Edito – Les conventions : L’envers du décor

Edito – Les conventions : L’envers du décor

On parle conventions.

Les conventions dédiées aux jeux vidéos, à la culture geek, asiatique ou autre il y en a beaucoup. Certaines sont de bonnes expériences, d’autres sont de vrai calvaires pour les visiteurs. Parfois, l’expérience est à double sens : bonne pour certains et mauvaise pour d’autres.

L’envers de certains salons

Des conventions, il y en a des dizaines à travers la France, sans parler de l’Europe. Que ce soit des événements liés à la culture asiatique (comme la Japan Expo) ou aux jeux vidéo (La Paris Games Week,…) ces événements sont l’occasion pour des milliers de personnes de vivre, échanger, et partager leur passion.

Bien évidemment, organiser ce genre de manifestations est un casse tête, et il arrive régulièrement quelques erreurs de parcours. Elles sont parfois excusables (personne n’est parfait), et bien souvent elles sont le fruit d’une erreur involontaire, ou d’un manque d’expérience. Parfois cependant, elles sont beaucoup moins excusable puisqu’elles relèvent du manque de respect.

Sans vouloir entrer dans la polémique, je profite de mon statut de rédacteur sur ActuGaming pour vous partager le témoignage de la chanteuse Shindell, relayé par la joueuse professionnelle et animatrice bien connue Kayane. Au travers de leurs témoignages, on découvre une organisation à deux visages qui a blessé profondément la première, et révolté la seconde une fois qu’elle a découvert la différence de traitement entre les « stars » et les invités moins connus.

Retrouvez le témoignage de Shindell sur son Facebook et le billet d’humeur de Kayane sur son site web. Un grand merci à tout ceux qui relayeront cet article et/ou ces deux témoignages dans les réseaux sociaux. Que pensez-vous de ce genre de comportement ?

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des