Le Meuble à Jeux #59 : Twilight Imperium

Le Meuble à Jeux #59 : Twilight Imperium

Aujourd’hui dans Le Meuble à Jeux, nous allons nous plonger dans l’espace avec Twilight Imperium.

Chez ActuGaming, nous aimons recevoir des gros jeux. Lorsque nous avons reçu la boîte de Twilight Imperium, nous n’en avons pas cru nos yeux. Après avoir passé une bonne demi-heure à ouvrir la boîte et son matériel, nous avons dû nous plonger dans le livret. Le jeu, proposé aujourd’hui dans sa quatrième version, affichait un temps de partie aux alentours des six heures. Avec en plus comme thème la conquête spatiale, nous ne pouvons que nous plonger dedans. Le jeu de Dane Beltrami, Corey Konieczka et Christian T. Petersen est enfin arrivé en France via Fantasy Flight Games.

Avec un tel temps de jeu nécessaire pour effectuer une partie, nous n’avons pu faire que quelques unes, avec une configuration de trois et de cinq joueurs. Un des soucis est d’ailleurs que la boîte de jeu ne possède pas de système de sauvegarde ce qui est dommage pour un jeu qui a un si gros temps de partie.

Partons à la conquête spatiale !

Twilight Imperium est un jeu de conquête pour 3 à 6 joueurs. Il rentre totalement dans la catégorie de jeu dit 4X (exploration, expansion, exploitation, extermination) dans lequel vous jouerez une classe venue d’une planète. Le jeu se déroule en différents tours, jusqu’à ce qu’un joueur arrive à un total de dix points. Pour obtenir ces points, il faudra pour cela remplir plusieurs missions ou obtenir le contrôle d’une certaine planète par exemple. Ces objectifs pourront être publics, mais aussi privés. Pour cela, vous effectuerez des actions lors de votre tour de jeu, l’ensemble étant divisé en plusieurs phases.

Après avoir conçu sa galaxie et placé vos premiers éléments de flotte, vous obtiendrez votre fiche de commandant en rapport à votre race vous donnant vos spécificités en début de partie. A chaque début de round, vous allez choisir chacun votre tour, en commençant par le premier joueur, une carte stratégie. Ces cartes vous permettront d’effectuer des actions plus spécifiques et le plus souvent gratuites. Mais ces cartes ont un effet secondaire, et les autres joueurs pourront également utiliser une partie de ses capacités pour un certain coût. Ces cartes stratégies vont ainsi façonner le tour de jeu.

En plus d’utiliser vos stratégies, vous pourrez pendant votre tour lancer autant de phases action que possible. C’est ainsi que vous pourrez par exemple bouger vos troupes, effectuer des combats ou encore envahir de nouvelles planètes. L’ensemble des actions dépendra de votre pool tactique, où vos pions de commandements sont divisés en trois parties : stratégie, tactique et flotte.

Ce sera donc à nous de nous améliorer, d’obtenir des points de commandement afin de pouvoir nous étendre encore plus, et même contrôler Mecatol Rex. Si vous arrivez à prendre le contrôle de la planète, une nouvelle phase de jeu, se déroulant en fin de tour, débutera. Lors de cette phase, vous serez appelé à voter pour un décret qui pourra être promulgué. Cette phase est importante car elle peut conduire à véritablement désavantager et changer tout un rapport de force.

Bien entendu notre explication n’est pas exhaustive de l’ensemble des règles et de la finesse du jeu. Il est difficile de simplifier des dizaines de pages en simplement quelques lignes, mais comme vous pouvez le voir, nous sommes face à un jeu touffu, redéfinissant l’épique dans le jeu de société.

Le 4X total

Twilight Imperium est un jeu qui peut effrayer au début. On se retrouve devant un monstre de matériel, de règles, et on ne sait pas trop où le jeu se dirige ni comment il se joue véritablement. Et puis un tour passe, un deuxième, et on se retrouve plongé dedans, à développer nos troupes, nous étendre et estimer le nombre de tours avant de devoir s’affronter pour le contrôle de la planète.

Les combats d’ailleurs fonctionnent via des lancers de dés. C’est au final sur l’ensemble du titre la phase de jeu la moins intéressante. C’est dommage d’ailleurs car le reste du jeu est réussi et passionnant. Un des soucis avec les combats est que dans des petites configurations, les autres joueurs auront tendance donc à attendre l’issue de votre conflit.

Twilight Imperium est un jeu qui vous demandera de vous creuser les méninges durant toute la partie. Comment parfaire sa stratégie, son développement, son occupation du système planétaire, tout sera question d’estimation, de planification et un peu d’improvisation, dépendant de ce que feront vos concurrents. Plus vous serez nombreux autour de la table, plus rapidement des alliances se mettront en place, avant que l’on vous plante un couteau dans le dos en vous attaquant avec une grande armada. Mais si on se prend la tête, c’est avec un plaisir non caché lorsque l’on voit la force du jeu, sa rejouabilité et son potentiel renouvelé à chaque partie.

Pour qui s’adresse Twilight Imperium ?

Comme vous l’avez compris, on ne sort pas comme ça Twilight Imperium pour en faire une « petite partie ». Il vous faudra du temps, beaucoup de temps, que ce soit pour lire les règles, jouer au jeu, apprendre et se perfectionner au jeu. Mais quel plaisir ! Rarement un jeu n’aura été aussi généreux, avec ce véritable marathon spatial qui s’offre à nous. Le jeu n’en est pas à sa quatrième version pour rien, et on voit que toutes les mécaniques sont étudiées et perfectionnées depuis des années.

Le jeu s’adresse bien entendu à un public averti voire expert, logique du fait de sa complexité et sa durée de partie. Mais si vous êtes un grand fan de Civilization ou de la série des Endless et que vous souhaitez un équivalent sur table, vous aurez ici ce qui se fait de mieux ! Dommage cependant que le matériel ne propose pas un thermoformé optimisé pour effectuer une sauvegarde de notre partie !

Twilight Imperium fait partie de ce qui se fait de mieux en 4X sur table. Dantesque, épique, long, passionnant, vous avez face à vous un nouveau classique du genre. Prenez votre dimanche et sortez une boîte du jeu, vous en serez ravis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *