Japan Expo Sud : Notre Interview d’Alex « Mcfly » Bertrand et Florent Soler, de Neko Light Orchestra

Japan Expo Sud : Notre Interview d’Alex « Mcfly » Bertrand et Florent Soler, de Neko Light Orchestra

A l'occasion de la Japan Expo Sud 8ème vague, nous avons pu poser quelques questions à deux membres du groupe de musique geek Neko Light Orchestra, Alex "Mcfly" Bertrand et Florent Soler.

Notre interview avec deux membres de la Neko Light Orchestra, à savoir Alex « Mcfly » Bertrand et Florent Soler, respectivement guitariste/chanteur, et bassiste du groupe.

  • Du coup, est-ce que vous pouvez vous présenter un petit peu (votre parcours, comment la Neko Light Orchestra s’est créée…) ? 

Florent Soler : Alors la Neko Light Orchestra s’est créée en fait à l’occasion du Toulouse Game Show, il y a cinq ans maintenant. Et depuis, il y a eu énormément de changements, de formations, d’orientations. Moi, je suis le seul qui est là depuis le début avec notre pianiste manager Neko Niko. On a un orchestre geek donc culture de l’imaginaire et ce qui nous caractérise, c’est qu’on est 17 musiciens et on a plusieurs formations en fonction des différents spectacles qu’on fait. On a un spectacle qui rend hommage aux musiques de Hayao Miyazaki, les échos de la terre du milieu qui est un hommage aux Seigneurs des Anneaux et aux musiques de Howard Shore. Une acoustique session qui est la plus petite formation du groupe qui, au final, est très fun.

Alex « Mcfly » Bertrand : Qui est plutôt anime, générique, jeux vidéos…

Florent Soler : Exactement, et après, on en a un paquet mine de rien (rires).

Alex « Mcfly » Bertrand : On a les échos de Gallifrey qui rendent hommage aux musiques de Doctor Who et la formation avec laquelle on joue ce week-end à Japan Expo Sud.

Florent Soler : Et l’écho d’une galaxie lointaine, mine de rien.

Alex « Mcfly » Bertrand : Exact, qui rend hommage à Star Wars.

Florent Soler : Et donc avec tout ça, on fait en sorte de se faire plaisir en faisant toute la musique qu’on aime tous vu qu’on est extrêmement nombreux mais toujours en restant dans cet univers qui nous est cher qui est la culture de l’imaginaire.

  • D’accord. Et est-ce que vous auriez quelques conseils à donner à des personnes qui, par exemple, aimeraient se lancer dans la musique ou monter leur propre groupe ?

Florent Soler : YouTube c’est bien, c’est pratique (rires). On ne paye plus un professeur, c’est fini ! Non et bien s’amuser, trouver les bonnes personnes, trouver le temps de trouver les bonnes personnes.

Alex « Mcfly » Bertrand : C’est la règle numéro un.

Florent Soler : C’est pas grave de changer de liner plusieurs fois. Il faut trouver le bon batteur, le bon guitariste. Lui, on le traîne (désignant Alex « Mcfly » Bertrand) mais bon (rires). C’est le côté social du groupe.

Alex « Mcfly » Bertrand : J’ai senti, j’ai compris le message (rires).

Florent Soler : On organise bientôt le téléthon pour Alex (rires). Il faut bien s’amuser, pas trop réfléchir au côté commercial de la chose. Ça plaira toujours à quelqu’un.

Alex « Mcfly » Bertrand : c’est vrai que nous, à la base on allait vers juste un seul concert parce qu’on s’est dit ça plait tellement à personne et puis finalement ça se voit partout, dans tous les styles de musiques ou dans tous les styles d’art en général. C’est quand quelqu’un fait quelque chose de façon sincère et passionnée, en général c’est plus communicatif. Comme dit Flo, c’est une fois qu’on s’est entourés des bonnes personnes et que tu fais quelque chose que t’aime et bien, en général, même si c’est qu’une niche où les gens se reconnaissent ou qui sont proches de cet univers.

Florent Soler : Mais avec sérieux quand même. Parce qu’il y a quand même la rigueur nécessaire au travail surtout quand on est en groupe, quand il y a plusieurs personnes à gérer, l’organisation…

  • Quelle est votre musique de jeux vidéo préférée ? Etant donné que c’est un peu votre univers quand même. Celle qui vous a marqués, votre coup de cœur…

Alex « Mcfly » Bertrand : C’est délicat !

Florent Soler : Je pense avoir ma petite idée pour toi.

Alex « Mcfly » Bertrand : Ah bah vas-y.

Florent Soler : Je ne sais pas on va voir. Est-ce que ça te parle ? C’est Japonais, c’est un mec qui compose seul.

Alex « Mcfly » Bertrand : Ah je vois laquelle, c’est Akeboshi ?

Florent Soler : Non ! Ah la musique, la chanson ? Ah oui !

