L’avis de LinkLeGiz

Hand of Fate 2

Une nouvelle année qui commence, c’est le moment idéal pour voir ce qu’on retient de celle qui vient de se terminer ! Vu que j’aime toujours garder le meilleur pour la fin (et le plus gros aussi), on va commencer par ce qui m’a marqué dans le mauvais sens du terme…

J’ai vu la lumière, je m’attendais presque à du très haut niveau. De la lumière, des étoiles, des armes et surtout… le Voyageur ! Je ne parle pas de Star Wars Battlefront 2 mais évidemment de Destiny !

Le premier avait apporté son lot de bonnes idées, mais malheureusement avait été suivi par les mauvaises surprises. On pensait que Bungie avait retenu la leçon après les très lourdes remontées du 1er volet. Puis est arrivé Destiny 2, bien enrobé de cinématiques, de beaux rubans et de belles promesses.

Alors oui, les cinématiques étaient magnifiques, l’ambiance musicale somptueuse. Je ne vais pas pouvoir oublier l’introduction du jeu, l’invasion, le feu, la chute, la solitude et la musique qui va avec (‘Journey ‘ pour information et votre plaisir auditif).

S’en suit une aventure plutôt sympa dans l’ensemble mais on atteint bien trop rapidement le dénouement, un boss final plus que classique et la répétition… Faire et refaire encore et toujours les mêmes quêtes de zone, les mêmes donjons pour monter à peine 1 point d’équipement n’est pas pour moi un passe-temps intéressant.

Le scénario a beau avoir été un peu plus travaillé, on est très loin des promesses faites aux joueurs qui étaient en droit d’attendre mieux. Et ce n’est malheureusement pas l’histoire en kit et les méchants déjà vaincus qui reviennent encore plus méchants vendus en DLC qui va me faire replonger dans cet univers que j’ai pourtant aimé ! …mais quitté…

Pokémon USUL

pkemon

Dans un tout autre domaine et je vais peut-être me faire taper sur les doigts en évoquant ce nom… mais j’ai été très déçu par les derniers épisodes de la licence Pokémon. Au départ j’étais plutôt emballé par l’annonce des versions Sun et Moon ! Acheté Day One, une version reçue en cadeau, j’étais paré pour repartir à l’aventure dans les hautes herbes !

Et j’ai malheureusement vite déchanté… J’ai d’abord été très agréablement surpris par l’évolution graphique depuis Pokémon ROSA et j’ai commencé mon aventure. Des promesses de changement, adieu l’éternelle chasse aux badges, de nouveaux Pokémon, en théorie tout pour satisfaire le dresseur sommeillant en moi.

Ne m’étant pas spoilé sur le PokéDex de ces versions Sun et Moon, je suis parti à l’aventure avec curiosité et envie de découverte ! Et j’ai fini par découvrir ce que j’ai considéré comme la plus belle arnaque Pokémon… Oui, de ‘nouveaux’ Pokémon… Des Pokémon existants avec simplement une nouvelle apparence. Ou comment me donner l’impression de ne plus avoir d’idée et recycler ce qui a déjà été usé jusqu’à la moelle… Je n’évoquerai d’ailleurs pas la nouvelle apparence des Tadmorv ou des Taupiqueur, je préfère effacer ces images de mon esprit…

Et que dire de la Team méchante… Je noterai quand même la bonne idée d’avoir instauré des Pokémon utilisables à la place de CS.

A chaque génération, j’ai saigné chaque jeu, plusieurs fois, mais cette fois-ci même en ayant eu un des 2 jeux gratuitement, je n’en ai pas terminé un alors que l’autre est toujours sous blister et le restera pendant très longtemps. Et oui, vous me connaissez, même si j’ai été déçu par ces jeux, j’ai quand même su noter certains de leurs points positifs !

De bons souvenirs tout de même

Mass Effect Andromeda

Enfin bref, pour mon plus grand bonheur, passons maintenant à mes meilleurs souvenirs de cette année 2017. Il y a eu beaucoup de bons jeux et je vais me faire un plaisir d’en citer 3. Entre voyage spatial, super vitesse et aléas du destin…

Je vais commencer par la licence de mon cœur, mon space-opéra, l’univers qui m’a toujours fait rêver. Oui ! Mass Effect Andromeda !

Je vous vois déjà venir de loin ! Oui ! Je sais, le jeu n’est pas parfait et j’en suis parfaitement conscient, mais après la vague de haine qui a déferlé sur ce jeu, je ne peux pas m’empêcher d’essayer de montrer que ce jeu n’est pas aussi mauvais que les gens veulent bien le dire !

On découvre dans ce Mass Effect une toute nouvelle galaxie, de nouvelles races (trop peu selon moi, mais je chipote), de nouveaux personnages avec leur propre background qui pour le coup est plutôt pas mal selon les personnages. N’allez pas me dire que le background de Jacob Taylor (Mass Effect 2) est mieux que celui de Liam ou n’importe qui d’autre… M’enfin, reprenons… Le grand Commandant Shepard étant occupé dans la Voie Lactée à gérer quelques petits problèmes de Moissonneurs, nous voilà transporté dans la galaxie d’Andromède avec notre groupe d’explorateur.

Car oui, ne l’oublions pas, le Pionnier n’est pas un héros de guerre, il n’a pas connu la douleur du combat, ce n’est qu’un ‘simple’ jeune qui part à l’aventure sans savoir où il met les pieds. On ne peut pas lui reprocher de ne pas être un foudre de guerre, toujours sur le front. S’en suit la découverte de cette galaxie aux ambiances variées, des landes enneigées, des canyons empoisonnés et autres jungles lumineuses rappelant certains paysages sortis d’Avatar.

Pour ma part, j’ai passé plus de 110 heures de jeu pour arriver à 100% de complétion et il est très probable que je reparte pour une deuxième partie dans quelques temps, histoire de me replonger dans cet univers qui me fait rêver.

Oui, le jeu a souffert de bugs d’animations, mais très sincèrement, il n’y avait rien qui empêchait de jouer. Surtout que les développeurs ont plutôt vite réagi et sorti des patchs de correction. Je parle des fameuses animations faciales de Mass Effect Andromeda, mais a-t-on entendu parler des visages plastique d’Horizon Zero Dawn ? Malheureusement non.

Mass Effect Andromeda a subi une vague de haine, allant jusqu’à des lettres de menace aux développeurs, mais méritent-ils vraiment cette haine ? Obligeant même ces développeurs à annuler tout contenu additionnel et considérer le jeu comme mort ?

La tristesse d’un homme qui ne pourra pas retrouver ses Quariens adorés et qui ne pourra pas en apprendre plus sur cette galaxie pleine de promesses… :’(

 Sonic Forces

D’ailleurs pour en venir à un autre jeu qui m’a marqué cette année, vous allez probablement finir par penser que j’ai un faible pour les jeux qui se font basher par les critiques et les testeurs.

Pour ma part, je n’avais pas touché sérieusement un jeu Sonic depuis pas mal d’années. J’ai survolé Sonic Lost World qui n’était pas trop mal, mais ma dernière ‘vraie’ partie de Sonic remonte à la GameCube avec Sonic Adventure 2 Battle. Et ce mois de novembre 2017, j’ai pu poser mes petites mains sur Sonic Forces sur lequel je ne me suis évidemment pas renseigné. La seule chose dont j’étais au courant était la présence d’une création de personnage.

C’est déjà un point positif pour moi, peu importe le jeu, si je peux créer mon personnage dedans, je suis content ! On se retrouve donc avec une cinématique d’introduction plutôt classe et sans spoiler, je ne m’attendais pas à voir Sonic sous cet angle et on comprend du coup l’intérêt de la création de personnage.

On se lance dans une aventure où la vitesse est de mise ! Mais pas seulement ! On allie la vitesse, les plateformes, les combats de boss mélangeant les deux et surtout pour un rendu visuel très propre (sur PS4 en tout cas, je ne me prononce pas sur les autres versions puisque je ne les ai pas vues ou essayées). Vendu avec quelques petits DLC inclus, je me suis réellement amusé sur cet opus ! On retrouve tous les personnages qui ont marqué les différents jeux… Silver, Gold Sonic, Shadow et bien d’autres, qui sont d’ailleurs doublés en français pour un résultat pas si mal. Bref, ce Sonic Forces a pour moi été une excellente surprise, comme dit plus haut, je ne l’attendais pas et j’ai découvert un jeu rapide, fluide et beau !

Malheureusement pour une majorité de critiques et de testeurs, ce Sonic Forces n’est pas un bon jeu… Pourquoi me direz-vous ? La plupart dénonce un jeu qui n’est pas ‘comme avant’. C’est justement ce qui m’a plu, un nouveau Sonic, un Sonic pas comme les autres, un Sonic qui essaye de nouvelles choses !

On voit souvent les gens se plaindre des licences et personnages qui n’évoluent pas, d’autres se plaindre parce que justement leurs personnages adorés sortent d’une zone de confort beaucoup trop usée sur de trop nombreux jeux sans risques. Cette fois-ci j’ai été emballé par cette nouvelle aventure du hérisson bleu et c’était un grand plaisir de pouvoir avoir un personnage créé par moi-même pour agir dans cette histoire !

Hand of Fate 2

Hand of Fate 2

Et enfin pour terminer mon tour de parole, j’en profite pour évoquer une petite mention spéciale ! Etant passionné par le RP et le JDR papier, je ne pouvais pas passer à côté de ce petit bijou !
Lequel ? Hand of Fate 2 bien sûr !

Avant de voir ce titre apparaitre du jour au lendemain sur mon fil d’actu Twitter, je n’en avais jamais entendu parler. Mais ce petit inconnu a étrangement attiré mon attention. Présenté comme l’enfant qu’aurait pu donner ‘Le Livre dont vous êtes le Héros’ et le Jeu De Rôle. Et me voilà lancé dans une partie de JDR à l’ancienne sans même avoir eu le temps de dire ‘ouf’ !

Dès le départ, on se retrouve dans une ambiance médiévale-fantastic bourrée de charme qui ravit tout amoureux du genre. Une histoire racontée par un Maître Du Jeu qui se fait somme toute assez discret mais qui sait commenter chaque erreur du joueur. Les défis proposés sont nombreux et variés ! Vous êtes une mercenaire qui doit protéger une caravane de marchands, vous êtes désigné pour secourir une ville envahie par des goules et autres squelettes, vous êtes un brave chevalier qui doit sauver une jolie jeune femme apeurée…

Vous choisissez ce que vous êtes !… Ou plutôt vous essayez de choisir, car l’aléatoire et les lancés de dés, la chance et la malchance guideront chacune de vos décisions ! Et vous connaissez ma chance légendaire… Autant dire que certaines de mes parties ont été très courtes…

En sachant que chaque partie peut être différente en fonction de vos choix (et vos réussites !) et en sachant que chaque partie peut être abordée de beaucoup de manières différentes… Ça vous laisse une petite idée de la durée, la profondeur et la rejouabilité de ce Hand of Fate 2 !

Et c’est sur ces quelques impressions que je laisse ma place au prochain Panda ! Profitez de cette nouvelle année qui commence ! Jouez, partagez et savourez ! Et surtout n’oubliez pas…

Que la Fonk soit avec vous !

Copy link