

Le joueur est ainsi envoyé dans un monde généré de manière procédurale où il devra prouver son savoir-faire pour devenir Maître Constructeur. La trame scénaristique sert bien évidemment de toile de fond et permet à notre personnage d’avoir un prétexte à l’exploration et à la découverte de nouveaux lieux. Par ailleurs, un narrateur a été ajouté depuis sa phrase d’accès anticipé sur Steam, une voix vraiment agréable qui permet de nous proposer une progression plus intéressante tout en comprenant bien toutes les mécaniques du jeu. Des didacticiels sont régulièrement proposés à travers de courtes séquences vidéos permettant aux joueurs de connaître toutes les ficelles du métier de Maître Constructeur.

Je veux devenir un Maître Constructeur !

LEGOWORLDS2

LEGO Worlds vous fera donc incarner un personnage qui souhaite devenir Maître Constructeur. Pour ce faire, vous aurez à votre disposition tout un monde rempli de possibilités. Tout est absolument destructible et tout comme un bon vieux Minecraft, il n’y a que votre imagination qui pourrait vous stopper. Si les premières créations sont assez basiques, le joueur aura rapidement la possibilité de fabriquer des créations plus complexes. Animaux et végétaux sont aussi de la partie et c’est agréable que de voir cette diversification. Mais ce n’est pas tout puisque les véhicules seront également une composante que l’on rencontrera bien assez tôt. Une foreuse par exemple, permettra de casser un nombre incalculable de briques pour frayer un chemin où bon nous semble.

Le soft ne propose pas qu’un seul monde à vrai dire mais plutôt une succession d’univers permettant aux joueurs de découvrir un ensemble de niveaux générés aléatoirement. Cela permet d’avoir une expérience unique à chaque fois et de proposer une rejouabilité hors-norme. A vrai dire, il n’est pas possible d’estimer la durée de vie d’un titre du genre puisque cela dépendra énormément de votre capacité à vous lasser. On y retrouve des références à de multiples univers LEGO, comme City, Ninjago et bien d’autres, qui ravira le fan qui sommeille en vous.

Pour parvenir à ses fins et devenir Maître Constructeur, notre personnage devra parcourir les différents mondes pour obtenir des briques dorées. Il faudra ainsi réaliser différents objectifs, s’apparentant à des quêtes, pour obtenir de nouvelles combinaisons. Parce que oui, LEGO Worlds n’offre pas tout d’entrée de jeu. Vous allez devoir progresser à travers les différents niveaux pour obtenir de nouvelles possibilités créatrices. L’aventure demandera alors d’aider certains PNJ dans le besoin ou d’approcher des animaux pour les apprivoiser. Malheureusement, force est de constater que ces quêtes sont particulièrement lassantes et qu’à force, on y retrouve ce côté répétitif auquel on n’aimerait ne pas être confrontés dans ce genre de jeux.

Côté visuel, bien que l’on soit dans une direction artistique typée LEGO et assez minimaliste comme on en a l’habitude pour la série, c’est vraiment joli. Les jeux d’ombre et de lumière sont bien maîtrisés et il faut avouer que tout ce monde coloré donne envie d’être exploré. Les couleurs sont chaudes, vivantes, accueillantes et l’ambiance générale est chaleureuse. La bande-son conforte bien l’idée de cette ambiance accueillante et bien qu’il n’y ait pas de thème transcendant, elle se marie globalement bien avec l’univers et nos parties de jeu.

LEGO Worlds, construction et destruction

LEGOWorlds3

De nombreux ennemis joncheront votre aventure. Zombies, squelettes, animaux sauvages, sorcières, il y a de quoi stopper votre pouvoir de création et ils n’hésiteront pas à vous importuner lorsque vous êtes sur le point de terminer une belle pièce. D’ailleurs, ces assaillants sont parfois quelque peu nombreux. Etant donné que l’on ne peut pas encore avoir de mode construction libre/bac à sable immédiatement avec les paramètres qui lui sont propres, le seul moyen de ne pas être embêtés reste encore de vous barricader ou d’être inlassablement sur vos gardes.

Mais la plus grande faiblesse de ce LEGO Worlds, c’est incontestablement son aspect technique. Cela m’étonne même de ne pas vous en avoir parlé avant. Problèmes de caméra, latences, crashs, baisse de framerate, la production de TT Games propose une véritable sélection de soucis en tout genre. C’est bien dommage lorsque l’on sait que le titre est finalement sorti d’une période d’Early Access sur Stream et que les développeurs auraient pu peaufiner leur jeu avant de le sortir de manière définitive. Il n’est pas injouable mais n’en est pas loin tout de même. Précisions qu’un premier patch correctif a été déployé ce 17 mars visant à corriger une partie de ces bugs mais il en subsiste encore pas mal. Et s’il est vrai que le titre vous procurera d’excellentes sensations, elles se verront quelques peu entachées par ces problèmes.

Pareil pour ce qui est de l’interface, quelque peu austère au premier abord. Tout est assez brouillon et l’on a du mal à discerner la plupart des menus, surtout pour les versions console. C’est finalement le sentiment qui se dégage de ce LEGO Worlds : une sensation d’inachevé, comme si le jeu n’était pas encore véritablement bouclé, comme si celui-ci peinait à se faire une véritable identité. Fort heureusement, le mode coopératif, en ligne ou en local, rajoute une sacré dose d’amusement et c’est de bonne augure puisque le genre s’y prête si bien.

LEGO Worlds n’est pas un mauvais jeu, loin de là. S’il a du mal à proposer de véritables atouts pour se faire une identité propre, il est incontestable de dire qu’il a trouvé là son genre idéal. Après tout, n’est-ce pas simplement un rêve de gamin de pouvoir créer absolument tout ce que l’on désire dans un jeu de construction estampillé LEGO, où seule votre imagination peut arrêter votre folie créatrice ? Bien que cela fait limite partie de l’ADN de la série maintenant, il est vraiment dommage qu’il soit rempli d’autant de problèmes techniques, surtout à ce stade. 

La note de l'auteur

Peut-être suis-je malchanceux mais j'ai rencontré tout un tas de problèmes techniques au fil de mes heures de jeu. Caméra qui a du mal à se stabiliser, freeze, écran qui se coupe, bref, c'est juste une énorme déception. Etant un grand fan des jeux LEGO et de l'univers en général, je me réjouis à chaque sortie d'un nouveau titre et celui-ci m'a plutôt refroidi. De plus, n'étant pas spécialement fan de Minecraft, j'ai eu du mal à trouver mon compte ici. Pourtant, LEGO Worlds part d'un bon sentiment, et cela m'étonne que TT Games ait mit tant de temps à nous le pondre. Après tout, quoi de mieux que de jouer au LEGO, aux véritables aventures LEGO, où vous pouvez absolument tout créer. Je ne peux que vous conseiller d'attendre soit une baisse de prix, soit davantage de patchs correctifs soit d'être un véritable fan. Si l'une de ces trois conditions est présente, alors foncez, vous apprécierez le jeu à sa juste valeur.

Julien
c
Note du panda
6.5 10

Points positifs

  • Un concept qui va tellement bien pour la licence
  • De nombreux univers présents
  • Une liberté totale
  • Visuellement attrayant et un jeu d'ombre et de lumière maîtrisé
  • De la coop, en ligne et en local
  • Quelques quêtes sympathiques...

Points négatifs

  • ... mais certaines vraiment répétitives et peu variées
  • Certains ennemis trop présents
  • Interface austère
  • Bugs, soucis de caméra, chute de framerate, bref, une catastrophe technique

Ce test a été réalisé à partir d'une version éditeur