Alex « Mcfly » Bertrand : Oui la chanson, c’est Win.

Florent Soler : Ah non c’est pas celle-là, on l’a joué une fois mais vite fait. Je parle du compositeur Nujabes.

Alex « Mcfly » Bertrand: Ah oui, je suis un énorme fan de lui qui a fait la B.O. de Samurai Champloo.

  • Ah oui, justement j’adore ce manga aussi et c’est vrai que les musiques sont vraiment géniales !

Alex « Mcfly » Bertrand : Ce mec est mort trop jeune dans un accident et j’adorais le mélange qu’il proposait. Je suis très proche avec le déco, je le découvre de plus en plus. Le rap et la hip-hop, j’aime bien et il arrivait à en faire de très bon mélanges instrumentaux. Ce côté Jazz/hip-hop.

  • Surtout l’opening qui était vraiment géniale.

Alex « Mcfly » Bertrand : Oui et c’est vrai que cette animé et cette BO m’ont fasciné. Ensuite, je pense qu’il y a plein de compositeurs, d’œuvres dans lesquelles on tombe amoureux. Moi, je suis amoureux du yoko kanno, de Cowbow Bebop.

Florent Soler : Et le mec aussi qui a fait Jet Set Radio ?

Alex « Mcfly » Bertrand : ah oui oui.

Florent Soler : Après, je suis très fan aussi de l’univers de Zone of the Enders. Ou aussi Chrono Cross, dont je laissais la page de sélection sur le menu et j’attendais, j’écoutais la musique.

Alex « Mcfly » Bertrand : Moi j’aurais vraiment du mal à définir mes préférés. C’est en fonction de l’humeur mais c’est une mine d’or. Ce qu’on veut montrer ce que les compositeurs de musique de jeux vidéos, de séries et les groupes qui se font de plus en plus connaître mais les jeux vidéos, les films japonais, américain, etc… Je trouve ça magnifique musicalement. Par exemple, Yoko Kanno que j’adore, sa composition c’est la polyvalence. Elle va te faire une tuerie de pop puis après une tuerie de jazz, de rock, de ballade, de ce que tu veux. Pour moi, les Japonais, ils savent mélanger plusieurs styles qui finalement auraient d’entrée pas collés ensemble.

Florent Soler : Bon ils n’ont pas encore essayé avec le musette (rires). Je pense aussi que c’est pas pour rien.

Alex « Mcfly » Bertrand : Quoique je suis sûr qu’on peut en trouver.

Florent Soler : Musette/métal/reggae.

Alex « Mcfly » Bertrand : Une sorte de « et c’est parti pour Didier ! » (rires)

  • Et justement en parlant de jeux vidéo, par exemple est-ce que vous auriez un top 3 des jeux qui vous ont marqués ?

Alex « Mcfly » Bertrand : Oui ! J’adore le rétro et notamment sur pc je suis un fan de point and click et je dirais que mon préféré c’est Day of the tentacles qui est sorti il n’y a pas très longtemps et d’ailleurs on l’a acheté sur Steam avec mon frère pour se le refaire. Dans le même style de jeu tu as la saga Monkey Island, Sam & Max, Full Throttle. En deux, je mettrais Street Of Rage 2 sur MegaDrive en le torchant tout en révisant mon bac. Et même la musique composée par Yūzō Koshiro est une grosse tuerie. Et en troisième, je mettrai… je ne sais pas, c’est le jeu mystère, je te le laisse (désignant Florent Soler) !

Florent Soler : Ouais, c’est dur, c’est très dur. Moi aussi je suis rétro, je crois que le truc le plus moderne pour moi c’est la GameCube. Mais Jet Set Radio, c’était un coup de cœur. Ça se voit peut-être pas aujourd’hui mais j’étais très stricte à l’époque, très culture pop, je dansais énormément, je faisais de la glisse et du coup ça reprenait tout ça et pareil la sélection des personnages, je passais des heures dessus, je regardais les figures et je les reproduisais sur mes rollers. J’adorais Paper Mario parce qu’on rentre vraiment dans le côté très fun du Mario, c’est vraiment l’humour japonais. Et ouais, les Final Fantasy Tactics.

Alex « Mcfly » Bertrand : et je mettrais les Sonic en trois.

  • Les anciens j’imagine ?

Alex « Mcfly » Bertrand : Ouais sur Mégadrive et je ne sais plus qui est le compositeur de tous les thèmes, si c’est le même que le premier.

Florent Soler : Je crois que c’était un mec avec un pantalon moulant en cuir, des cheveux très longs et très propres (rires).

Alex « Mcfly » Bertrand : Ouais non mais Sonic tant pour la musique que pour le gameplay.

  • Moi j’ai envie de dire excellent choix ! On vous a déjà vus aussi réaliser des compositions originales notamment pour les films Noob et aussi pour Avaliëa. Est-ce que vous prévoyez dans un futur proche de faire de nouvelles compositions originales pour d’autres web-séries ou peut-être des séries de haut-standing ?

Alex « Mcfly » Bertrand : Un peu mon n’veu ! (rires)

Florent Soler : C’est un peu notre but ultime. On est un groupe sur scène mais en fait on est plus qu’un groupe. On est vraiment un collectif de musiciens, on est quasiment tous compositeurs et on a du coup chacun des univers très différents donc qui transparaissent dans notre album les Uchronies Musicales Volume 1 – ça veut dire qu’il y aura un deux ! – où la personnalité de chacun est vraiment présente. Et c’est quelque chose qu’on aimerait beaucoup développer.

  • Vous avez déjà eu des propositions par exemple ?

Florent Soler : On a des choses qui se passent mais après bon vu que ça se fait, ça ne se fait pas, ça reste dans l’ombre. Mais c’est vrai qu’on a eu des échanges.

Alex « Mcfly » Bertrand : Déjà on est très contents. Noob sont devenus des copains, on est ravis de l’avoir fait. Fabien Fournier nous a même aidés avec le clip Warriors qui est sorti récemment. C’est un grand honneur ! A chaque fois qu’on nous propose de calquer des musiques sur un univers, on sent qu’on a des passionnés qui sont à fond dans le projet, c’est un super défi ! Ou même un youtubeur que j’aime beaucoup, c’est Kriss de minute papillon qui avait fait la web-série RealER où on avait fait aussi une chanson. C’est pareil aussi c’est des petits projets comme ça, des jolies rencontres qui se passent et, on se fait confiance et c’est super sympa.

  • Et avant de composer, j’imagine que vous regardez en avant-première la série concernée pour vous inspirer ?

Alex « Mcfly » Bertrand : Oui, c’est mieux.

Florent Soler : On a des indicateurs, des indications. Par exemple, on nous dit « j’aime ce genre de chanson dans ce style etc ». On voit les personnages, l’univers, l’histoire, on va coller le texte à quelque chose mais aussi coller la musique à la demande qui va nous être faite.

Alex « Mcfly » Bertrand : Par exemple pour Les Seigneurs d’outre monde, on a fait un morceau pour la fin du film qui est un film auto-produit et qui a mis un certain temps à sortir. Et le problème c’est qu’à la fois on nous donne un contexte par rapport à l’univers mais ensuite l’influence musical et le but est de tout coller ces éléments.

  • Et du coup, vous parliez d’Uchronies Musicales, le premier album que vous avez sorti via un financement participatif et comme vous allez sortir les Uchronies Musicales Volume 2, vous auriez une date de sortie à nous partager pour ceux qui voudraient l’acheter day one ?

Alex « Mcfly » Bertrand : Et bien pas encore mais vous serez informés en temps et en heure sur le Facebook.

Florent Soler : Déjà le système sera le même que le premier qui fait que la date n’est pas encore fixé. Le premier on avait fait un financement participatif mais ce n’était pas participatif qu’au niveau du financement. C’est-à-dire que sur le Facebook, on a la chance d’avoir des fans très actifs et le choix des univers qu’on a repris dans les Uchronies Musicales a été choisi par ces derniers via un système de vote.

Alex « Mcfly » Bertrand : On prenait les dix premiers choix les plus répétés qu’on recevait par mail et sur Facebook, les fans avaient une semaine pour choisir leur préféré – univers de super héros, heroic fantasy etc… – . Et c’était marrant parce qu’il y a eu deux/trois batailles acharnées.

Florent Soler : Et il y a des choix qui nous ont surpris, on ne s’y attendait pas. Et donc du coup on va faire pareil pour le second.

  • Ce sera donc dans le courant de cette année ?

Alex « Mcfly » Bertrand : On espère !

Florent Soler : Sinon ce sera le début de l’année prochaine. Il y a beaucoup de projets .

  • Dernière question, est-ce que vous avez un petit mot à ceux qui liront cet interview ?

Alex « Mcfly » Bertrand : Continuez à regarder ActuGaming ! ActuGaming, c’est de la balle ! Et aussi le Neko Light Orchestra. J’ai un doctorat en marketing, ne l’oubliez pas. (rires)

Florent Soler : On est ravis, merci beaucoup pour l’interview et régalez-vous de culture imaginaire, c’est un univers d’une gentillesse et d’une envie de partager incroyable. Continuez, restez là-dedans et faire vivre ce côté plein de bons sentiments qui est là, qui émane de partout. Faut aussi que ça reste productif, aussi joyeux et aussi plein de sourire. Le business, c’est le business mais toujours avec le sourire. Nous en tout cas, on évolue comme ça.

Merci beaucoup à Alex Bertrand et Florent Soler pour leur temps. Votre compagnie nous a été des plus agréables et l’on espère vous recroisez prochainement. Bonne continuation à toute l’équipe. Vous retrouverez le Neko Light Orchestra sur Twitter ici.